Papeterie de Bègles papier copeaux

Bordeaux : La Papeterie de Bègles, l’espoir malgré tout

Dernière mise à jour:

La Papeterie de Bègles est menacée. Cette institution sur la scène bordelaise, existant depuis 1929, réalise sa production à partir de papiers et cartons pour recyclage. Depuis cet automne, le groupe Etex a annoncé qu’il se désengageait de l’entreprise. L’urgence est de trouver un repreneur. Mais dans une période de pandémie mondiale, cette situation n’est pas des plus aisée. Ainsi, depuis le 9 octobre, l’entreprise a lancé un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Mais le 14 janvier, l’annonce tombe : pas de repreneur pour la Papeterie. Le 31 mars prochain, l’entreprise devra donc fermer ses portes. Ce qui se traduit aussi par la perte de l’emploi pour 91 salariés…

La Papeterie de Bègles, une usine ancienne dans un quartier qui se modernise

La Papeterie de Bègles existe depuis la fin des années 20. Elle est l’une des plus vieilles usines de la région bordelaise, et contribue à l’économie de la Nouvelle-Aquitaine. Toujours implantée sur le même site depuis son ouverture, elle emploie 91 salariés, menacés par la fermeture de leur entreprise. Ils espèrent trouver un repreneur, malgré un calendrier serré, pour continuer une activité essentielle. 

La Papeterie de Bègles, un acteur essentiel sur la métropole bordelaise. Source Papeterie de Bègles

En effet, chaque année, la Papeterie de Bègles produit à elle seule 75 000 tonnes de papier, et 385 m² de papier cartonné. Du papier issu à 100% du tri sélectif, et donc des déchets. Face à la croissance de la ville, et notamment de la modernisation des quartiers… L’usine se montre vieillissante. Elle se situe dans le quartier Gare-Belcier-Wilson, récemment rénové, et se trouve non loin du futur pont Simone Veil. Pour suivre l’évolution de ce quartier, la Papeterie de Bègles devrait être embellie.

Mais la vraie priorité est avant tout de garder l’entreprise en activité. En Gironde, huit papeteries et usines coexistent. Les salariés de l’entreprise sont inquiets. Pourtant, avec le développement de la métropole, la gestion des déchets et l’optimisation du recyclage sont cruciales.

Le tri sélectif est aujourd’hui devenu une norme, sinon dans les faits, dans le « devoir envers la planète ». Réduire les déchets produits, les transformer pour leur donner une seconde vie… Un pari dans lequel se lancent de nouvelles entreprises, portées par la protection de l’environnement. 

Tri sélectif, recyclage… Le pari des entreprises comme la Papeterie de Bègles

Le verre, le papier, les déchets végétaux… Tout se recycle, et l’on peut créer de nouveaux produits à partir des choses que l’on jette. Avec la Papeterie de Bègles, par exemple, les emballages en carton et le papier usagé ont une seconde vie. Ils retrouvent ensuite une place sur le marché, et sont réutilisables à l’infini. 

Le recyclage est un savoir-faire, qui permet dans le cas de cette usine de produire des plaques de plâtre. Ces plaques sont indispensables notamment pour la construction immobilière… Un service qui a du sens dans un environnement comme Bordeaux, où de nouveaux quartiers émergent chaque année, plus respectueux de l’environnement. 

D’autres secteurs d’activité trouvent aussi ce chemin éco-responsable dans leur fonctionnement. Il est possible de parler du prêt-à-porter. A Bouliac, l’entreprise Reinvest propose des vêtements fabriqués à partir de tissus récupérés, pour créer des pièces en très petites séries. Ainsi, kimonos, vestes et même sacs à mains sont issus d’une production locale et éco-responsable.

Ce style de concept séduit les consommateurs, désireux de consommer mieux. Avec les actualités concernant la protection de l’environnement, les pays, les régions et les villes mettent en place des actions de court, moyen et long terme. Des actions qui ont un objectif : réduire leur empreinte carbone, mais aussi prendre soin de l’environnement. 

Recyclage de papier usine papeterie
Au sein de la Papeterie de Bègles, 91 emplois sont menacés par la possible fermeture de l’usine.

La situation sanitaire actuelle a aussi un impact sur les attentes et sur les besoins des consommateurs d’aujourd’hui. Avec les confinements, consommer local “en circuit court” devient un objectif, une demande réelle. Les producteurs locaux se trouvent donc mis sur le devant de la scène. Une bonne nouvelle pour l’économie locale. 

Sauvegarde des emplois, un enjeu central pour l’économie régionale

Avec les récents événements qui touchent la Papeterie de Bègles, 91 emplois sont directement menacés. L’usine est, comme de nombreuses entreprises de la région, génératrice d’emplois. De plus, elle a aussi un impact local sur des activités annexes. La Papeterie de Bègles travaille notamment avec des sous-traitants, et génère des emplois indirects. 

Cette entreprise, dont le site couvre à lui seul 6 hectares, est donc au cœur des discussions. Nombre d’élus souhaitent accélérer le mouvement pour continuer à la voir fonctionner, et alimentent l’échange avec les repreneurs potentiels. La Papeterie de Bègles fait partie des entreprises en circuit court qui ont un poids aussi bien à l’échelle locale qu’européenne. 

Enfin, la Papeterie met en avant l’augmentation progressive du nombre d’habitants sur l’ensemble de la métropole. Prochainement, plus d’un million de personnes s’y trouvera, augmentant dans le même temps la production de déchets. Il est donc primordial de sauver cette entreprise, afin de répondre aux besoins futurs de la ville… pourtant déjà d’actualité.

Sources : 

  1. “Communiqué sur la situation de la Papeterie” CSE de la Papeterie de BEGLES publié le 14 décembre 2020
  2. “Papeterie de Bègles, Notre partenaire recyclage dans le Bordelais”, Fiche Revipac  
  3. Les entreprises du secteur : Fabrication de papier et de carton du département GIRONDE, Infogreffe 
  4. Produits, Reinvest 
Plus d'articles
fnac et red electrique scooter electrique mobilite
Fnac et RED Electric développent ensemble la mobilité urbaine
X