KAIZENITUDE, le changement vers l’amélioration

kaizentitude-bordeaux-business

KAIZENITUDE, le changement vers l’amélioration

Andrea DEBRECENI et Hubert MAILLARD DE LA MORANDAIS allient leurs expertises au sein d’un nouveau concept d’accompagnement, favorisant le mouvement corporel au service de la psychologie. Budoxygène est ainsi l’association qu’ils ont créée pour développer le concept de « Kaizenitude ». Reposant sur la pratique « martiale » et le travail de l’esprit, mêlés d’équilibre alimentaire, la Kaizenitude apporte une nouvelle vision du perfectionnement et du développement personnel.

A la croisée du bien-être du corps et de l’esprit

Andrea DEBRECENI, psychologue de formation et originaire de Hongrie,  a développé très tôt une certaine indépendance d’esprit. A son arrivée en France il y a une vingtaine d’année, afin de suivre un cursus  mêlant philosophie, psychologie et gestion d’entreprise, elle fait de son guide de vie la propension à se remettre en question. Sensible aux concepts asiatiques de la force de l’esprit, et notamment avec la gymnastique respiratoire du Qi Gong, elle diversifie ses formations pour accéder à une vision plus globale de l’être humain.

Son parcours professionnel l’amène à travailler avec de nombreuses entreprises afin de mettre en pratique son approche globale. Son fer de lance ? Mettre en avant la capacité de chacun à s’auto-guérir, y compris dans la sphère professionnelle; comme elle explique au sein de son livre “Tous thérapeutes”. 

Hubert MAILLARD DE LA MORANDAIS, quant à lui, est un entrepreneur averti.  Son père, initiateur d’un cabinet de courtage en assurance, lui transmet un tempérament d’entrepreneur, et ce, dès son plus jeune âge. Au-delà, il se passionne pour les arts martiaux, tels le karaté, le judo ou le ju jitsu; avec performance – il devient notamment Vice Champion de France 2006 en ju jitsu.

Initié au Budô, « la voie du guerrier », Hubert considère “L’art martial (comme) une voie d’accomplissement personnel. A l’heure où efficacité des équipes se conjugue avec agilité, il n’a jamais été aussi important de faire preuve de « souplesse dans la rigueur ». Ainsi, face aux aléas de la vie comme à ceux du monde du travail, pour faire face efficacement, il est nécessaire, comme dans les arts martiaux, de « trouver la bonne posture entre lâcher-prise et tenir-prise ».

hubert-andrea-pause-bordeaux-business

Un concept prônant le changement comme une voie vers l’amélioration

Lorsque Hubert décide d’ouvrir son Dojo il y a quatre ans, il rencontre peu après Andrea, avec qui il décide de développer une méthode efficace afin d’apporter un soutien psychologique et physique (les deux étant liés), en prenant également en considération l’aspect « nutrition », carburant des deux premiers. Grâce à la création de l’association Budoxygène, Andrea et Hubert font se rencontrer l’école Shoshin Do  –  « DO »  le chemin à suivre et « SHOSHIN », l’esprit du débutant, et le concept de Kaizenitude (de Kai « changement » et Zen « meilleur »).

N’arrêtez jamais d’apprendre ! Le monde entier est un dojo où le respect et l’humilité doivent recouvrer leur sens profond, en leur accordant bien plus d’importance à la technique et à la puissance, pour faire face aux défis qu’il propose.

Le projet de Kaizenitude s’attache à mettre en lumière trois équilibres complémentaires : l’équilibre psychique, afin de renforcer la puissance du mental; l’équilibre physique, notamment avec une approche centrée sur la coordination des mouvements pour améliorer sa plasticité neuronale; et enfin, l’équilibre alimentaire qui impacte directement les deux premiers aspects.

Andrea et Hubert tiennent à promouvoir la transversalité de leurs compétences. Avec la mutation profonde des organisations et des métiers, les compétences techniques ne suffisent plus. Il va s’agir de miser de plus en plus sur l’humain, sa capacité d’apprentissage de compétences nouvelles et surtout comportementales, qui seront primées pour conserver de la performance dans un monde complexe en perpétuel changement.

