APEC vers une nouvelle vision du recrutement des cadres en 2018

APEC vers une nouvelle vision du recrutement des cadres en 2018

Le 14 février dernier, Henri-Vincent AMOUROUX, Président du comité paritaire régional Nouvelle Aquitaine et Danielle SANCIER, Déléguée régionale Nouvelle Aquitaine ont présenté les résultats de l’étude APEC concernant « le marché de l’emploi cadre en 2018 et en 2017 en région Nouvelle Aquitaine ». Une présentation sous les meilleurs auspices puisque le marché de l’emploi des cadres est aujourd’hui plus que favorable. Le recrutement est en effet, en progression, que ce soit par enthousiasme croissant au regard du dynamisme de la Région, ou bien une réelle confiance dans le marché actuel qui bénéficie à l’ensemble des secteurs.

 

Une évolution favorable plurale sur le territoire national

En 2017, l’évolution positive est amenée à perdurer en 2018, avec un prévisionnel de 270 000 recrutements, soit une hausse de 13%. Parmi les secteurs impactés, les Services avec plus de 59% des recrutements totaux en 2017, et 61% en prévisionnel pour 2018, ce qui représente environ 196 000 embauches de cadres.

Ensuite, le secteur de l’Industrie concentre 22% des recrutements en 2017, avec une légère baisse de 1% à prévoir pour 2018. Enfin, le Commerce, avec 9% des recrutements en 2017, ce qui devrait représenter sensiblement la même part pour 2018. Ces secteurs devraient être impulsés par la bonne santé économique du pays.

En 2017, les fonctions cadres les plus recherchées concernent l’Informatique (60% des embauches, soit plus de 58 000 postes), la R&D (environ 50 000 embauches) et Commercial (46 000 embauches).

 

Un maillage régional globalement équilibré

En tête, l’Île-de-France représente à elle seule  la moitié des recrutements de cadres de France, soit plus de 126 000 recrutements. Elle est suivie par l’Auvergne Rhône-Alpes, avec plus de 31 000 embauches de cadres, et par l’Occitanie, avec environ 17 000 recrutements.

La Nouvelle-Aquitaine, quant à elle, se situe en sixième position avec une prévision d’embauches de cadres de plus de 13 000 en 2018, soit une évolution de 14% par rapport à l’année dernière. Une étude plus approfondie a permis de voir le recrutement au niveau infrarégionale. L’Aquitaine est loin devant avec une part des embauches de cadres de 63%, contre 28% pour le Poitou-Charente et seulement 9% pour le Limousin.

En règle générale, la quasi-totalité des régions devraient connaître une hausse de l’embauche.

 

Quels sont les candidats les plus plébiscités par les entreprises

Les entreprises ont changé ces dernières années la manière dont elles recrutent mais aussi le type de profil recherché. Les candidats avec moins de six ans d’expérience sont les bienvenus. Pour 2018, ce seront des profils de un à dix ans d’expériences qui représenteront plus de 57% des embauches. Les profils senior, avec plus de vingt ans d’expérience, se verraient confrontés à une embauche plus délicate, avec une baisse prévue de 6%.

Ainsi, l’année dernière, en Nouvelle Aquitaine, les recrutements ont représenté plus de 12 000 embauches de cadres contre 4 000 pour les promotions internes à une fonction cadre, soit trois fois moins. En 2018, il est prévu que la tendance reste la même, avec une baisse en dessous de la barre des 4 000 pour les promotions internes et une augmentation au dessus de la tranche des 13 000 pour les recrutements.

 

Un climat économique favorable pour 2020

On constate d’abord que le climat économique de 2017, tend à être favorable au marché de l’emploi pour 2018. L’année 2017, a été une bonne année en ce qui concerne la croissance, avec notamment une hausse de plus de 1,9% du PIB. Cela devrait être de même pour les années à venir, les experts de l’APEC, parle de “croissance pérenne” jusqu’en 2020. Le climat est en outre favorable au niveau de l’environnement international, ce qui accélère certaines activités et apporte une certaine stabilité à d’autres – exemple : le pétrole, la finance.  

Au niveau intérieur, avec une forte croissance de l’investissement des ménages, cela a permis de relancer le secteur de la Construction, avec plus de 5.2% en 2017 de biens immobiliers construits, mais aussi le secteur Agricole et de l’Industrie.

Mais il n’y a pas que les ménages qui investissent, les entreprises aussi, avec plus de 4.4% en 2017, une tendance qui devrait se confirmer en 2018. Cet engouement pour l’investissement et la consommation des ménages, permettrait une croissance qui perdurerait aux alentours de 1.9% jusqu’en 2020. Cette croissance s’accompagne d’un recul du chômage (9.5% à fin 2017). Et une augmentation de plus de 6% d’embauches de cadres soit au dessus du seuil des 250 000.

Tous les indicateurs permettent de voir que les embauches de cadres ne sont pas prêtes de s’arrêter et cela dans tout le pays et dans tous les secteurs d’activités jusqu’en 2020. De quoi provoquer une embellie de l’économie en Nouvelle-Aquitaine.

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X