Entrepreneur Bordeaux construction bâtiment

Bordeaux, l’une des villes du monde où entreprendre

Dernière mise à jour:

Le nombre de créateurs d’entreprises croît chaque année. Créer un nouveau concept, s’approprier un marché prospère, mais qui manque d’offres… Ce sont autant d’éléments motivants pour se lancer à son propre compte dans la vie d’entrepreneur. Certaines villes et grandes métropoles du monde sont plus favorables au bon développement de nouvelles entreprises. Pour réaliser un classement, plusieurs données sont à prendre en compte. Des éléments relatifs à la création de l’entreprise, du soutien du pays ou de la ville face à l’épidémie… Mais aussi les critères relatifs à l’import / export, notamment si la métropole est ouverte sur le reste du monde. 

Bordeaux, 46ème ville où entreprendre

Oberlo a réalisé une importante étude qui permet de voir quelles sont les métropoles du monde les plus dynamiques en termes d’entrepreneuriat. Afin de créer un classement, l’étude s’appuie sur divers éléments qui comptent dans la vie d’un chef d’entreprise. En termes d’infrastructures, tout d’abord, avec la liberté économique de la ville. Concernant cet aspect, Singapour ouvre la marche, suivie par Hong-Kong et Auckland, en Nouvelle-Zélande. Trois villes qui proposent une qualité de vie d’entreprise idéale. 

Les métropoles françaises se suivent, plus bas dans le classement. Paris est 55ème, suivie par Bordeaux (56), Marseille (57) et Nice (58). Elles sont donc portées sur l’entrepreneuriat, mais ont encore une marge de progression comparé à d’autres villes du monde. La liberté économique prend en compte de grands aspects fondamentaux pour un pays. Le droit à la propriété privée; la liberté totale de mouvement pour les salariés, les capitaux et les biens d’une entreprise; mais aussi l’absence totale de coercition ou de contraintes sur la liberté économique. 

Dans certaines métropoles, créer sa propre structure sur le modèle d’une SARL demande plus ou moins de temps. Si Bordeaux fait partie des villes où le délai est parmi les plus courts (environ 4 jours), elle reste bien éloignée d’Auckland. Créer son entreprise dans la mégalopole néo-zélandaise ne prend qu’une demi-journée. En revanche, une personne qui souhaite créer son entreprise en Pologne devra se montrer plus patiente. Comptez 37 jours à Varsovie ou à Cracovie pour voir votre entreprise exister légalement ! 

Devenir entrepreneur n’est donc pas un parcours sans embûches, selon la ville dans laquelle l’on souhaite s’établir. Il faut alors prendre en compte tous les critères qui concernent son projet, pour se lancer sereinement. 

Soutenir les chefs d’entreprise dans leur évolution, un élan de développement

Si les derniers mois ont mis un point en avant… C’est l’importance des aides accordées aux entreprises, quelle que soit leur taille ou leur secteur d’activité. Le contexte paraît bien défavorable à créer son entreprise dans une situation de pandémie mondiale… Et pourtant les gouvernements se mobilisent pour soutenir les entreprises dans leur développement. En France, notamment, les régions et organismes publics proposent des dispositifs et aides variés pour soutenir tous les secteurs d’activité. 

Poignée de main partenaires
Certains pays sont plus favorables à l’entrepreneuriat.

L’Italie est le pays le plus disposé à apporter une aide à ses entrepreneurs vis-à-vis de la Covid-19. Sur le podium, l’on retrouve Milan, Rome et Florence. Trois villes italiennes, qui ont subi la crise au même moment que la France, mais qui bénéficient de plus d’accompagnement et d’aides. Les premières villes se situent à la 26ème place (Paris), suivie de Bordeaux (27ème) et Marseille (28ème). 

D’autres engagements comptent aussi dans la réussite et l’attractivité de ces villes pour les chefs d’entreprise. Notamment la place des femmes chefs de leur entreprise. Sur cet aspect, ce sont les villes américaines qui tiennent le podium. New York ouvre la marche, suivie par Los Angeles et San Francisco, trois villes ouvertes à l’innovation et à la parité. La première ville française du classement se situe seulement à la 30ème position. Il s’agit de Nice, suivie par Bordeaux (40ème) et Paris (41ème). De nombreux événements mettent en valeur les femmes dans l’entrepreneuriat comme Be A Boss, ou encore Action’Elles. 

Un virage technologique, de Bordeaux à Londres

La pandémie aura aussi fait apparaître d’autres nécessités, comme l’émergence du Digital dans certains pays. En France, il a pu soutenir l’activité de nombreux secteurs d’activité, notamment dans la restauration, la culture ou encore le commerce… Secteurs qui se sont tournés vers la technologie pour se développer. Mais la France est bien en retard par rapport à d’autres pays pour lesquels la technologie fait partie intégrante de leur stratégie. 

En effet, si le podium est occupé par Londres, New-York et San Francisco… La France se situe au bas du classement, avec Bordeaux à la 72ème place, suivie par Marseille (73ème) et Nice (74).

Sources : 

Oberlo Classement des 75 métropoles où il fait bon d’entreprendre

Abonnez-vous à la Newsletter

X