batiment chateau versailles

Capillum, « l’aristocratie responsable » avec le Château de Versailles

Dernière mise à jour:

Au Château de Versailles, “l’aristocratie responsable”, voit le jour avec Capillum…. En effet, ce dernier s’est associé depuis peu avec le Centre de Formation des Apprentis de la Chambres des Métiers et de l’Artisanat des Yvelines.  Le but de cette initiative est de mettre en place un partenariat à destination des apprentis de la section coiffure. Ainsi ces derniers proposeront leurs services aux collaborateurs du Château… Un partenariat ambitieux et empli de valeurs responsables qui vise à soutenir principalement les jeunes dans leurs projets professionnels. 

Capillum anoblit le cheveu écoresponsable


Ainsi, depuis octobre grâce au partenariat mis en place par Capillum et le Château de Versailles les apprentis proposeront des prestations de coiffures aux 1000 agents de l’établissement chaque mois (1). Ce projet a pour mission principale de soutenir la formation et l’insertion professionnelle des jeunes. Il a notamment été rendu possible grâce au soutien d’entreprise comme l’Oréal. Cette dernière a notamment fourni les produits de soins. La société Le Chesnay quant à elle a fourni les blouses de protection pour le personnel du Château. C’est à travers ce type d’actions valorisantes qu’environ 30 apprentis déjà détenteurs d’un CAP pourront décider de poursuivre leurs études vers un brevet professionnel (1).

Pour ces jeunes, souvent dans des périodes de doutes, c’est donc un moyen de confirmer leurs projets professionnels. Ainsi ils peuvent orienter leurs choix à travers la pratique. Mais aussi de développer leurs savoir-faire dans un cadre prestigieux. C’est une expérience d’insertion dans le milieu professionnel enrichissante et valorisante pour ces derniers. D’autant plus qu’elle est portée par de belles valeurs responsables et sociales. 

Le recyclage des cheveux, une nouvelle solution éthique et responsable

En effet, Capillum fait partie des nouveaux acteurs innovants en proposant des solutions durables pour réutiliser les cheveux. Le Château de Versaille également engagé dans développement durable était l’allié idéal pour cette démarche solidaire. Ainsi avec Capillum, les cheveux vont être réutilisés pour être recyclés au sein de deux filières. La première filière va utiliser les propriétés absorbantes des cheveux afin de dépolluer les océans des hydrocarbures et des substances polluantes. La deuxième filière quant à elle va se servir de la kératine des cheveux pour soigner les grands brûlés ou les patients en situations post opératoire. Dans le cadre du partenariat entre les deux acteurs les cheveux du personnel du Château serviront à aider les patients des Hôpitaux Universitaire de la Pitié Salpêtrière (1).

Ainsi bien au-delà de démarche écologique c’est également une démarche sociale qui se dégage de cette action. En effet, le Château de Versailles s’engage durablement sur cet aspect. Par exemple, il s’est associé depuis 4 ans avec le groupe Emerige pour accueillir de jeunes enfants franciliens qui ne peuvent pas partir en vacances. Ainsi ils peuvent, le temps d’une journée, s’amuser et découvrir les appartements du roi et les merveilleux jardins d’André Le Nôtre (2). De son côté Capillum, continue d’imposer ses valeurs dans le secteur de la coiffure. Sur la région bordelaise, le salon de coiffure CECCHI’K, intègre notamment ces principes dans sa stratégie. 

cheveux mer chateau
Avec les deux acteurs, Capillium et le Château de Versailles, les cheveux sont recyclés

Eco-responsabilité et Business, le duo gagnant ?

Sur le territoire, on a pu récemment voir une “vague verte”, notamment lors des élections municipales de 2020. Ce changement confirme la volonté des consommateurs pour une société plus verte et plus engagée. Aujourd’hui ils semblent prêts à faire des efforts pour réduire leur impact sur la planète. Ils sont également prêts à consommer mieux, plus durables et plus éthiques. En effet, l’attrait des consommateurs semble se tourner vers des entreprises “engagées”.

Les entreprises ont bien compris cela, et elles sont pour ainsi dire les premières à emboîter le pas. La crise de la Covid-19 est également pour les entreprises un facteur pour repenser sa place dans la société. C’est ainsi une opportunité de développement pour ces dernières. Les exemples du Château de Versaille et de Capillum illustrent bien ce propos, en adaptant leur stratégie pour répondre à une demande nouvelle ces dernières espèrent bien continuer de développer leur business, leur chiffre d’affaires et leur image à travers leurs engagements. 

De plus en plus d’acteurs éco-responsables

Sur la région bordelaise on remarque de nombreux acteurs pour apporter des solutions riches de sens. C’est notamment le cas de l’atelier solidaire, qui, dans son cas recyclage des meubles, bibelots, vaisselles et vêtements pour leur redonner une nouvelle vie. À travers ce recyclage la magie opère pour créer des anciens objets en oeuvres d’art dans le but d’être revendu par la suite. Ainsi, à travers cette prise de position l’atelier organisé et participe à des évènements pour sensibiliser les consommateurs aux bénéfices du recyclage. 

Ainsi, en s’associant, Capillum et le Château de Versailles confirment leurs engagements écologiques et solidaires. C’est un partenariat riche de sens qui apporte également des réponses aux jeunes dans la construction de leur avenir et de leur projet professionnel à travers une expérience enrichissante. Pour les entreprises, la vague verte est aujourd’hui une réalité et une opportunité qu’ils doivent s’empresser de saisir. En effet les consommateurs semblent aujourd’hui plus que jamais intéressés de se tourner vers des entreprises engagées. 

Sources 

(1) Communiqué de presse du 8 octobre 2020 – Un partenariat solidaire et écoresponsable avec le centre de formation des apprentis de versailles section coiffure – Château de Versailles

(2) Communique de presse du 15 juillet 2020 – UNE JOURNÉE DE VACANCES AVEC LE CHÂTEAU DE VERSAILLES – Château de Versailles

(3) Atelierdecosolidaire 

Plus d'articles
gestion énergie planète terre
L’énergie en question: perspectives en Nouvelle-Aquitaine et en France
X