CETIM : une activité partenariale prometteuse

Une voie lactée de donnés qui s'échangent, symbolisant le transfert d'informations

CETIM : une activité partenariale prometteuse

Le Centre technique des industries mécaniques, aussi appelé Cetim, opère dans les domaines de la recherche et de l’industrie. Cet institut technologique labellisé Carnot, est le centre d’expertise mécanique français. Instrument de Recherche & Développement pour près de 6500 entreprises mécaniciennes, Cetim regroupe avec ses centres associés et filiales, en son sein deux tiers d’ingénieurs et techniciens, pour 150 M€ de chiffre d’affaires réalisé. Entité destinée à l’industrie mécanique future, Cetim a opéré un rapprochement avec la Nouvelle-Aquitaine lors du dernier salon Global Industries en mars dernier. Par cette mise en parallèle, le territoire néo-aquitain affiche son ambition vis-à-vis de la compétitivité des entreprises.

Un label pour favoriser les synergies

Délivré pour une période de 4 ans, par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation, le label d’excellence Carnot a vocation à promouvoir la recherche partenariale entre les laboratoires publics et les acteurs socio-économiques. Parmi eux, les entreprises constituent une cible de choix. En permettant à une entreprise d’exploiter les résultats de la recherche publique par le biais d’une licence d’exploitation ou celui d’une cession de titres, la labellisation Carnot doit par ce fait répondre à un cahier des charges strict conjuguant excellence scientifique, effet de réseau et importance du rayonnement technologique. Conçus à partir du modèle allemand et des instituts Fraunhofer, les instituts Carnots fonctionnent comme des laboratoires de recherche traditionnels qui prennent pour gage de dynamisme et de qualité le nombre de doctorants. Au contraire, les instituts Fraunhofer sont des laboratoires de recherche allemands ayant pour mission le développement de projets de recherche appliquée aux besoins industriels du secteur public ou privé. Leur modèle de fonctionnement ne repose pas sur un grand nombre de doctorants mais davantage sur des ingénieurs et des diplômés de l’enseignement supérieur. Les établissements labellisés, appelés Instituts Carnot, fonctionnent grâce à un modèle économique particulier. L’Agence Nationale de la Recherche délivre ainsi des financements qui sont fonction du volume des recettes tirées des contrats de recherche avec leurs partenaires, notamment les entreprises.

Une excellence opérationnelle à développer

Le potentiel d’innovation des PME et ETI reste entier grâce à de nouvelles collaborations entre le tissu industriel et technologique néo-aquitain et les centres de recherche translationnelle. L’excellence opérationnelle permet ainsi de mieux appréhender les risques liés au déploiement d’un produit ou l’application d’un nouveau produit.
Initiée par la dynamique du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour la Nouvelle-Aquitaine datant de 2017, la Région Nouvelle-Aquitaine représenté par Alain Rousset et Cetim par Emmanuel Vieillard, ont signé le 19 juin 2019 une convention de partenariat sur le salon du Bourget afin de piloter de grands projets industriels ou R&D multipartenaires sur le territoire néo-aquitain. Avec la présence de quatre instituts technologiques Carnot sur le campus de Bordeaux, l’écosystème d’innovation local connaît déjà les bienfaits d’une structuration scientifique-industrielle. En effet, les collaborations entre les deux entités ne sont pas nouvelles. En effet, en avril 2018, un accord avait été conclu entre Cetim et la Région Nouvelle-Aquitaine pour le développement industriel régional suite à la récente implantation de Cetim en Nouvelle-Aquitaine à Pau.

Structuré autour de trois axes d’amélioration prioritaires, le champ d’application de la convention de partenariat concerne aussi bien le renforcement des compétences de l’écosystème d’innovation régional que la mise en œuvre de projets collaboratifs et collectifs d’innovation et de transfert associant des approches métiers, marchés et technologies. Enfin, la convention poursuit la démarche déjà initiée depuis cinq ans par le Cetim, la Région et l’écosystème régional, notamment au travers de l’accompagnement des entreprises dans l’anticipation des changements à vocation technologique et non technologique.

Afin d’améliorer la performance industrielle des entreprises, la Région et Cetim ont de nombreux points de convergence concernant les grandes priorités stratégiques régionales. En tant que Membre de l’Alliance pour l’Industrie du futur, le Cetim a toute la légitimité requise pour valoriser les entreprises régionales dans les chaînes de valeur des filières. Cette action s’inscrit dans la même logique de développement du manufacturing au sein des filières d’excellence régionales en lien avec le Schéma Régional de Développement Économique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Alors que la recherche bordelaise avait été mise à l’honneur en 2016 en devenant le pilote “Tremplin Carnot” dans le domaine de la Cognition, la Nouvelle-Aquitaine souhaite mettre avant une filière d’excellence dédiée au Contrôle du Futur en collaboration notamment avec Cetim Sud-Ouest.

Les instituts technologiques en Nouvelle-Aquitaine oeuvrent au rapprochement des acteurs de la recherche publique et du monde socio-économique, afin d’accélérer le passage de la recherche à l’innovation et d’accroître le transfert de technologies vers les acteurs économiques bordelais. Opérateur régional de l’« industrie du futur », Cetim doit pouvoir dans le cadre du partenariat avec la Nouvelle-Aquitaine, renforcer les compétences des entreprises et leur transfert technologique dans un univers diversifié.

Justine ANGIBAUD

Sources :

Site officiel Cetim

Association Digital Aquitaine

Schéma régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation pour la Nouvelle-Aquitaine, mai 2017
Site officiel Aquitaine Science Transfert

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X