Montre luxe contrefaçon

La contrefaçon, un fléau sur le marché de la vente de luxe

Les articles de contrefaçon sont présents depuis longtemps dans l’environnement de la vente et de l’achat. Copiant souvent presque à la perfection les articles de luxe, ils n’en sont pour autant pas. Si pour les acheteurs, acquérir une contrefaçon en pensant faire une bonne affaire est difficile… L’impact pour les magasins de luxe est encore pire. Des clients qui se détournent des canaux traditionnels pour se tourner vers des réseaux alternatifs; dans le même temps, la création de nouveaux métiers permet de démêler le vrai du faux. Face à un marché parallèle qui se creuse, le secteur du luxe essaie de redoubler d’efforts.

Contrefaçon des produits de luxe, la lutte et l’adaptation des magasins

Aujourd’hui, dépenser des centaines ou des milliers d’euros sur un objet de luxe ne garantit plus l’obtention d’une pièce authentique. Les parfums, les chaussures, les bijoux et de nombreux autres accessoires de luxe sont parfois des faux. La situation est telle qu’il faut par exemple absolument savoir authentifier un sac Chanel pour ne pas faire un mauvais achat ou vendre de la contrefaçon.

Le rendu d’une contrefaçon était jusqu’alors évident. Les coutures d’un sac ou d’un vêtement étaient grossières, certains détails inexistants. Mais aujourd’hui, les techniques de production se sont améliorées, si bien que certains clients, pensant réaliser “une bonne affaire”, se font avoir. Pour l’industrie du luxe, la hausse de la contrefaçon sur le marché est un fléau. Plus largement, le marché de la contrefaçon impacte fortement l’économie nationale, la France étant l’un des pays du luxe par excellence

En 2019, 4,5 millions de produits contrefaits sont saisis sur le sol français. Une quantité alarmante, qui empêche les marques réelles de se rémunérer comme elles le devraient. L’Union des fabricants (Unifab), en partenariat avec l’IFOP, a réalisé un sondage en 2018 concernant les contrefaçons. Il s’avère que 37% des consommateurs ont déjà acheté un produit contrefait sans le savoir. 

Pour lutter contre cela, les marques mettent en place des détails sur les produits qu’elles vendent pour repérer rapidement les pièces authentiques. Certaines marques de luxe indiquent même un numéro de série, notamment sur les pièces les plus onéreuses, pour éviter toute vente frauduleuse. Par ailleurs, elles sont en mesure de certifier qu’un produit est authentique ou non. 

Collier luxe bijou diamants
Les techniques de contrefaçon sont de plus en plus poussées.

La vente en ligne, la guerre contre le faux

Depuis quelques années, la vente en ligne permet rapidement de se procurer toutes sortes de produits rapidement. Parfums, maroquinerie, textile, pièces automobiles, produits high-tech… Des produits que l’on peut acheter sur les sites officiels des marques, mais pas uniquement. En effet, il existe une infinité de sites de vente en ligne qui permettent de comparer les prix, ou encore de vendre en seconde main. Des sites réputés comme Leboncoin ou Vinted, qui proposent des prix attractifs…. Qui sont aussi des sites qui ne peuvent certifier qu’un sac est authentique, ou une contrefaçon. 

Pour permettre à un acheteur de faire une bonne affaire sans acheter une contrefaçon, les marques de luxe fournissent toujours plusieurs éléments véridiques. L’emballage, ou le fourreau dans lequel se trouve le produit, une facture d’achat, un certificat d’authenticité, et les détails sur le produit lui-même. Autant d’éléments qui prouvent qu’un produit est vrai. Aussi, un vendeur refusant de présenter ces pièces est probablement possesseur de contrefaçon. Le signalement de l’annonce est donc le premier réflexe à avoir, pour éviter que d’autres tombent dans le piège, pensant réaliser une belle affaire.

En somme, pour soutenir l’économie et le secteur des produits de luxe notamment, la prudence est de rigueur. Prix attractifs, ou produits sans certificats ou preuve d’authenticité mettent la puce à l’oreille. En privilégiant l’achat directement dans un magasin de la marque, ou sur le site officiel… Au final, vous paierez le prix, mais en étant sûr d’avoir une pièce de marque. 

Sources : 

“Les français et les dangers de la contrefaçon”, Sondage Ifop pour l’Union des Fabricants

Abonnez-vous à la Newsletter

X