tapisserie tissage savoir faire main

Culture, entre tradition et audace : allier la tapisserie à Hayao MIYAZAKI

Dernière mise à jour:


MIYAZAKI s’invite à la Cité internationale de la tapisserie. Depuis plus de 10 ans, la Cité internationale de la tapisserie met en avant l’art de la tapisserie française dans le monde entier. Inscrite depuis 2009 par l’UNESCO au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson met tout en œuvre pour promouvoir ce savoir-faire. Dès 2017, elle lance une collection de tentures-évènement nommée “Aubusson tisse Tolkien”. Ainsi, 13 tentures et 1 tapis sont issus de ce “monument” de la littérature britannique. Après Tolkien, c’est l’artiste Hayao MIYAZAKI qui est à l’honneur de la tradition française… En effet, cette année, cap sur le Japon avec le studio Ghibli pour une collection de tentures inspirées des films d’animation et de l’univers fascinant du réalisateur japonais. Une opération intitulée “L’imaginaire de Hayao MIYAZAKI en tapisserie d’Aubusson ». 

Tapisserie, d’un art désuet à une modernité affirmée « en grand format »

Pour la cité internationale de la tapisserie le choix de deux grands créateurs de notoriété mondiale, J.R.R. Tolkien et aujourd’hui Hayao MIYAZAKI, pour ses tentures-événements n’est pas anodin. En effet à travers ces collections, elle souhaite donner un nouveau souffle à la tapisserie. En effet elle évoque bien souvent un art désuet. Ainsi, en s’adressant aussi aux jeunes générations avec des références culturelles de leur époque, elle marque un tournant pour la modernité et sa volonté de faire mêler savoir-faire ancien et modernité. De plus à travers ces références internationales, elle a pour volonté de faire rayonner la tapisserie et le savoir faire français dans le monde entier. Un nouveau départ audacieux et dynamique pour la tapisserie (1). 

Le projet a été dévoilé par Valérie Simonet, Présidente du Conseil départemental de la Creuse et Présidente de la Cité, en présence d’Alain ROUSSET, Président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine dans une conférence de presse qui a eut lieu le 16 octobre 2020 à la MÉCA à Bordeaux. Ainsi, le projet débutera du 16 octobre, puis s’en suivra l’ouverture d’un espace dédié au projet au sein de la Cité de la tapisserie. Les premiers tissages commenceront début 2021 pour finir en 2023. Au cours de cette conférence, il a également été question de revenir sur les différents enjeux et projet de développement pour la cité sur l’année à venir. Le but étant de faire rayonner l’art de la tapisserie dans le monde et le faire découvrir aux nouvelles générations (2). 

Une référence moderne de taille pour la tapisserie

Pour cela, 5 œuvres tirées des films de Hayao MIYAZAKIvont êtres réalisées. Dans les nombreux films d’animation du réalisateur, la Cité a choisi Le Voyage de Chihiro, Le Château ambulant, Princesse Mononoké, Nausicaä de la Vallée du Vent. Ces films sont d’autant plus d’actualités, car ils sont porteurs de messages en lien avec les problématiques actuelles. En effet, le réalisateur s’intéresse à la nature et sa protection, à la maladie et à l’aspect éphémère de la vie, au féminisme, aux défauts humains, et au fléau de la guerre.

 Au-delà d’inviter une nouvelle cible à découvrir l’art de la tapisserie, c’est également un moyen pour la cité de renouer avec d’autres traditions perdues de vue. En effet, cette collection va renouer avec la tradition des tentures narratives des XVIIe et XVIIIe siècles créées en référence aux importants textes littéraires de l’époque. Cela implique également le développement de nouvelles techniques. En effet il faut retranscrire les maquettes des films sur les dimensions monumentales du format de la tapisserie. Il ne s’agit pas simplement d’un agrandissement, mais vraiment d’une retranscription du dessin avec un échantillonnage des couleurs et des textures (1). Ainsi, on voit apparaître le croisement entre les métiers traditionnels et modernes de la tapisserie et du design. 

tapisserie rouge fleurs
La tapisserie, un savoir-faire ancien qui prend le tournant de la modernité

Quand l’Art s’invite au coeur de la découverte régionale

Il est possible d’ores et déjà de visiter l’exposition dédiée au projet au sein de la Cité de la Tapisserie. Entre 5,50€ et 8 €, les billets sont réservables en ligne.  Cela permet également de faciliter sa venue et d’éviter l’attente au sein du musée. Une offre de billet jumelé pour visiter l’exposition de l’église Notre-Dame-du-Château est également disponible. Cette initiative entre dans le cadre du tourisme durable et de proximité (3). En effet, le tourisme durable a pour objectif de respecter, préserver et mettre en valeur les ressources patrimoniales.

Un territoire adapté à la demande

Ce type de tourisme s’est d’autant plus développé suite à l’épidémie qui touche le monde entier. La crise de la COVID 19 a profondément changé les mœurs en termes de voyage. En effet, l’avenir étant incertain et les voyages internationaux sont de plus en plus difficiles. En conséquence, les consommateurs effectuent des voyages de proximité et sont en demande d’authenticité et de nature (4). Les territoires comme la Creuse ont donc été des zones de retrait pour ces consommateurs en quête de valeurs sûres. 

En effet, Aubusson, classé au patrimoine immatériel culturel de l’Unesco, est considéré comme un territoire de savoir-faire d’excellence. Au-delà de la Cité de la tapisserie, les visiteurs peuvent découvrir tout un patrimoine architectural. En effet il y a petits villages à découvrir aux alentours comme par exemple le village de GENTIOUX-PIGEROLLES. Ils peuvent également prendre le bol d’air, dont ils ont besoin après cette période difficile, dans des espaces naturels comme le parc régional Parc naturel régional de Millevaches (5). 

Les collections événements sont un moyen prometteur de promouvoir les savoirs-faire français. C’est également un moyen de faire rayonner le secteur dans le monde entier. Cette action permet d’aller à la rencontre d’une nouvelle génération dynamique. C’est ainsi une rencontre insolite entre savoirs-faire ancien et modernité. Au delà, cette initiative entre dans le cadre du développement du tourisme durable pour la Creuse et la région Nouvelle-Aquitaine qui peuvent profiter du rayonnement de cette collection pour faire valoir les autres richesses du territoire. 

Sources

(1) Dossier de presse d’octobre 2020 – L’imaginaire de Hayao Miyazaki en tapisserie d’Aubusson

(2) Exposition – Cité de la tapisserie

(3) Réservation billet – Reservation Elloha

(4) Clémence Leroy – « Airbnb s’engage pour valoriser le territoire et le tourisme durable » Article du 23 septembre 2020 – BORDEAUX Business

(5) Tourisme Creuse

Plus d'articles
ecoute personnes agees
Ernesti plus “chouette” que la maison de retraite
X