Développer la mobilité à Bordeaux

Vélo cyclisme Bordeaux Business

Développer la mobilité à Bordeaux

La mobilité constitue un élément structurant de l’attractivité et le développement d’une ville. Bordeaux, en tant que chef lieu de la région Nouvelle Aquitaine ne fait pas exception à la règle. L’agglomération de 49,36 km² place la mobilité au cœur de la politique de la ville. Au fil des années, le développement de la mobilité se fait progressivement de manière à assurer une certaine convivialité aux populations vivant à Bordeaux, et une réelle contribution au développement durable.

Les initiatives bordelaises ne manquent pas. Du développement de projets structurants dans le secteur du transport (allongement des lignes de tramways, création de nouvelles lignes de bus, mise en place de pistes cyclables supplémentaires), l’objectif est de rendre la ville plus écologique et mieux équipée en infrastructures de transports, afin de la classer parmi les meilleures villes respirables en France et où la mobilité a un réel impact sur la qualité de l’air et la convivialité de la ville. Bordeaux s’est ainsi engagée dans une offre en matière de transport riche et diversifiée d’où sa très grande attractivité à la fois sur le plan économique et touristique. Preuves de son développement prometteur, ses nombreuses distinctions telles que la ville la plus attractive de France pour l’emploi en 2018 pour la cinquième fois consécutive (Great Place to Work), la sixième ville la moins stressante au monde derrière Stuttgart, Luxembourg, Hanovre Berne et Munich, selon une enquête de Zipjet menée en 2018. Première ville française de ce classement, Bordeaux fait donc figure d’exemple en matière de développement et de stabilité.

 

Transports commun Bordeaux Business

 

La mobilité durable : au cœur des objectifs de la ville de Bordeaux

 

Aujourd’hui, à l’heure du développement durable, les villes se doivent d’être « éco-responsables » et mettre en place des dispositifs favorisant une circulation de plus en plus soucieuse de l’environnement. La ville de Bordeaux s’inscrit dans cette lancée. Depuis quelques années, elle s’est engagée à mettre en œuvre une mobilité de plus en plus durable. Cette option stratégique revêt deux objectifs : assurer à sa population un cadre de vie sain et convivial, et booster l’attractivité économique et touristique de la ville. Aussi, c’est donc empreint de réalisme qu’ont été prises des mesures visant à :

– Diminuer au maximum l’usage des voitures polluantes pour améliorer la qualité de l’air tout en désengorgeant les rues de Bordeaux, afin de fluidifier le trafic et faciliter le stationnement;

– Renforcer l’offre de transports en commun afin de rendre tous les quartiers accessibles à tous et proposer des passages plus fréquents ;

– Mettre en place un réseau de vélo express afin de permettre aux personnes ne prenant pas les transports en commun ou un véhicule privé de pouvoir louer rapidement un vélo et le déposer rapidement à une station à proximité ;

– Inciter la population à un changement de comportement en faveur du respect de l’environnement, du recyclage et de la consommation ;

– Favoriser une mobilité soutenable dans la ville afin de ne pas générer d’embouteillages, notamment sur les grands axes très empruntés par les usagers durant les heures de pointe.

Le « new deal » de la mobilité à la bordelaise en bref…

 

De nombreux projets dans le secteur du transport (la mise en service du tramway en 2003) ont considérablement impulsé un changement de cap à Bordeaux en matière de transport. L’offre en mobilité a connu des évolutions plus orientées dans une diminution graduelle des véhicules polluants et de leur usage en général dans la ville. L’offre en transport en commun (tramway, bus, etc.) est davantage privilégiée pour ses bénéfices inéluctables pour l’environnement et la qualité de la vie. Les modes de déplacement comme la marche, le vélo sont également encouragés.

La stratégie métropolitaine des mobilités votée en 2016 à la suite de la Grenelle des mobilités de poser les bases du développement d’un réseau à haute performance à Bordeaux. L’horizon 2020 est donné pour arriver à :

– Une baisse significative de l’utilisation des voitures dans les déplacements à 45%.

– Faire passer à 15% des trajets en vélo et 25% en marchant.

– Faire de Bordeaux une « ville respirable à cinq ans » ;

– Diminuer considérablement les feux de signalisation dont l’apport en termes de sécurité et réduction de la vitesse n’est plus avéré. Et les remplacer par des giratoires, des stops, des priorités piétons, etc.

Voilà autant des mesures qui constituent en filigrane des objectifs majeurs de la stratégie de la ville en matière de mobilité. Ces initiatives structurantes permettront de rendre la ville praticable, attrayante et bienveillante.

 

Parc verdure Bordeaux Business

 

Le classement de Bordeaux parmi les villes les plus attractives et dynamiques de France n’est pas un fait du hasard. Au-delà de son fort potentiel économique, industriel, touristique et culturel, des efforts considérables sont faits dans le domaine des mobilités afin de proposer une offre de transport qui réponde aux besoins d’une population sans cesse croissante, dynamique et entreprenante. Le développement progressif de la ville est en tout cas un élan plus qu’encourageant dans les projections de la ville en termes d’évolution écologique.

 

BORDEAUX Business

 

Sources :

Greenpeace

Bordeaux Métropole

Zipjet – Classement 2017 des villes les moins stressantes au Monde

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X