Créations d'entreprise chef patron

Créations d’entreprise en période de COVID-19 : quel constat en 2021 ?

Dernière mise à jour:

Les créations d’entreprise sont de bons indicateurs quant à la santé économique d’un pays. Elles montrent l’évolution d’un marché, les mutations dans les besoins de la population, les nouvelles tendances. Avec la pandémie, le paysage des nouvelles entreprises a connu une importante transformation. Des entreprises ferment, d’autres se créent. Des métiers émergent, tandis que d’autres, jusqu’alors sur le devant de la scène, sont plus en retrait. Le marché du travail et des créations d’entreprises évolue vers un nouveau modèle qui tend à se pérenniser dans les années à venir. Est-ce le bon moment pour devenir son propre patron, et entreprendre ?

Créations d’entreprise, le virage amorcé en 2020 

Sans aucun doute, l’année 2020 marque la transformation du marché du travail. Au printemps 2020, à l’occasion de la première vague de la pandémie en France, les entreprises vivent une période difficile. 73% des sociétés déclarent ainsi une baisse de leurs ventes de plus de 10%. 35% indiquent même avoir une baisse de leur revenus de plus de 50% durant cette période. 

Cette situation s’explique notamment par la fermeture de nombreuses entreprises, notamment les commerces non alimentaires. Pour les entreprises plus traditionnelles, les clients sont moins nombreux, faute d’activité. La mise en place d’activité partielle n’aide pas non plus à maintenir une activité. Pour autant, la création d’entreprise connaît une hausse de 4% par rapport à la même période en 2019. Ce qui représente sur l’année la création de 843 164 nouvelles entreprises, soit plus 32 900 qu’en 2019. Le marché des nouvelles entreprises est particulièrement porté par les micro-entrepreneurs, qui représentent 9% des créations d’entreprise en 2020

Les créations d’entreprises sont plus nombreuses que jamais, ce qui peut sembler surprenant au vu du contexte économique et sanitaire actuel. Il n’a pourtant jamais été aussi simple de créer son entreprise, grâce aux outils digitaux. Cela est notamment possible grâce à des plateformes comme Portail Auto-Entrepreneur, pour devenir son propre patron. Toutes les démarches se font en ligne, ce qui rend les créations d’entreprise bien plus rapides. 

En revanche, en 2020, la création des entreprises classiques connaît une chute importante : -13%. Ce qui représente une diminution de 12 600 nouvelles entreprises. Les démarches sont plus complexes, et créer de l’emploi en cette période n’est pas forcément aussi facile que lors de périodes plus traditionnelles. Aussi, se tourner vers la création d’entreprise individuelle est une solution séduisante pour se lancer sans prendre de risques. 

Chef d'entreprise activité digitale
Le commerce en ligne prend de l’ampleur et favorise la création de micro-entreprises.

Des secteurs qui s’en sortent mieux au coeur de la pandémie

La pandémie de COVID-19 a un impact important sur le changement du paysage de la création d’entreprise. La période est propice à la création d’entreprise individuelle, pour développer de nouvelles activités sans prendre de risques. Comme abordé précédemment, créer sa micro-entreprise est facile en ligne. D’autres plateformes proposent les mêmes solutions à destination des entrepreneurs désireux de créer d’autres formes d’entreprises. Ainsi, sur Simplitoo, les futurs entrepreneurs peuvent notamment créer une EURL, une SASU, une SARL, une SAS ou une SCI. Le tout en ligne. 

Ces démarches facilitées permettent alors de se lancer plus facilement, dans un contexte où certains secteurs d’activité prennent le dessus et dominent le marché. Des secteurs qui ont su évoluer et s’adapter au marché, et aux nouvelles mesures liées à la pandémie. 

Le secteur qui tire le plus son épingle du jeu est le transport et l’entreposage. En effet, la pandémie et le confinement ont provoqué la fermeture temporaire de nombreux commerces non alimentaires, jugés “non essentiels”. Face à l’essor des plateformes de vente en ligne comme Amazon, ces entreprises ont suivi le même chemin se lançant dans la vente en ligne… Et qui dit vente, dit également besoins logistiques pour livrer à domicile. Le secteur du transport voit donc la création de 18 000 nouvelles entreprises en 2020, soit une augmentation de 22%… Après une première augmentation significative de 25% en 2019. Le secteur représente alors pas moins de 12% des créations totales d’entreprises en France sur l’année. 

Autre secteur qui connaît une envolée : le commerce. Entre 2019 et 2020, il connaît une augmentation dans les créations d’entreprise de l’ordre de 9%. Fait surprenant, malgré la fermeture des commerces non alimentaires, les nouvelles entreprises du secteur représentent 15% des créations de 2020… Les ventes à distance sur catalogue, notamment les démonstratrices et démonstrateurs rencontrent un franc succès. Des entreprises sous statut de micro-entrepreneur, plus confortable pour s’assurer une activité et un revenu. 

Femme digital commerce
4 créateurs d’entreprises individuelles sur 10 en 2020 sont des femmes.

Créations d’entreprises, l’évolution de métiers traditionnels 

L’évolution des secteurs impacte l’économie et la répartition de l’activité en France. L’immobilier fait partie des secteurs les plus porteurs de la relance économique du pays, avec le commerce et le transport. En effet, il a su s’adapter rapidement aux nouvelles contraintes sanitaires, notamment liées au confinement et à la distanciation. En 2020, le secteur voit 3 300 créations d’entreprise liées à ce secteur, dont 2 500 agences immobilières. Des agences qui se tournent sans difficulté vers un mode de fonctionnement digitalisé. 

L’immobilier continue de fonctionner malgré le contexte sanitaire. En effet, tout est fait pour que les transactions se poursuivent. Les effets du confinement incitent les populations urbaines à changer d’horizon pour un meilleur milieu de vie. Aussi, se tourner vers l’investissement immobilier séduit, de par son attractivité (taux d’intérêt bas, taux d’endettement maximum revu à la hausse)… Mais aussi pour accéder à la propriété dans un logement plus spacieux. 

Le Digital aura pour sûr une présence plus importante que jamais dans les entreprises de 2021 et d’après. Déjà amorcée dans certains secteurs, la transition digitale jouera un rôle déterminant dans le devenir des entreprises. D’autant plus que les créateurs d’entreprises individuelles sont de plus en plus jeunes, et ont à cœur d’exploiter le digital dans leur stratégie. Ils ont en moyenne 36 ans, et la part des moins de 30 ans continue de croître : de 38% en 2019 à 41% en 2020.

Allons-nous également vers un monde où l’entrepreneuriat féminin s’ancre dans les mœurs ? A ce jour, 4 créateurs d’entreprises individuelles sur 10 sont des femmes, soit 39% des nouvelles entreprises. Des créations d’entreprises qui évoluent, laissant entrevoir un nouveau fonctionnement et un nouveau paysage pour 2021… et après. 

Sources :

  1. “[Le chiffre du mois] + 4% de créations d’entreprise en 2020 par rapport à 2019.” Etude Toute la Franchise du 5 mars 2021
  2. “Fonds de solidarité volet 1 : les TPE éligibles.” Notice BPI France mise à jour le 31 mai 2021
  3. “L’impact de la crise sanitaire sur l’organisation et l’activité des sociétés.” Etude INSEE publiée le 10 décembre 2020
  4. “Rebond des créations d’entreprises en février 2021.” Etude INSEE publiée le 12 mars 2021
Abonnez-vous à la Newsletter

X