Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Construire en bois, le nouvel or Néo-Aquitain

  /  BRÈVES   /  Construire en bois, le nouvel or Néo-Aquitain
Bâtiment avec un escalier en bois BORDEAUX Business

Construire en bois, le nouvel or Néo-Aquitain

La Nouvelle-Aquitaine, et sa préfecture, Bordeaux, sont au cœur de l’innovation. En effet, la plus grande région de France est poussée dans son développement sur de nombreux secteurs. La recherche, l’aéronautique ou encore le développement de bio-énergies sont au cœur de ses objectifs. Bordeaux s’est également lancée dans une transition écologique sans précédent, avec la mise en place de solutions plus vertes. Parmi ces solutions, l’utilisation plus fréquente du bois est avancée, à court, moyen et long terme.

Des rendez-vous d’envergure autour du bois au service du progrès

Bordeaux est le théâtre de manifestations et d’événements qui récompensent la mise en valeur de projets innovants. En Septembre 2017 par exemple, un événement d’ampleur internationale s’est tenu à Bordeaux, le Congrès mondial Woodrise. Spécialisé dans les immeubles en bois de moyenne et grande taille, il promeut le bio-sourcé dans le BTP. Mais la ville et la région prennent également part aux Journées Régionales de la Construction Bois. Cet événement est organisé chaque année par les Interprofessions Forêt Bois Papier de la région. Il s’agit d’un rendez-vous annuel présentant les projets innovants du secteur de la construction et de l’habitat. La quatrième édition prévue pour 2020 promet déjà de belles innovations, de la lignée des éditions précédentes. Des éditions ponctuées par la remise du Prix Régional de la Construction Bois. En effet, en 2019, 124 candidats présents s’affrontaient, et 17 ont été récompensés. 

Le jury du concours se compose de partenaires régionaux et nationaux, spécialisés dans le bâtiment et l’architecture. Leur objectif est de révéler tout le dynamisme néo-aquitain de la construction de bâtiments en bois. Cependant, il ne s’agit pas du seul objectif poursuivi par les organisateurs. Ils désirent également valoriser les bois locaux, présents sur la région à hauteur de 2,8 millions d’hectares. Des massifs forestiers riches et diversifiés à travers la Nouvelle-Aquitaine, apportant une valeur ajoutée à toute construction. On dénombre pas moins de 15 essences de bois différentes, autant de choix pour ériger des bâtiments de qualité. De plus, la filière bois en Nouvelle-Aquitaine est génératrice d’emplois : plus de 41 000 salariés exercent dans ce domaine. Un secteur porteur, donc, qui s’inscrit totalement dans les objectifs de transition énergétique déjà amorcés.

Impulser toute une ville avec la construction en bois

Bordeaux veut se tourner vers des solutions plus vertes et respectueuses de l’environnement. En effet, elle multiplie les actions et l’organisation d’événements à portée écologique. Le dernier en date, les Assises Européennes de la Transition Énergétique, en janvier, en est un bon exemple. Avec la coopération de pays d’Europe, la ville de Bordeaux veut trouver des solutions pérennes pour bâtir un monde propre. Ces initiatives sont essentielles pour une telle ville, dont le développement se poursuit depuis plusieurs années. Attirant des entreprises et étant une ville également très touristique, Bordeaux veut faire figure de ville moderne et modèle. C’est pour cette raison que la construction d’immeubles en bois est au coeur de ses projets de développement. 

En 2015 déjà, Bordeaux Euratlantique était voué à être un projet d’envergure contribuant à façonner le Bordeaux de demain. La ville, avec le concours de l’Etablissement Public d’Aménagement (EPA) commençait déjà à prévoir la construction de bâtiments en bois. Un important programme de construction a alors été mis en place. Il prévoit la construction annuelle de 25 000m² de bâtiments avec structure interne en bois, et ce sur 15 ans. En somme, cela représente plus de 350 logements chaque année. La signature du projet de construction de la tour d’habitation Hypérion représente la première pierre de cet ambitieux édifice. La première tour entièrement faite en bois, culminant à 50 mètres, est la plus haute du pays. Très vite, les projets de construction et les signatures ont permis d’atteindre les objectifs fixés. La ville a donc fait sortir de terre immeubles tertiaires, logements et équipements publics dans de nombreux quartiers.

Le bois, matériau respectueux de l’environnement bordelais

Bordeaux est une métropole reconnue pour la qualité de son niveau de vie. C’est l’une des raisons qui explique la hausse démographique constatée ces dernières années. De plus, son dynamisme business incite également les entreprises à s’y installer. Pour pallier toutes ces arrivées, la ville construit ou réhabilite des quartiers entiers. C’est par exemple le cas de Brazza, situé en Rive Droite, bien loin des bâtiments industriels initiaux. Il propose désormais des espaces arborés, des réseaux de piste cyclables et des habitations. L’éco-quartier Ginko sorti de terre à Bordeaux Lac se compose quant à lui d’immeubles d’habitation faits de bois. Il s’agissait de l’un des premiers projets de quartiers “verts” de la ville. L’engouement pour ce type de construction n’est pas uniquement esthétique, il présente de nombreux avantages.

Le premier avantage notable du bois, c’est qu’il est respectueux de l’environnement. Il n’émet pas de CO2, contrairement à des matériaux tels que l’acier ou le béton, très utilisés dans la construction. Les dépenses énergétiques étant plus faibles, cela s’inscrit totalement dans le plan de transition énergétique déjà amorcé par Bordeaux. Les ressources et matières premières sont locales, avec les différentes variétés d’arbres présentes à travers la région, bien moins coûteuses. 

Les chantiers en ville sont souvent longs, et porteurs de nuisances pour les personnes à proximité. Avec des constructions en bois, il y a nettement moins de nuisances sonores, les pièces étant déjà prêtes à l’avance. Finies également les nuisances olfactives, pour la même raison. Les constructions sont donc moins dérangeantes en centre ville, et surtout moins longues. En effet, pour construire une tour dans les dimensions d’Hypérion, avec des matériaux traditionnels, il faudrait près de 18 mois. Avec le bois utilisé, en revanche, la construction n’a pris qu’un an. Des avantages notables qui prendront progressivement place dans le temps…

Audrey KOZACZKA – BORDEAUX Business

Sources : 

Communiqué de Presse – 4ème Prix de la Construction Bois Nouvelle-Aquitaine

Filière bois construction – Bordeaux Euratlantique

Construction Bois Nouvelle-Aquitaine – Prix régional 2019

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X
%d blogueurs aiment cette page :