Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Bordeaux, du vin aux abeilles

  /  BRÈVES   /  Bordeaux, du vin aux abeilles
Abeille dans une ruche BORDEAUX Business

Bordeaux, du vin aux abeilles

Bordeaux est une ville mondialement connue pour son vin. Avec plus de 117 500 hectares de vignes sur l’ensemble de son territoire, elle est l’une des principales régions viti-vinicole de France. La viticulture est très importante, et est observée avec beaucoup d’attention. En effet, l’impact des produits insecticides a non seulement un impact sur la faune, mais aussi sur la qualité des sols. Face au succès des vins biodynamiques, les viticulteurs se passent de tous les produits potentiellement néfastes, et se tournent vers des pratiques plus naturelles. Cela permet de ne pas perturber la vie des insectes et des animaux qui vivent à proximité, souvent menacés par l’utilisation banalisée de certains produits. 

Les abeilles, colocataires silencieuses des vignes bordelaises

La Région Nouvelle-Aquitaine a mis en place un Plan Pollinisateur pour sensibiliser les locaux aux abeilles et à leur sauvegarde. Elles contribuent directement à la biodiversité, mais sont fortement menacées par l’utilisation de produits néfastes et l’expansion des villes. Ce plan vise donc à faire connaître les abeilles au plus grand nombre, ainsi que l’écosystème dans lequel elles doivent évoluer. Ce plan prévoit également le maintien de la pollinisation, si essentielle pour leur survie. Le tout dans un objectif de transmission aux générations futures, pour appliquer ce modèle dans le temps. UG Bordeaux, premier producteur de vins et de crémants de Bordeaux, a fait de ce plan son cheval de bataille. Représentant 13 vignobles sur près de 405 hectares, il a également fait part de son “plan abeilles” pour sauvegarder cette espèce dans ses vignes. 

Il prévoit donc la plantation de haies et de jachères pour accueillir les abeilles et leur permettre de se développer sereinement. Il prévoit une superficie totale de 6 hectares d’ici fin 2020, et collaboration avec les visiteurs. En effet, le travail de transmission et de sensibilisation commence avec les visiteurs et clients. Les viticulteurs prévoient également d’acheter de nouvelles ruches pour protéger les abeilles et leur permettre de produire du miel. Il s’agit du procédé suivant la pollinisation. Pour prendre les meilleures décisions, UG Bordeaux souhaite également analyser le pollen pour voir comment les abeilles se nourrissent. Enfin, le pari est surtout environnemental sur le long terme, avec la suppression des produits néfastes et le passage en bio d’environ 1000 hectares supplémentaires, à l’horizon 2025.

Au-delà des vignes, les initiatives pour la protection des mellifères

Cela fait quelques années déjà que le monde prend conscience de l’importance des abeilles, alors que ces dernières sont menacées par l’utilisation de pesticides. Grâce à elles, plus de 75% de la nourriture mondiale est possible, et 60 à 90% des plantes se reproduisent grâce à la pollinisation. Plus qu’une bouffée d’air pour la planète, la disparition des abeilles pourraient compromettre le confort de l’Homme sur Terre. Elles ont même un impact financier conséquent à l’échelle mondiale : leur action de pollinisation est estimée à 265 milliards de dollars dans le monde. 

Pour participer à la sauvegarde de cette espèce, de nombreuses initiatives voient le jour partout en France, et notamment à Bordeaux. La miellerie collective, située à Eysines, permet par exemple de mettre à disposition d’apiculteurs amateurs tout le matériel nécessaire à la récolte du miel. Elle accueille également des enfants pour les sensibiliser à la cause des abeilles et leur montrer le fonctionnement des ruches. La ville de Talence a, dans le même temps, pris en charge des ruches dans le bois de Thouars pour produire du miel. Elle a d’ailleurs créé une confiserie avec le précieux liquide.  

Le concept de “ruches urbaines” s’est lui aussi bien développé. Présentes sur les toits des immeubles et des bureaux, des ruches abritant des milliers d’abeilles permettent de produire du miel. Dans le même temps, les petites ouvrières participent à la pollinisation des plantes aux alentours. Un phénomène qui permet à l’environnement urbain de respirer, et aux abeilles de prospérer. A Bordeaux, des ruches sont installées sur les toits de l’Opéra National ou sur ceux de la Promenade Sainte Catherine. La première héberge 15 000 insectes, et la seconde plus de 40 000. Des chiffres très encourageants, porteurs d’espoir quand à la généralisation de cette action.

Quand les abeilles participent au business des entreprises 

Certaines entreprises qui investissent des immeubles font également le choix d’installer des ruches sur leur toit. Elles se placent parfaitement dans la politique RSE de l’entreprise. Elles permettent de fédérer les équipes autour d’un objectif commun : le bon développement des abeilles, et la production de miel. Des entreprises comme Apiterra font la démarche de proposer aux entreprises d’adopter des abeilles. Bien qu’elles gardent la propriété des ruches, l’intégralité du miel est dédiée à l’entreprise hôte. Une solution gagnant-gagnant qui agit pour la biodiversité et la sauvegarde des abeilles. Elle permet également d’avoir une meilleure image auprès de ses clients et collaborateurs. 

Si certaines entreprises décident de donner le miel produit aux équipes de l’entreprises, d’autres décident de leur vendre au profit d’un mécénat. C’est grâce à cette sensibilisation à tous les niveaux que la survie des abeilles peut être assurée. Car ces petits insectes sont fragiles et indispensables à la biodiversité…

Sources : 

Sauvons Maya ! Trois initiatives d’apiculture à Bordeaux – Un air de Bordeaux, 25 janvier 2019

Des ruches sur le toit du Grand-Théâtre de Bordeaux – Opéra National de Bordeaux, 25 avril 2018

Abeilles en danger : un fléau aux causes multiples et aux conséquences catastrophiques – Greenpeace 2016

UG Bordeaux

Pourquoi une ruche en entreprise – Ruche sur le toit – Apiterra

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X
%d blogueurs aiment cette page :