Face à la machine dénuée d’émotion mais efficace dans sa régularité, il convient de se distinguer tout en se concentrant sur sa valeur ajoutée. Gérer son stress, ses émotions, tout au long de la vie professionnelle est une compétence indispensable. Avec la Kaizenitude, tout l’enjeu est de réussir à développer une gymnastique cérébrale et cognitive satisfaisante permettant d’améliorer ses processus de décision en sachant mêler analyse et intuition en parfaite cohérence avec soi.

L’écoute engendre le « pas sage » vers le passage à l’action

La Kaizenitude s’adresse principalement à des TPE, PME, de moins de vingt salariés n’ayant pas de service RH, ainsi qu’aux particuliers et dirigeants en approche individuelle. L’association organise tous les quinze jours “Le Cercle des esprits gagnants”, un événement qui réunit des chefs d’entreprises, des auto-entrepreneurs ou des managers de tous domaines, afin que chaque participant puisse échanger sur les problématiques rencontrées, et partager leurs expériences et les solutions mises en oeuvre.

Les techniques comme le team building, des séances de co-développement ou de facilitation sont très demandées au sein des entreprises, dans une démarche de fédération des équipes, ou bien comme approche alternative dans la résolution de conflits. L’accent est porté sur une vision professionnelle et pragmatique de l’accompagnement, avec notamment une première approche, gratuite, permettant une analyse complète de la situation et des enjeux.

La longue expérience en entreprise de Hubert et l’expertise d’Andrea en psychologie ont propension à rassurer leurs clients, tout autant que leur capacité de mise en perspective entre les différents acteurs susceptibles de résoudre le problème.

Les méthodes Kaizen sont accessibles au plus grand nombre, notamment grâce à des tarifs volontairement accessibles et plutôt bien positionnés sur leur marché, l’association ayant pour but de promouvoir les méthodes japonaises et jungiennes dans le développement des entreprises, nourrie par les recherches permanentes d’Andrea et Hubert.

time-clock-budoxygene-bordeaux-businessUn écosystème bordelais en pleine effervescence 

Les futures perspectives de la Kaizenitude sont plutôt encourageantes pour les deux associés. La métropole bordelaise ne cesse de croître, et avec elle, le tissu entrepreneurial, où la quête de la performance se mêle à la (saine) concurrence, grandissante. Cette croissance s’accompagne souvent du développement d’un réseau professionnel de qualité. En parallèle, l’installation progressive d’acteurs internationaux ou bien parisiens, avec la ligne LGV, crée une certaine effervescence tout en insufflant une nouvelle dynamique, avec laquelle les acteurs locaux doivent composer. De quoi donner lieu à de possibles remises en questions, qui sont également une opportunité d’avancer, plus loin… La Kaizenitude se veut l’une des réponses à l’agilité nécessaire pour faire face à ces nouveaux défis.

Parallèlement à ce nouveau projet, Hubert continue de gérer son Cabinet de courtage tout en donnant ses cours  au sein du Dojo, et Andrea maintient également l’ensemble de ses consultations à vocation professionnelle ou personnelle, que ce soit à domicile ou par skype (d’où le nom de psymobile qu’elle a choisi pour son site).

Si la Kaizenitude poursuit son envol, l’objectif serait de développer peu à peu une école complète, un lieu de ressourcement et d’apprentissage un lieu de ressourcement et d’apprentissage, mêlant stages, périodes d’accompagnement ciblées, cours de marche thérapeutique ou encore de méditation guidée pour les plus expérimentés.

De quoi lâcher-prise tout en reprenant le contrôle, et rester l’acteur de sa vie.

 

Yoann SAGET
Bordeaux Business

Dojo Kaizen
06 70 27 93 79
www.dojo33140.com/pages/kaizenitude.html
www.psymobile.fr/pages/ecoute-et-parole-en-entreprise.html
6, allée de Sallegourde
33140 VILLENAVE D’ORNON

 

Photographies Sophie Pawlak pour Bordeaux Business

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X