Artemis Mission Lune

Artemis, une mission lunaire en partenariat avec l’ESA

Dernière mise à jour:

Voir un astronaute fouler à nouveau le sol lunaire, un événement proche grâce à la mission Artemis ? Les explorations spatiales et les nouvelles découvertes extra-terrestres se multiplient. La NASA, l’ESA, et les acteurs privés comme Jeff BEZOS et Elon MUSK ne cessent de proposer des innovations plus développées les unes que les autres pour rendre ce rêve réalité. L’Europe a su se faire une place de choix dans l’univers de l’innovation spatiale, et collabore avec la NASA. Elle va d’ailleurs présenter deux innovations majeures pour les missions Artemis à venir : les modules de service européen ESM-2 et ESM-3.

Se rapprocher de la Lune avec la mission Artemis

Les modules ESM-2 et ESM-3 sont des éléments clés construits par l’Europe dans le cadre des missions Artemis à destination de la Lune. Ces missions, au nombre de trois, ont chacune un objectif : rapprocher l’Homme de la Lune. La toute première mission, Artemis I, consiste en une mission lunaire sans équipage à bord. Le décollage est programmé pour 2021, sans pour autant qu’une date précise soit arrêtée. Le module ESM-1, préparé par l’ESA, est intégré totalement à la capsule Orion. Cette première mission durera 25 jours.

La seconde mission, baptisée Artemis II, sera composée d’un équipage de quatre astronautes. A bord du vaisseau, ils survoleront la Lune avant de revenir sur Terre. Initialement prévue pour un lancement en 2022, la mission sera décalée pour 2023/2024. En une dizaine de jours, le vaisseau Orion réalisera une trajectoire circumlunaire avant de revenir sur Terre. Cette mission habitée est une première depuis décembre 1972.

Enfin, la troisième et dernière mission se nomme Artemis III. Elle n’aura pas lieu avant 2025, mais est un projet d’ampleur. En effet, il s’agira à nouveau d’un vol habité, mais cette fois, les astronautes poseront le pied sur la Lune. Un autre événement qui ne s’est pas produit depuis décembre 1972. Cette mission, pilotée par la NASA, poursuit plusieurs objectifs. Tout d’abord, pouvoir explorer la surface lunaire encore plus profondément que les fois précédentes grâce à l’Homme. 

Cette mission a aussi l’ambition de positionner de manière durable et permanente un camp de base Artemis à la surface de la Lune. Cela permettrait aux astronautes en mission de venir plus souvent sur place pour continuer leur travail de recherche. Prévue pour une durée totale de 25 à 35 jours, elle embarque quatre astronautes à bord en équipage mixte. Deux d’entre eux se rendront sur la surface lunaire pendant 6 jours et demi pour y mener des travaux de recherche. 

Astronaute mission Lune
Les missions habitées vers la Lune et vers Mars vont se multiplier dans les années à venir.

Des ambitions plus lointaines pour les missions habitées

Pour la dernière phase de la mission Artemis, les astronautes installent un camp de base ayant vocation à rester de manière permanente. Cela afin de faciliter les missions de longue durée sur place. La zone d’installation, située sur le pôle sud de la Lune, n’est pas choisie par hasard. En effet, il contient toutes les ressources dont ont besoin les astronautes pour survivre à sa surface. 

Pour se rendre sur la Lune, les astronautes passent par une passerelle qui reste autour de l’orbite lunaire. Ils accéderont alors à une sorte de navette qui leur permettra de se poser à la surface de la Lune… Et de retourner à la passerelle, connectée au vaisseau Orion. La passerelle devrait rester en orbite environ une dizaine d’années, permettant à d’autres missions de se mettre en place. 

La mission Artemis marque un tournant dans l’exploration lunaire et spatiale. En effet, avec toutes les innovations et les ambitions plus pérennes de la NASA… Il y a fort à parier que les prochaines missions iront plus loin encore que la Lune. Les séjours répétés sur le satellite de la Terre aideraient alors à préparer les prochaines explorations vers Mars, avec des astronautes à bord. Aucune mission habitée à destination de la planète rouge n’a encore eu lieu, mais les premiers pas de Perseverance donnent de grands espoirs à la NASA. 

L’ESA apporte ainsi sa pierre à l’édifice pour mener à bien les phases de la mission Artemis dans les prochaines années. Les modules ainsi construits apportent des fonctions indispensables à la vie des astronautes à bord du vaisseau : air, électricité et propulsion. Les recherches pour perfectionner les vaisseaux et conquérir l’espace plus lointain se multiplient. Dans les prochaines années, les missions vers Mars seront réalité…

Sources : 

  1. Delivery of 2nd European Service Module: from Europe to the Moon. Communiqué Airbus publié le 1er octobre 2021
  2. NASA Artemis
  3. Mission Artemis I — Wikipédia
  4. Artemis II — Wikipédia
  5. Artemis III — Wikipédia
Abonnez-vous à la Newsletter

X