vélo bordeaux métropole aménagements cyclable

Bordeaux à vélo : du Vélotour au quotidien

Le Vélotour revient le 12 septembre 2021 pour faire découvrir Bordeaux à vélo sous un nouvel angle. Événement cyclo-ludique n°1 en France, lancé il y a 15 ans à Dijon, il se tiendra pour la troisième fois à Bordeaux. Organisé jour pour jour une semaine avant les journées du patrimoine, le Vélotour propose une autre façon de découvrir Bordeaux. L’occasion aussi de se pencher sur l’évolution de l’usage du vélo en ville, notamment depuis le confinement.

velo ville trajets quotidiens bordeaux
Le vélo de plus en plus utilisé pour les trajets quotidien en ville, y compris à Bordeaux

Bordeaux à vélo, découvrir sa ville autrement

Le Vélotour 2021 à Bordeaux rassemblera environ 5 000 participants. Le nombre de billets est limité pour des raisons logistiques et sécuritaires. Pour cause, le concept du Vélotour consiste à traverser à vélos des lieux habituellement inaccessibles. A cette occasion, le Vélotour Bordeaux a prévu deux boucles. Ainsi, le circuit classique s’étend sur 16 km dans la métropole. Mais il est également possible de faire un détour de 6 km pour découvrir d’autres lieux insolites. Au total, le Vélotour à Bordeaux permettra de passer par une dizaine d’endroits, la plupart habituellement fermés au public, à vélo du moins.

Vélotour est un événement permettant de découvrir ou redécouvrir sa ville à vélo, en passant par des lieux insolites, culturels, administratifs ou encore sportifs, habituellement fermés au public et surtout dans lesquels vous n’auriez jamais imaginé pédaler.

Bastien de Marcillac, le directeur de VÉLOTOUR

Ainsi, le départ et l’arrivée se feront au Parc des Sports Saint-Michel. Ensuite, les cyclistes traverseront des lieux culturels comme le Forum des Arts ; sportifs comme la célèbre Patinoire Bordeaux Meriadeck ou le CREPS de Bordeaux ; et même totalement improbables comme l’Hôtel de Bordeaux Métropole ou le Parking Metpark Meriadeck.

Se tenant chaque année depuis 15 ans, le Vélotour a accueilli plus de 320 000 participants cumulés. Chaque année, plus de villes se joignent à l’événement. En 2021, 9 villes proposeront un circuit, accueillant au total près de 45 000 participants.

Démocratiser la pratique du vélo au quotidien

Après l’événement, la majorité des participants ont envie d’utiliser plus souvent leur vélo et connaissent mieux le réseau de pistes cyclables, preuve que Vélotour participe aussi au développement de cette pratique et c’est une fierté pour nous.

Cette année, le Vélotour s’intègre plus que jamais dans la dynamique de démocratisation du vélo en ville. Pour cause, les ventes de vélos, neufs et d’occasion, ont flambé avec le confinement de mars 2020. Alors que le secteur du sport et des loisirs a largement subi la crise sanitaire, le vélo a tiré son épingle du jeu. Ainsi, avec plus de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le marché du cycle en France a grimpé de 25 % par rapport à 2019.

vélotour bordeaux découverte ville cyclable

Le marché du cycle est notamment galvanisé par l’engouement autour des vélos électriques. En effet, si les chiffres varient d’une source à une autre (515 000 vélos à assistance électrique vendus selon l’Union Sport & Cycles, contre 338 000 selon Vélo Electrique Attitude), l’ensemble des études s’accordent pour dire que les VAE tirent le marché vers le haut. Ils représentent même autour de 40 % du chiffre d’affaires total des ventes. 

Bordeaux, de plus en plus de vélos en circulation

Bordeaux ne fait pas exception à la règle et voit le nombre de vélos en circulation augmenter. C’est d’ailleurs là-encore les vélos électriques qui sortent du lot. Pour cause, utilisé en ville pour les trajets quotidiens tels qu’aller au travail, le vélo se voyait souvent opposer comme argument qu’il n’était pas confortable d’arriver en sueur au travail. Une problématique réglée par le vélo électrique qui se retranscrit dans les achats. Ainsi, en 2020, le dispositif d’aide à l’achat de vélos à assistance électrique, vélo-cargos ou autres vélos spéciaux de Bordeaux Métropole a financé 894 aides à hauteur de 89 400 €. 93 % de ces aides ont ainsi servi à l’achat d’un vélo à assistance électrique.

