Bordeaux, terre des vins en tête

Bouteilles vins Bordeaux Business

Bordeaux, terre des vins en tête

Détenant le record en matière d’entrepreneuriat, Bordeaux, bien que talonnée par ses voisines, Toulouse et Montpellier, restera la place privilégiée des investisseurs Français et étrangers. D’abord pionnière en viticulture, cette région touristique est aussi devenue la « Silicon Valley » des startups innovantes. En février 2019, la capitale girondine présente un indice de dynamisme de 1%, avec près de 900 entreprises nouvellement créées. Si la machine économique locale demeure aujourd’hui en bonne santé, c’est que Bordeaux a forgé en elle-même un écosystème solide tourné vers l’innovation. Les entreprises novatrices y ont gagné leur place sans mettre de l’ombre aux natives, preuve que les activités traditionnelles forment le socle économique de la région. En effet, l’économie locale s’articule principalement autour de la production, la vente, la distribution, l’exportation de vins, mais aussi l’œnotourisme. Bordeaux a vu doubler le nombre de ses visiteurs grâce au tourisme du vin, et ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter, avec l’intérêt constant des touristes pour les vignobles, leur histoire, mais aussi les riches investisseurs étrangers venus acquérir des domaines viticoles dans la région. L’oenotourisme, vecteur de développement économique pour la région incite plus que fortement des entreprises à se tourner vers le tourisme du vin (excursions à thème, séjours de dégustation) ou les grands restaurants de Chefs à proposer des accords mets-vins recherchés, particulièrement appréciés au vu de la réputation de la gastronomie française.

 

Vins château Bordeaux Business

L’œnotourisme et Bordeaux, un duo gagnant

 

Faire un excellent vin est un héritage ancestral bordelais. Accueillir chaleureusement ses hôtes fait aussi partie intégrante de la culture régionale. Toutefois, entre la manivelle touristique et viticole, les actions demeurent éparses jusqu’à ce que Bordeaux soit promue première destination œnotouristique de l’Europe en 2015, après avoir rattrapé son retard au niveau national.

Bien que le vin reste le poumon de l’économie locale, Bordeaux peut également compter sur son héritage culturel pour attirer plus de touristes et d’investisseurs étrangers. La notoriété du vin bordelais est liée à ses racines, mais aussi à son atout territorial. Cette première région viticole bénéficie de 119 000 hectares de vignes classées en AOC et en AOP. Autant de raisons qui le placent devant Toulouse et Montpellier en matière d’oenotourisme.

L’oenotourisme doit aussi son expansion dans la région, à l’élargissement des infrastructures routières et aériennes, favorisant ainsi l’ouverture des frontières bordelaises au reste du monde. L’ASL Airline France multiplie les liaisons directes entre  Bordeaux et Londres. L’installation locale de deux compagnies à bas coût, dont l’espagnole Volotea et la britannique Easyjet a favorisé également la hausse du trafic aérien dans la région, rendant plus accessible la Belle Endormie. Le réseau des transports en commun a lui aussi pris du volume, avec l’allongement de ses lignes de tramways, et le développement des lignes de bus à travers la Communauté Urbaine de Bordeaux. La métropole compte aujourd’hui 120 stations avec l’ouverture de la ligne D qui dessert des lieux viticoles comme Le Bouscat et Eysines.

 

Bordeaux attire deux fois plus de touristes que Toulouse et Montpellier

 

La vieille cité marchande de l’Atlantique draine deux fois plus de touristes que Toulouse et Montpellier, grâce en partie au développement de l’œnotourisme. Les pouvoirs publics, tout comme les acteurs locaux se sont mobilisés pour la promotion de la destination. L’ouverture du « Centre culturel et touristique du vin », la mise en place des 52 circuits de découverte du vignoble, le lancement des six routes du vin, les activités de dégustation, de randonnées et d’hébergement sont autant d’actions menées depuis 2005.

 

pieds de vigne Bordeaux Business

 

Non loin de Bordeaux, Toulouse, la ville rose, paradis des vacanciers, séduit les touristes pour son cadre littoral et ses paysages authentiques. Le tourisme du vin y est toutefois moins influent, cette région étant plus tournée vers les activités balnéaires et l’aérospatial. Pourtant, Toulouse ne reste pas insensible à l’œnotourisme et ses débouchés. D’ailleurs, en 2016, le Fronton a obtenu le label « Vignobles & Découvertes » grâce aux efforts de promotion de la ville toulousaine. En Occitanie, le développement de l’œnotourisme se montre timide, mais Montpellier ne reste pas pour autant amorphe. Cette ville dynamique aux pôles économiques variés s’intéresse aussi de près au terroir et à la culture viticole. Les acteurs locaux ont coopéré pour proposer une offre globale afin
de générer plus d’impacts aux séjours touristiques. S’agissant d’un pack de services, les clients bénéficieront désormais d’une offre homogène et plus étendue en termes de restauration,  d’hébergement, de visites culturelles, de découvertes de vignoble et de dégustations de vins. En définitive, Bordeaux reste le premier choix de destination œnotouristique, mais ces deux destinations ne sont pas à la traîne.

À travers le monde, le vin Bordelais bénéficie d’une très belle réputation, s’exportant à travers le monde et attirant chaque année de nombreux touristes curieux de visiter les domaines et déguster les meilleurs cépages du monde directement au cœur des Domaines. La localisation géographique privilégiée de Bordeaux offre aussi aux touristes la possibilité de profiter de l’Océan, de la Montagne et de nombreux autres paysages qui plaisent énormément du fait de leur variété.

 

BORDEAUX BUSINESS

 

SOURCES :

http://www.vinetsociete.fr/dossiers/oenotourisme-decryptage-d-un-secteur-en-plein-essor
http://www.terredevins.com/actualites/terroirs-et-vignobles/bordeaux-capitale-mondiale-de-loenotourisme/
http://www.levintoutsimplement.com/la-superficie-du-vignoble-de-bordeaux/ – 9 mars 2018

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X