Bernard UTHURRY, Vice Président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, développer la SNCF

Bernard Uthurry Nouvelle Aquitaine Bordeaux Business

Bernard UTHURRY, Vice Président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, développer la SNCF

Bernard Uthurry est l’actuel Vice-Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine en charge du développement économique et de l’économie numérique. Ancien joueur de rugby, Bernard UTHURRY a aussi été de 2008  à 2014 le Maire d’Oloron-Sainte-Marie. Il est également depuis 2015 en charge au sein de la Région Nouvelle-Aquitaine du développement économique, et notamment de l’économie numérique, en qualité de Vice-Président, aux côté d’Alain ROUSSET.

Il coordonne notamment une équipe dédiée, avec Philippe NAUCHE, en charge de l’Intelligence économique, Anne Laure BEDU pour l’Innovation, Mathieu HAZOUARD, en charge de l’Aménagement du territoire et du déploiement de la fibre sur le territoire ainsi que de la transformation numérique des entreprises, Jonathan MUNOZ, pour l’Export et l’Internationalisation des entreprises, et Francis WILSIUS, en charge de l’Accompagnement des entreprises en difficulté, de la performance industrielle et de l’accélération des entreprises (PME et ETI), notamment au regard de l’initiative Usine du Futur.

Bernard Uthurry Nouvelle Aquitaine Bordeaux Business

 

Rapprocher les villes, briser les distances

Selon Bernard UTHURRY, la LGV a énormément rapproché Bordeaux de Paris, certes, mais également les autres villes, comme Pau, Bayonne, qui bénéficient de cette impulsion. L’objectif en effet est d’équilibrer le Territoire pour que ça ne soit pas que Bordeaux, de part sa position centrale, qui bénéficie de toute l’impulsion économique, mais qu’elle ait également un impact positif sur l’ensemble des villes de la Région Nouvelle-Aquitaine, afin de maintenir et de faire croître le développement économique de l’ensemble du territoire.

En outre, l’essor de la LGV s’intègre au sein d’enjeux environnementaux. En effet, il faut savoir que l’axe Bayonne/Bordeaux produit trois fois plus de gaz à effet de serre que la moyenne européenne. Le poids de la circulation voitures et camions pèsent pour 47% des émissions de gaz à effet de serre sur l’axe Bordeaux Bayonne (contre 23% à l’échelle européenne). Le train a notamment vocation à diminuer ce taux, en se substituant à la voiture.

L’impact de l’émission de gaz à effet de serre contribue aux évolutions climatiques, et impacte la culture de la vigne ainsi que la culture du maïs. Selon de récentes études, à l’horizon 2030 – 2050, la Région pourrait connaître des températures avoisinant celles du Sud de l’Espagne. En réaction, certains agriculteurs et vignerons réfléchissent à se déplacer plus vers le nord.

A ce jour, la construction de voies dédiées pour le fret n’est pas envisagée, notamment car la SNCF a dû écarter le projet pour des raisons de coût. Une discussion est en cours avec le Pays Basque pour envisager une voie dédiée, en mettant en place une véritable “eurorégion” entre le Pays Basque français et espagnol. En effet, entre la France et l’Espagne, le fret ne représente que 3% du trafic, alors qu’entre la France et l’Italie, il se situe aux alentours de 25%.

Pour Bernard UTHURRY, la LGV s’inscrit dans une dynamique globale, du point de vue de tous les acteurs avec lesquels il s’entretient régulièrement : Invest  In Bordeaux, Bordeaux Euratlantique, Bègles? Floirac, Thalès… Si Paris conserve son magnétisme, la dynamique est réelle, comme le prouve la trentaine d’entreprises accompagnées au Salon de VivaTech, notamment.

Au-delà de la LGV, la Région s’attache à soutenir la formation et la recherche, toutes deux génératrices d’emploi, dans une démarche globale d’investissement au coeur de l’innovation. L’ADI notamment travaille en étroite collaboration avec la Chambre de commerce internationale.

CONSULTER LE GRAND DOSSIER LGV

 

Photographie Alexandra ZWANG SIARNOWSKI

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X