MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

PORTRAITS D'ENTREPRENEURS

Christina et Derek Boixière, La Voyageuse ou la Liberté au féminin

26 octobre 2017, Auteur : Bordeaux Business

Une histoire qui commence comme une (grande) aventure humaine

C’est un concours de circonstances qui a conduit Christina Boixière, dès ses 17 ans, à débuter les voyages en solitaire. Devant partir avec une amie en Thaïlande, elle partira finalement seule. Une découverte ponctuée de quelques appréhensions et expériences parfois peu agréables, mais qui lui laisse un souvenir impérissable : de multiples rencontres, des souvenirs riches en émotions. Au-delà, un sentiment de liberté qui la pousse à réitérer l’aventure du voyage en solo de nombreuses fois.

Après un grand voyage en Europe pour ses vingt ans, Christina a ainsi pu se rendre dans plus d’une trentaine de pays à ce jour. C’est donc sur le terrain qu’elle a été confronté à la problématique de l’hébergement chez l’habitant. Peu à peu, est né le souhait de “libérer le contact”, sans arrière-pensée et de permettre de vivre cette expérience du voyage en toute liberté. L’idée de La Voyageuse était née.

Transmettre la simplicité de la découverte

Avec un parcours professionnel résolument tourné vers l’International, après un MBA londonien dédié aux industries créatives, Christina Boixière est pressentie pour rejoindre l’antenne londonienne de Google. Dans le même temps, au cours d’un de ses voyages, elle rencontre Derek à Marseille, il y a 4 ans, désormais son compagnon de vie et d’entreprise. Ils décident de s’expatrier à Taïwan, un pays riche en émotions et en ambitions, pendant un an.

De retour en France, Bordeaux s’impose comme une évidence, tant pour son dynamisme économique que pour la qualité de son cadre de vie, ainsi que son positionnement international. Après une expérience réussie de Directrice commerciale pour le marché asiatique et le Moyen-Orient, notamment, au sein de la start-up Wiidii, une application touristique dédiée aux guides virtuels, Christina prend conscience que le voyage en solo est devenue pour elle un véritable mode de vie, et elle compte bien apporter sa pierre entrepreneuriale à l’édifice.

De l’hésitation à l’adrénaline

Pour Derek Boixière, avant sa rencontre avec Christina, le voyage en solitaire est avant tout un choix de l’âme. Son premier voyage « solo » s’est révélé une expérience inédite, et un grand apprentissage sur lui-même. Pendant huit ans, il visite au bas mot un pays par année. A Taïwan notamment, il est marqué par la culture d’optimisme et  l’envie de se dépasser.

Partir loin de ce que l’on connait permet de se découvrir soi-même

De métier, Derek est conteur et éducateur spécialisé. Il collecte ainsi les histoires au travers de ses voyages pour les raconter sous forme de spectacle. Titulaire d’un Master en gestion et organisation d’événements, il organise également des concerts et des festivals pour des associations en Bretagne. Il adore l’adrénaline de l’événement au fur et à mesure que l’échéance approche, et que tous les efforts mis en oeuvre se concrétisent.

A l’origine, le parcours de Christina en tant que businesswoman l’a plutôt laissé sceptique, car il possède une vision a priori négative du monde des affaires, qui lui semble dépourvu de valeurs sociales. De prime abord, Derek s’estime bien loin du “brasier entrepreneurial” qu’était Christina.

« La Voyageuse » de la vision de Christina est cependant un projet aux valeurs humaines indéniables… Derek se laisse entraîné dans cette univers de rêveurs et y trouve finalement sa place, même s’il conserve ses activités professionnelles en parallèle.

Le voyage en solo au féminin, en toute quiétude

La Voyageuse se présente comme une plateforme d’hébergement sécurisé pour les femmes voyageant seules. Sur le principe d’un hébergement gracieux, les femmes du monde entier (avec leur famille le cas échéant) peuvent proposer accueil et hospitalité, ainsi que hébergement chez l’habitant haut en couleurs, coutumes et anecdotes ! De quoi ravir les voyageuses solo avides d’expériences et de rencontres tout autour du monde.

La Voyageuse est un rêve d’exotisme « à la française » qui parle à toutes les cultures… Des Etats-Unis à la Chine, le romantisme a la française est l’essence même du voyage solo au féminin.  La Voyageuse permet ainsi de vérifier, au travers de la communauté et de la validation des hôtes via la plateforme, que les femmes voyageant en solo trouvent à chaque étape de leur périple un hébergement sécurisé, rassurant et sans ambiguïté. Ainsi, pour toutes celles qui n’ont jamais osé sauté le pas, ce sera enfin la possibilité de  “s’extirper de son environnement pour découvrir qui elles sont”.

