L’attractivité de la métropole bordelaise

Place de la bourse Bordeaux Business

L’attractivité de la métropole bordelaise

Les métropoles françaises continuent de se développer en particulier dans l’Ouest de la France et rivalisent d’ingéniosité pour accroître leur attractivité. La métropole bordelaise possède de nombreux atouts mais aussi certains désavantages. Le point fort étant sa qualité de vie générale, le cadre de la ville étant propice au bien-être, à la création et à l’investissement. La ville est aussi un haut lieu culturel, dont l’héritage historique et l’attrait artistique n’est plus à démontrer.

 

Une qualité de vie générale très appréciée

 

Les métropoles de l’ouest de l’hexagone attirent de plus en plus les Français et Françaises. Une récente étude organisée en janvier 2019 par RegionsJob et ParisJob en partenariat avec le Cabinet international Hays, questionne un panel de 2710 actifs sur la perception de l’attractivité de leur lieu de résidence. En première place Rennes est nommée la ville dont la qualité de vie générale est la meilleure, suivie de Bordeaux en deuxième place et en troisième place Nantes. Bordeaux propose un cadre de vie idyllique tant pour les résidents que pour les touristes. L’air de la commune est très bon, son indice est situé entre 20 et 30 lorsque peut atteindre les 150 (0 à 50 l’air est bon, 150 à 200 l’air est mauvais, 300 et plus l’air est dangereux pour la santé). La ville est donc globalement très appréciée, elle reste cependant une ville où le coût de la vie est élevé. Le boom immobilier et l’attrait de la région ont augmenté le prix des loyers et du mètre carré à l’achat. La ville est en 7ème position en terme de coût de la vie.

 

En tant que ville la plus attractive de France, Bordeaux se doit d’investir dans ses infrastructures. C’est pourquoi le réseau tramway s’agrandit d’année en année, ainsi la ligne C atteindra Villenave-d’Ornon courant février 2019. Les travaux de la ligne D ont bien avancé, cette nouvelle ligne commencera à la place des Quinconces et se dirigera vers Le Bouscat fin 2019 et à terme Eysines en 2020. La ligne A sera étendue très prochainement vers l’aéroport de Mérignac. Le pont Simone Veil, qui raccordera Bègles à Floirac, sera inauguré au minimum au début de l’année 2023, les travaux ayant pris un retard considérable sur fond de désaccords techniques et financiers. Cependant, les chantiers incessants peuvent entraver la bonne circulation des habitants, certains points centraux sont récemment en rénovation tels que la place Gambetta et Tourny. Mi 2018, la ville comptait plus de 1400 travaux. Bordeaux se classe donc en 8ème position concernant la qualité des infrastructures.

 

Fontaine Bordeaux Business

 

Une ville culturelle

 

Sur le plan historique, la ville de Bordeaux compte 362 édifices reconnus au titre de monument historique tels que la Cathédrale Saint-André érigée en 1862, la Grosse Cloche du cours Victor-Hugo ou bien tout simplement la place de la Bourse avec son miroir d’eau apportant un charme indéniable aux quais. De nombreuses associations culturelles et projets culturels sont établies dans la métropole (146 associations et 51 projets). 2019 sera une année “dense, active et riche” selon les propos du maire Alain Juppé. Des établissements seront inaugurés au fil de l’année tels que le Muséum d’Histoire Naturelle, la Bibliothèque de Caudéran et des partenariats avec le Musée du Louvre à Paris mais aussi le Centre International de la Bande Dessinée et de l’Image à Angoulême. La ville se place donc en 5ème position concernant l’attractivité des loisirs, de la culture et de l’environnement.

 

Bordeaux est aussi en 8ème position sur l’attractivité du marché du travail selon les bordelais. Lyon est en première place, suivi de Nantes et Paris. Pourtant la métropole bordelaise affiche la meilleur croissance en terme de diffusion de volume d’offres avec + 34 % en 2018. Les fonctions les plus dynamiques en 2018 sont l’ingénierie industrielle, le développement informatique et les métiers de la comptabilité, de la gestion, de la finance et audit. Le LGV Paris – Bordeaux et l’aéroport de Mérignac participent à cette croissance. L’aéroport a par ailleurs accueilli 6.8 millions de personnes en 2018, soit une hausse du trafic de 9.3 %. Les bases aériennes s’implantent à Bordeaux et accentuent la création d’emploi (Volotea, EasyJet et Ryanair). Les bordelaises sont aussi très présentes dans l’écosystème économique et professionnel, en initiant des projets porteurs destinés seulement aux femmes tels que le salon Profession’L et le réseau social L’Connect. Cependant certains grands groupes internationaux souhaitent supprimer des postes ou fermer des sites de productions. Le site du constructeur américain Ford Aquitaine Industries, installé à Blanquefort, risque de fermer ses portes. 3000 personnes pourraient se retrouver au chômage. À Saint-Médard-en-Jalle, une grande majorité des 2300 emplois sont menacés par le groupe ArianeGroup dont le contexte international incertain et agressif préoccupe les dirigeants. Par ailleurs, la ville de Bordeaux sera la capitale européenne de l’espace en 2020.

 

La métropole bordelaise doit donc continuer ses investissements, en développant considérablement ses infrastructures autour de la santé, l’innovation et l’industrie pour améliorer son marché du travail. Les compétences sont bien présentes et trouveront le métier adéquat.  La ville propose globalement un très bon cadre de vie, 85.2 % des bordelais recommandent leur ville aux personnes souhaitant changer de région.

 

Kévin HEUGAS – BORDEAUX Business

 

Sources :

Communiqué de presse = HelloWork 

Aqicn

Ville de Bordeaux

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X