Avec la crise sanitaire et le confinement, la pratique du vélo sur Bordeaux Métropole a chuté de 13 % entre 2019 et 2020. C’est nettement moins que le trafic routier (- 20 % environ) et la fréquentation des transports en commun qui s’est vue divisée par deux. Dans les faits, pour analyser l’usage du vélo à Bordeaux, il vaut mieux s’intéresser à la période inter-confinements. Ainsi, de juin à début octobre 2020, le niveau de pratique du vélo s’est révélé supérieur à celui d’avant crise. Avec un pic de 15 % en fin juin / début juillet. La Maison métropolitaine des mobilités alternatives a même enregistré une hausse de 21 % des prêts de vélos.

Vélo en libre-service à Bordeaux, la complexification de l’offre

Dans le même temps, l’offre de vélos en libre-service ainsi que de trottinettes électriques s’est multipliée sur Bordeaux Métropole. Preuve s’il en fallait du marché grandissant. Toutefois, cette diversification de l’offre semble se faire au détriment des solutions déjà en place. Ainsi, sur les 184 stations VCub disponibles fin 2020, 1,1 millions d’emprunts de V3 ont été enregistrés en 2020. En revanche, le service affiche une baisse de -35,9 % de fréquentations par rapport à 2019. Et ceci, malgré la demi-heure gratuite proposée par TBM.

Il semblerait donc que les utilisateurs préfèrent soit s’équiper de leur propre vélo ou VAE, soit opter pour d’autres solutions pour des raisons variées. Facilitée de réservation avec une application, dépôt des vélos sans besoin de bornes, réservations groupées pour faciliter l’emprunt, caution moins contraignante…

pistes cyclables voies vertes bandes vélo bordeaux
Bordeaux, des aménagments cyclables jugés insuffisants

Pistes cyclables et sécurité à vélo, les lacunes bordelaises

Malgré une place dans le Top 5 des villes cyclables, Bordeaux se frotte à l’insatisfaction des usagers. Pour cause, alors que la ville se targue de développer le réseau cyclable, force est de constater que les cyclistes ne sont que moyennement séduits par les résultats. En conséquence, Bordeaux Métropole n’atteint que 8 % de part modale pour le vélo, contre 15 % des objectifs à fin 2020.

En cause notamment, un réseau de pistes cyclables éparses, dangereux donc pour les usagers. Ainsi, d’un côté la ville affiche de plus en plus de kilomètres cyclables, de l’autre la qualité des aménagements fait défaut. Bordeaux Métropole comptait donc 1 476 km praticables à vélo en 2020, soit 13,5 % de plus qu’en 2019.

En revanche, seuls 340 km correspondent réellement à des pistes cyclables et voies vertes (+8,4%). En face, 368 km sont occupés par des bandes cyclables et couloirs bus (+1,7%) ; 607 km par des zones de circulation apaisée (+20,7%) ; et 161 km de voies partagées avec les piétons (+32,3%). Si on tient par exemple compte du fait que beaucoup de bandes cyclables se trouvent dans des rues à sens unique et autorisent les vélo à rouler à contre-sens, on comprend le sentiment d’insécurité qui empêche la métropole de devenir une réelle ville cyclable.

A titre d’exemple, lors de l’interview annuelle des cyclistes sur le Boulevard Leclerc, post-confinement, 22% des anciens cyclistes déclarent avoir changé d’itinéraires, trouvant les boulevards moins « dangereux » pour la pratique du vélo. De même, rue Lamartine à Talence, 41 % des sondés expliquent avoir modifié leurs itinéraires pour emprunter un itinéraire avec des pistes « Temporaires ».

Sources

  1. « Vélotour à Bordeaux Métropole le dimanche 12 septembre 2021 : découvrez le parcours », Communiqué de Presse du 25 août 2021
  2. Les données de l’Observatoire des vélos, Se Déplacer, Bordeaux Métropole, chiffres 2020 
Abonnez-vous à la Newsletter

X