BAHIA préfigure l’hôpital de demain

Lampe au milieu du bloc opératoire d'un hôpital

BAHIA préfigure l’hôpital de demain

3 projets, 4 acteurs, 11 ans… le projet Bagatelle 2022 vient bousculer le paysage urbain de la métropole bordelaise avec des projets médicaux innovants et surtout d’intérêt général. Le projet BAHIA fait ainsi partie de l’un de ces projets. Il vise à transformer l’offre de soin dans une métropole en croissance puisque la région Nouvelle-Aquitaine abritera d’ici 2020 3 points de plus que la moyenne nationale en termes de “65 ans et plus”. En effet, en novembre 2013 suite à la signature de la convention constitutive d’un Groupement de Coopération Sanitaire de moyens (GCS), l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Robert Picqué, situé à Talence, a opéré un rapprochement avec la Maison de Santé Protestante de Bordeaux Bagatelle. LA fusion existe et est déjà opérante puisque des équipes mixtes travaillent au quotidien, avec BAHIA cette fusion doit se matérialiser. En effet, 85 % des patients sont déjà soignés par des équipes mixtes sur des sites différents. Ce projet vient directement répondre au besoin de penser l’hôpital de demain, dans un contexte de développement de l’agglomération bordelaise. Bordeaux Business a pu assister le 3 juillet à une visite de la première phase du chantier en présence de Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées, et Christelle Dubos, Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé.

BAHIA, un projet médical D’UTILITÉ générale

Déjà proches du fait de la proximité de leurs bâtiments, la MSPB-Bagatelle et l’HIA Robert Picqué réalisent avec le projet BAHIA, leur rapprochement opérationnel. Si leurs logiques sont différentes, leur coeur de métier restent “soigner”. En effet, la MSPB est une fondation à but non lucratif reconnue d’utilité publique qui intervient sur les champs sanitaire et médico-social. A l’inverse, l’HIA Robert Picqué conserve des missions spécifiques du Service de Santé. Concrètement, le projet BAHIA mise sur une offre de soin localisé, dont l’objectif est d’assurer la pérennité et le développement de l’activité territoriale.
Le projet d’intérêt général permet à l’Etat, ici représenté par Fabienne Buccio, Préfète de Gironde, de faire prévaloir, dans un plan local d’urbanisme, la prise en compte d’intérêts dépassant le cadre des limites territoriales d’une commune. Ainsi, cette future “Maison des Consultations” doit regrouper 1400 salariés, 450 lits et 350 places d’hospitalisation pour un établissement maintenu en secteur 1 c’est-à-dire sans dépassement d’honoraires afin de respecter des aspectes sociétaux.

De plus, l’établissement s’inscrit dans une logique de stratification et d’imbrication des bâtiments. C’est pourquoi l’accent a été mis sur le suivi et la maîtrise d’ouvrage. L’objectif est de capitaliser sur des complémentarités au sein de cet établissement militaire et civil. La genèse du projet est issue du plan gouvernemental SSA 2020 dédié au service de santé des armées. Le projet BAHIA intervient sur un des points suivants: densifier la coopération des moyens de santé.Techniquement, cela va se traduire par un transfert de la plupart des activités médicales et chirurgicales dans BAHIA.

BAGATELLE 2022, une approche transverse encore en gestation

Le projet BAHIA qui fait partie du plan Bagatelle 2022 prépare un rapprochement entre le secteur privé et le secteur public. Les partenaires financiers du projet en témoignent : la transversalité des territoires est privilégiée. Ainsi, la Banque Européenne d’Investissement a prêté 35 millions d’euros sur les 90 millions nécessaires au projet. Derrière ce chiffre mirobolant, l’intérêt est bien sûr d’effectuer des économies en mutualisant les ressources et les moyens.

Le schéma régional de santé 2018-2023 place au cœur de ses actions le besoin des personnes au cœur de l’offre médicale. Il met notamment en relief le fait que l’Agence Régionale de Santé (ARS) Aquitaine recherche des projets de territoire centré sur un parcours patient innovant. Si le projet BAHIA a vocation à incarner l’un des principaux pôles de santé de la métropole bordelaise, sa construction n’est pas sans entrave puisqu’elle nécessite une modification du Plan Local d’Urbanisme. C’est enfin un projet très important pour le sud de l’Agglomération bordelaise qui fait face à un développement hors norme avec l’arrivée à terme du projet Euratlantique.

En recentrant les compétences, les moyens et les plateaux techniques, le regroupement des entités MSBP et HIA Robert Picqué apparaît s’inscrire de plein pied dans l’objectif Bagatelle 2022 et met surtout un avant un rapprochement entre le secteur public et privé. L’objectif est de faciliter le parcours du patient et d’améliorer la qualité de travail des équipes médicales. En gestation depuis 2012, le projet BAHIA ne fait pas que des optimistes dans la mesure où certains craignent un nivellement par le bas de l’offre de soin au détriment de l’enjeu économique sous-jacent. Derrière le projet BAHIA et plus généralement de Bagatelle 2022, la métropole Bordelaise joue la question de son attractivité territoriale.

Justine Angibaud

Sources :

Site de Bagatelle 2022

Site gouvernemental cohésion-territoires

Site gouvernemental de la Défense

1 Comment
  • Alain BONNET
    Publié à 12:15h, 11 juillet Répondre

    Madame, Monsieur, bonjour
    BAHIA, c’est également l’appellation de notre fauteuil de douche inclinable que nous avons développé et breveté en 2015 sous notre marque MECA MEDICAL, et sur notre site industriel de MARMANDE: MECA D’AQUITAINE.
    Souhaitons-nous communément que les axes de développement dans le domaine du médical au sens large, dans notre belle région  »NOUVELLE AQUITAINE » soient tous couronnés de succès..
    cordialement

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X