Au-delà, alors que la condition féminine française est somme toute bien lotie, ce n’est pas le cas de tous les pays du monde. La Voyageuse est ainsi à la fois une passerelle et une métaphore pour l’émergence des talents féminins, pour que toutes puissent se donner le choix.

La Voyageuse, de l’étincelle du projet à l’éclat du soleil

Initié en juin 2017, La Voyageuse est aujourd’hui en pleine finalisation. Christina prend en charge la stratégie business, le marketing, la relation client, ainsi que la recherche de partenaires et investisseurs. Derek, quant à lui, gère l’organisation d’événements, l’analyse de marché et les financements, ainsi que la mise en prose des expériences des voyageuses. Des compétences complémentaires permettent la remise en question constante de l’avancée du projet, tandis que la tolérance mutuelle aide à la progression et à la prise de décisions stratégiques.

Le site internet du projet  www.la-voyageuse.com  a été réalisé par l’association Treizième Rugissant, Julien Ruols,  à Marseille, qui réalise notamment les sites internet de projets socio-économiques qui leur tiennent à cœur. La Team est ouverte à toute bonne volonté désireuse de s’impliquer, ou encore de “bousculer le projet” avec des idées percutantes et innovantes.

Sur les réseaux sociaux, La Voyageuse dispose d’une communauté croissante. Pour la faire grandir, Derek et Christina ont entrepris d’organiser régulièrement des événements tel un story hunting qui a eu lieu il y a quelques semaines, sur Bordeaux. Les prochains objectifs : atteindre les 5000 membres sur les réseaux sociaux d’ici fin novembre et développer les fonctionnalités de la plateforme d’ici quelques mois (réservation, vérification d’identité, profils personnels, solutions de communication, gamification du site…).

L’impulsion bordelaise

Fin septembre, Christina et Derek ont présenté la Voyageuse lors du Startup Week-end Spécial Fintech à Bordeaux. Si la dimension Fintech ne « transcendait » pas leur projet, ce week-end riche en rencontres et en brainstorming leur a permis, outre le fait de recevoir un prix « Coup de cœur » hors catégorie, d’avoir des retours constructifs et de développer considérablement leur réseau bordelais. Un premier « pitch » au goût plutôt sucré.

Pendant ces premiers mois à Bordeaux, le bilan est cependant un peu mitigé. Selon Christina, si la ville est indéniablement une destination touristique majeure, le dynamisme entrepreneurial n’est pas fortement favorisé, en comparaison notamment avec ce que Christina avait pu rencontrer à Londres, où l’écosystème était très bien organisé a des communautés et des incubateurs spécialisés apportant un soutien nettement supérieur et une émulation plus concrète que sur le territoire français et bordelais.

Il est vrai que l’écosystème entrepreneurial bordelais se met peu à peu en place, et que les initiatives, certes nombreuses, n’ont pas encore toutes atteint leur point de maturité.

Un marché international au potentiel vertigineux

La France, en tant que destination pour les voyageuses solo, est un eldorado à faire découvrir, qui attire de plus en plus d’Américaines ou de Chinoises, notamment, lesquelles sont, pour de multiples raisons, avides de voyages en solitaire, et dans le même temps, très attentives à leur sécurité. La Voyageuse est donc la plateforme idéale pour leur assurer un séjour en toute quiétude.

Après avoir touché les voyageuses solo des marchés américain et chinois, et les hébergeuses françaises, La Voyageuse espère convaincre les femmes en Italie, Allemagne et Angleterre de devenir des hôtes, et les femmes de Corée, Russie et Turquie d’utiliser son service pour trouver des hébergements sécurisés. Ces trois derniers marchés sont particulièrement difficiles à cibler mais ils font parti des pays de départ incontournables de nombreuses voyageuses solo.

Entrepreneurs de conviction, au cœur rêveur

Conscient que de tels objectifs sont ambitieux, Christina et Derek ne visent jamais moins que le dépassement de soi. Sur “le chemin vers le soleil”, ils réussiront forcément à atteindre des sommets de montagnes déjà bien haut perchées… Ainsi, ils espèrent qu’à force de persévérance et d’implication, La Voyageuse deviendra la plateforme de confiance internationale pour les voyageuses solo. Au-delà, derrière la réussite visée, c’est également un impact social qui est espéré, notamment dans la mise en place de partenariat avec des ONG locales dédiés à l’amélioration de la condition féminine dans le monde.

Au cours de cette aventure, Christina et Derek l’assurent, ils feront tout pour être conséquents aussi bien dans leurs idées que dans leurs actes.

 

Candice Cibois – Alexandra Zwang
Bordeaux Business

la-voyageuse-bordeaux-business

Christina & Derek Boixière

La Voyageuse

hello@la-voyageuse.com