MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

Blog

BRÈVES

Bordeaux s’offre un nouveau hall au Parc des expositions

11 mai 2018, Auteur : Bordeaux Business

Le coup d’envoi des travaux du nouveau Hall du Parc des expositions de Bordeaux-Lac a été donné début avril 2018. Cet édifice sera livré au premier trimestre 2019 afin d’accueillir comme il se doit La Foire Internationale de Bordeaux de mai 2019.

Le Hall des Expositions, un projet politique et économique

La première pierre a été posée le 6 avril dernier. De nombreux élus municipaux, tels  Alain Juppé, Président de Bordeaux Métropole, Maire de Bordeaux, ancien Premier Ministre, Alain Rousset, Président du Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, Nicolas Florian, Président du Conseil d’administration de la Société Bordelaise des Equipements Publics d’Expositions et de Congrès et Eric Dulong, Président Exécutif de Congrès et Expositions de Bordeaux.

A cette occasion,  Alain Juppé a rappelé à l’audience présence que le Parc des Expositions constituait le deuxième plus grand parc d’expositions de France en province, après Lyon par sa surface d’accueil couverte. Le Congrès Expositions de Bordeaux (CEB) y accueille notamment les salons et congrès internationaux comme Vinexpo, ou encore le Congrès mondial sur les systèmes de transport intelligents (ITS) en 2015.

Bordeaux a donc une place importante dans cet univers, avec la volonté d’attirer de plus en plus d’événements afin de devenir le premier grand parc d’exposition de province. Cela rentre tout à fait dans la politique d’attractivité de Bordeaux. C’est bien là tout l’enjeu de faire de Bordeaux une place forte de ce qu’il est convenu d’appeler le tourisme d’affaires. Un objectif économique renforcé, quand on sait que le touriste d’affaires dépense en moyenne trois fois plus qu’un touriste d’agrément, soit 124 euros par jour.

Un projet  aux portes de la modernité

Après la démolition de l’ancien Hall 2 entre février et octobre 2017, tombé en désuétude après plus de trente ans de bons et loyaux services, il est grand temps de s’atteler à la construction.

Le projet se compose d’un hall d’accueil de 1 000 m2, d’une halle principale de 7 400 m2 modulables en espace d’exposition, de restauration, ou encore en salle plénière pouvant accueillir 1 500 à 6 000 personnes assises, de douze salles de réunions, pour une capacité modulable de 100 à 400 personnes et d’une liaison couverte avec le Hall 1.

Un investissement de 35 millions d’euros.

En outre, le bâtiment complète efficacement les installations actuelles du Palais des Congrès, se déroulant sur plus de 12 000 m2, dont un espace d’exposition de 3 000 m2 et trois amphithéâtres d’une capacité cumulée de 1 850 places assises.

Pour offrir un sérieux coup de neuf à l’ensemble, plus de 71 millions d’euros seront nécessaires pour un programme découpé en trois phases : la première (2016–2018) pour un montant de 34,5 millions d’euros porte sur la démolition du hall 2 et la reconstruction d’un nouveau hall polyvalent et modulable d’expositions et de congrès. En parallèle, des travaux de sécurité prioritaires sont opérés sur le Hall 1.

La seconde phase court sur la séquence 2018–2020 pour un montant de 21 millions d’euros qui serviront aux travaux de rénovation de l’enveloppe du hall 1.  Enfin, une troisième phase de 21 millions d’euros portera sur les travaux d’améliorations des fonctionnalités du Hall 1.

Pour ce projet d’une grande envergure, la maîtrise d’oeuvre a été confiée à deux agences d’architecture bordelaises, Arsène Henri-Triaud et Brochet-Lajus-Pueyo, à l’issue d’un concours d’architecture lancé en 2016.

Bordeaux ne cesse d’évoluer notamment grâce à ses nombreux pôles de tourismes qui sortent actuellement de terre comme la Cité du Vin ou le Musée de la Marine, mais aussi grâce à son attractivité liée aux salons, congrès et tout autres événements.  La fièvre de construction permettra-t’elle l’envolée économique rêvée ?

Bordeaux Business

X