Infirmier masque santé hôpital gestion de personnel

Covid-19 : repenser la gestion de personnel au sein de l’hôpital, une fausse bonne idée ?

La gestion de personnel, à l’heure de la COVID-19, apparaît comme un enjeu certain. La santé est notamment l’un des secteurs les plus touchés par le recrutement, étant au coeur de cette période inédite. Le personnel hospitalier, au front depuis le début de l’année marqué par un afflux de patients, est à nouveau largement sollicité pour lutter contre la seconde vague. Se mobiliser, une question d’effort collectif, mais aussi de recrutement pour soulager les soignants. Et avec ce besoin de recrutement, l’émergence de contrats d’intérim, pour renforcer les services le temps de la crise. 

Gestion de personnel et intérim, des contrats nouveaux dans le secteur santé

Les contrats d’intérim sont des contrats temporaires, visant à pallier l’accroissement rapide d’une activité. Ils servent également à des remplacements, lorsque les salariés dits “titulaires” sont absents de leur poste. Les hôpitaux et services de santé font désormais appel à ce type de contrat, compte tenu de la situation sanitaire inédite du pays depuis le début de l’année 2020. Aujourd’hui, selon Lamine Gharbi, président de la FHP (Fédération de l’Hospitalisation Privée), 100 000 postes vacants sont à pourvoir. Parmi eux, 34 000 d’infirmiers et 24 000 d’aides-soignants, ce qui montre un besoin important de recrutement… Mais surtout un besoin immédiat. En effet, selon le Président de la République lors de son allocution, la quasi totalité des lits en réanimation pourrait être occupée d’ici à la mi-novembre. Ce sont donc autant de lits occupés que de patients à soigner. 

Couloirs hôpital infirmiers patient
Pour soutenir les soignants, la gestion de personnel dans les hôpitaux évolue.

Selon Indeed, plus de 22% des offres d’emploi d’infirmier en France sont à pourvoir en intérim. Et bien que le secteur hospitalier soit coutumière d’une gestion de personnel en interne, la situation oblige à s’adapter, et ajuster les contrats. L’idée est d’abord d’apporter du renfort, notamment dans les régions les plus touchées. Régions où le virus est le plus actif. Certains patients dans des services saturés partent dans des régions moins surchargées, comme à Bordeaux. Les hôpitaux de la Métropole ont reçu plusieurs patients venus depuis la région Auvergne Rhône Alpes, dans un état grave. De la même manière, certains professionnels, notamment des médecins ou des infirmiers, se déplacent dans des hôpitaux où le besoin est important. Faire front commun, à l’échelle du pays, grâce au partage de compétences, et la solidarité.  

L’essor des solutions et des ressources pour soutenir le personnel hospitalier

Durant la première vague, au début de l’année 2020, la gestion de personnel repensée et le transfert d’infirmiers, de soignants a fait ses preuves. Alors, pourquoi dans ce cadre ne pas poursuivre sur cette lancée. Les contrats en intérim permettent de soutenir les soignants qui travaillent en continu dans les services des hôpitaux de tout le pays. Dans cette dynamique, des entreprises lancent des solutions digitalisées pour soutenir l’effort, comme Hublo. Cette solution de gestion de personnel permet ainsi aux hôpitaux, EHPAD et cliniques de pouvoir trouver des profils compétents pour travailler temporairement au sein d’un établissement. Initialement prévu pour les remplacements, après la fin de la première vague, il permettait de remplacer les soignants “de première ligne”. Toutefois, avec la situation actuelle, il peut permettre de montrer les besoins de tous les établissements de santé de pays… et de les renforcer. 

La COVID-19 impacte considérablement le secteur de la santé, mis au front de cette pandémie. La France, reconfinée pour quatre semaines, jusqu’au 1er décembre au moins, doit revoir la gestion de personnel au sein des hôpitaux. L’objectif est de pouvoir faire front face à la situation… Pour ne pas se retrouver submergé face à l’afflux de patients, notamment dans les services de réanimation. Un nouveau visage se dessine pour l’avenir des métiers de la santé, un visage de solidarité et d’entraide. 

Sources : 

Communiqué de Presse – Troops et Escal Consulting – 29 octobre 2020

“L’intérim au secours de l’hôpital ?”

Communiqué de Presse – Fédération de l’Hospitalisation Privée – 17 septembre 2020

Un premier pas pour faire de la santé un moteur de la relance » Lamine Gharbi, président de la FHP

Plus d'articles
Communication entreprise carte de visite BORDEAUX Business
Entreprise et communication, de l’information à la conversion
X