Transports train gare France SNCF

Covid-19 et transport : le train sifflera masqué

Dernière mise à jour:

La réduction de la mobilité des Français impacte les transports. En effet, le reconfinement commence à partir du vendredi 30 octobre 2020 et pour une durée annoncée d’un mois. Ainsi, les projets du mois de novembre de nombreux Français subissent une annulation. Ce sont les moyens de transports qui en pâtissent le plus avec l’annulation des réservations… Mais également la baisse du trafic dans les différents transports. 

Reconfinement, les transports ne sont pour le moment pas confinés

La décision de reconfiner l’ensemble de la France, prise par le Président Emmanuel MACRON, semblait inéluctable. Notamment au vu de la situation sanitaire au sein des hôpitaux. Certains pris de court, en pleines vacances de la Toussaint. Les vacanciers racourcissent alors leurs vacances en rentrant un ou deux jours avant leur date initiale, pour se rassurer. Pour cette raison, l’ensemble du trafic SNCF, TGV et les TER,se maintient pour ce week-end de retour. Ainsi, la Région Nouvelle-Aquitaine assure dans un communiqué de presse que l’intégralité de ses TER circule le week-end de la Toussaint ainsi que la semaine suivante. Le but étant de faciliter les retours et les déplacements pour les personnes ayant des motifs valables.

Transport train gare TER
Les TER et TGV font partie des transports qui continuent à circuler sur le réseau national.

De plus, les transports ne sont pour le moment pas encore réduits. Il y a davantage d’utilisateurs dans les transports en commun que lors du premier confinement, en mars dernier. Cela s’explique notamment par les écoles, restées ouvertes. Ainsi, le réseau Transports Bordeaux Métropole (TBM) assure que 100% du trafic des tramways et bus fonctionne pour le moment (1). Le ralentissement se fera donc progressivement, après une première analyse de la densité d’utilisateurs au quotidien. Malgré une baisse de la fréquentation des moyens de transport, il est tout de même essentiel de continuer à respecter les gestes barrières. Cela par le port du masque et l’utilisation du gel hydroalcoolique tout au long des déplacements. 

Les transports finiront par subir les conséquences de la situation

Malgré une plus importante fréquentation des transports, comparé au premier confinement, les transports seront tout de même fortement impactés. En effet, la favorisation du télétravail est une des principales conséquences de la baisse de l’utilisation des transports… Mais également des autres moyens de mobilité. Ainsi, le réseau de trottinettes électriques ou encore de l’autopartage et des scooters partagés tels que YUGO à Bordeaux, seront impactés, notamment à cause de la restriction des 1 km. En effet, lors du premier confinement, les sociétés de moyens de mobilité ont subi une baisse du chiffre d’affaires conséquente… Mais ont tout de même décidé de maintenir leur offre. C’est le cas de la société de trottinettes électriques Dott, ayant rendu gratuit ou ayant proposé des tarifs réduits aux utilisateurs. 

De plus, les Français ne pouvant se déplacer entre régions, ils n’ont désormais plus la possibilité de partir en week-end notamment. La SNCF va alors revoir à la baisse les offres de TGV afin de s’adapter à une demande beaucoup moins importante durant le mois de novembre. En avril, seulement 42 TGV sur habituellement 700 circulaient chaque jour et seulement 18% du trafic continue pour les TER (2). Ainsi, la SNCF mettra en place prochainement des mesures de compensations et de remboursements pour les différents abonnements de transports en commun mais également pour les abonnements tels que TGV MAX.

Sources :

  1. TBM : Fréquence sur le réseau TBM : 100% des trams et bus en service !

2. SNCF : Questions & réponses – 31 octobre 2020

Plus d'articles
Baguettes farinées bien cuites
Du pain à portée de main : la P’tite Boulangerie
X