Mesure de soutien rue commerçante coronavirus

Bordeaux et le coronavirus : Mesures de soutien

Bordeaux met en place des mesures de soutien pour les acteurs locaux pendant cette pandémie de COVID-19. Le Coronavirus fragilise tous les secteurs d’activité, crée des difficultés économiques et touche de plein fouet les populations. Les aides annoncées dès le premier confinement de mars 2020 ont permis de soulager les entreprises de tout le pays temporairement…

Le tourisme à Bordeaux souffre aussi de la crise sanitaire.

Mais cela sans compter sur l’annonce du second confinement, débuté en novembre 2020. Localement, les mesures de soutien s’organisent pour soutenir à plus petite échelle les entreprises les plus impactées. Bordeaux s’implique ainsi sur tous les fronts pour venir en aide aux entreprises et aux personnes les plus touchées par la COVID-19. 

Mesures de soutien, une main tendue bienvenue pour l’économie bordelaise

Lors du premier confinement, de nombreuses aides étaient présentées pour aider les entreprises. Des aides financières variées, avec des modalités bien spécifiques, pas toujours évident de se repérer pour une entreprise. Ainsi, la Ville de Bordeaux met en place un “Guichet Unique”, qui permet d’écouter, d’informer et de guider les indépendants. Il les guide ainsi pour connaître toutes les aides auxquelles ils peuvent prétendre. Ce Guichet a notamment pour objectif d’améliorer la coordination des aides entre la Métropole, la Région et l’Etat. 

Rue commerce boutiques
Pendant le confinement, les commerces, fermés s’appuient sur chaque mesure de soutien.

La digitalisation fait également partie des mesures de soutien mises en avant par Bordeaux. En effet, bon nombre d’entreprises mettent en place le “Click and Collect” pour continuer à vendre leurs produits en ligne. Même en période de confinement. Pour leur donner plus de visibilité, la Métropole décide, par le biais de Solocal, de créer BordeauxBoutiques.

Cette plateforme permettra de mettre en avant tous les acteurs économiques bordelais ayant ou non un site marchand. De plus, ils bénéficient aussi du Fonds Métropolitain d’aide d’urgence à la digitalisation des commerces pour développer leur offre en ligne.

Les associations aussi connaissent une baisse de leur activité. En réponse, Bordeaux met en place un Fonds de Soutien exceptionnel qui aidera sur l’année plus de 145 associations. Une enveloppe globale de 1 136 229€, dont 608 580€ dédiés aux 96 structures du secteur culturel. 

Dans le domaine culturel, justement, les librairies bordelaises connaissent aussi une période très délicate. Pour soutenir leur activité et leur apporter des liquidités, les bibliothèques de Bordeaux leur ont acheté des livres, pour un montant total de 300 000€. Un soutien apprécié par les professionnels. Mais les mesures de soutien prises par la ville de Bordeaux ne s’arrêtent pas là.

Loyers, trésorerie, santé et solidarité, des points importants pour la ville et les entreprises

Commerces, restaurants et associations fermaient leurs portes lors de l’annonce des confinements, faute de pouvoir accueillir du public. Pour eux, l’absorption de charges fixes comme le loyer et les salaires est difficile, faute de rentrées d’argent. 

Ainsi, Bordeaux met en place un Fonds exceptionnel pour permettre aux entreprises et associations de bénéficier d’une exonération des loyers. Les modalités ne sont pas encore déterminées. Ainsi, ce sont plus d’1,3 millions € d’aide au paiement des loyers prévus. Le bailleur social InCité prévoit également d’exonérer les loyers des commerçants qu’il héberge pour le mois de novembre. Des mesures de soutien qui permettent à ces commerces de passer le cap de ce second confinement.

Du point de vue de la santé, Bordeaux se mobilise avec la mise en place, parmi les mesures de soutien, d’un Conseil de Résilience Sanitaire. Son premier rassemblement le 28 octobre permet de faire le point sur les mesures à mettre en place. Il se compose de médecins et de professeurs en médecine, ainsi que de spécialistes en sciences humaines et sociales. 

Ensemble, ils font le point sur les mesures de soutien sanitaires à destination des populations. L’objectif est de réduire l’impact et la propagation de la COVID-19 dans la Métropole. Pour cela, ils veulent ouvrir davantage de lieux de dépistages gratuits et sans rendez-vous. Cela permettra alors de tester plus de personnes, et surveiller l’évolution épidémiologique. Ainsi, la Cour Mably et la Gare Saint-Jean disposent de ces centres de dépistages. 

Les mesures de soutien de la Ville concernent aussi les personnes vulnérables, comme les personnes âgées, sans domicile ou en situation de handicap. Numéro vert “Ecoute Psy” mis en place à Charles Perrens (0 800 71 08 90), maraudes et soutiens aux associations… Autant d’aides qui permettent de montrer aux plus précaires qu’ils ne sont pas seuls. 

Sources : 

  1. Situation sanitaire : la Ville de Bordeaux en soutien des acteurs socio-économiques et des plus fragiles, Dossier de Presse de Bordeaux Ma Ville publié le 20 novembre 2020
  2. inCité s’adapte et continue ses activités, Actualité InCité Bordeaux du 4 novembre 2020
  3. Conseil de résilience sanitaire, Ville de Bordeaux
  4. Téléchargez le tableau des aides, DIRECCTE
Plus d'articles
Homme costume tenant carte visite réputation
Entreprise et e-réputation, entre image et stratégie
X