Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Carrément Fleurs, fleurir local

  /  Brèves   /  Carrément Fleurs, fleurir local
Carrément Fleurs parterre

Carrément Fleurs, fleurir local

Carrément Fleurs est, depuis 2012, une référence dans la vente de fleurs, portée par des valeurs qui sont partie intégrante de son ADN. Parmi ces valeurs, elle aborde les dimensions éco-responsable et éthique. À l’heure où les consommateurs sont plus que jamais préoccupés par l’achat auprès des commerces locaux, Carrément Fleurs en a fait son but. Ainsi, la marque ne collabore qu’avec des producteurs en circuit court, et ne propose que des fleurs de saison. Une manière de soutenir l’économie locale, en adéquation avec les attentes des clients. Après la période de confinement, l’activité de Carrément Fleurs connaît une accélération sans précédent. 

Carrément Fleurs soutient l’économie locale 

L’après-confinement donne envie aux consommateurs de changement. Changer de décoration intérieure, d’habitudes, voire même de logement… Cette période a fait évoluer le comportement des populations, et les sensibilise à des enjeux d’ordre économique. En effet, nul n’ignore les conséquences de la COVID-19 et du confinement qui en résulte sur l’économie nationale. Les premières touchées, les entreprises, souhaitent reprendre une activité soutenue pour remonter la pente. Les producteurs et les commerces locaux comptent sur la solidarité et la mobilisation des clients près d’eux. Les producteurs de fleurs sont également concernés. Offrir des fleurs est une tradition bien ancrée dans les moeurs françaises, notamment pour les fêtes spéciales. C’est pour cette raison que Carrément Fleurs, existe, avec son réseau de franchises. A ce jour, elle possède 37 magasins sur le territoire national, dont deux sur la Métropole bordelaise, à Eysines et Sainte-Eulalie.

En ne proposant pas de fleurs venant de pays étrangers, Carrément Fleurs fait ainsi le choix de s’inscrire dans une démarche de circuit court. Un choix qui fait écho à une situation sanitaire inédite, où les pays interrompent leurs imports et exports de produits. Ainsi, en consommant plus “local” les entreprises et les clients privilégient le savoir-faire tricolore, gage de qualité. 47% des Français considèrent en effet qu’un produit est local lorsqu’il est produit à moins de 50 kilomètres de son domicile. Pour les soutenir, en région, les initiatives se multiplient. Partenariats, plateformes solidaires, opérations spécialement… Autant de mesures qui permettent de soutenir l’économie locale des commerçants et des producteurs pour passer le cap redouté de la fin d’année. En Nouvelle-Aquitaine, la solidarité se développe et offre des solutions pour aider et favoriser le “consommer local”. La région est dynamique, et encourage à l’éco-responsabilité et au circuit court. 

Placer le producteur au centre du circuit pour relancer l’économie locale

La Nouvelle-Aquitaine promeut la mise en place de mesures de solidarité pour aider les producteurs à vendre leurs produits en circuit court. Les consommateurs y sont réceptifs, ayant envie de consommer des produits plus naturels. En témoigne le développement de la culture bio, à travers l’alimentation ou le vin. Ce sont des secteurs où la Nouvelle-Aquitaine rayonne, un terrain fertile donc pour le développement de plateformes solidaires. Ainsi, le CCGAD a mis en place une série de carte avec les coordonnées des différents producteurs selon leur activité. En effet, les cartes présentent les producteurs en alimentaire, en jardinerie, en gestion des déchets, ou encore en tourisme. Ce dernier aspect est également un des piliers de la région, attirant chaque année des touristes du monde entier. Cette habitude a toutefois légèrement évolué, avec la restriction de voyage vers l’étranger suite à la COVID-19. 

Dans le même temps, la région facilite la prise de contact entre les producteurs locaux et les consommateurs finaux. Elle a en effet créé une plateforme solidaire qui recense tous les producteurs et permet aux clients de passer commande directement auprès d’eux. Rien de tel pour renouer avec la consommation de produits naturels et en circuit court. Une autre initiative, le Drive fermier, permet également de faciliter l’accès aux produits provenant en direct des fermes. Le producteur s’établit avec ses commandes dans des points stratégiques de la Métropole bordelaise, et permet aux clients ayant passé commande de récupérer leur panier. Une belle initiative, qui séduit et trouve son public, et qui aurait bien tort de ne pas se pérenniser après la crise…

Sources : 

CCGAD Bordeaux Métropole – La carte des initiatives – CCGAD Conseil consultatif de gouvernance alimentaire

DRAAF Nouvelle Aquitaine – 30/04/2020 – Les initiatives en Nouvelle-Aquitaine

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X