D’un océan à l’autre : Bordeaux s’offre Air Canada

D’un océan à l’autre : Bordeaux s’offre Air Canada

Le 4 juillet dernier était inaugurée la ligne directe Bordeaux-Montréal par la compagnie aérienne Air Canada. Au-delà des ambitions de Air Canada à Bordeaux qu’il est certes pertinent d’interroger, le positionnement est plus complexe puisqu’il englobe des acteurs différents : l’office de tourisme du Canada “Destination Canada”, une compagnie aérienne Air Canada et l’Aéroport de Bordeaux-Mérignac. Dans le contexte de l’accord de libre-échange avec le Canada, les compagnies aériennes réfléchissent aux opportunités business de ce partenariat économique. Bordeaux Business a pu rencontrer à l’Intercontinental Bordeaux, Cyrielle Bon, Responsable de Partenariats à Destination Canada, Timothy Liu, Senior Director of Commercial Strategy et Margaret Skinner, Director Sales chez Air Canada.

Le Canada, une destination prisée par les Bordelais

Annoncé fin juin 2019, le rachat de Air Transat par Air Canada témoigne de la bonne santé économique de la compagnie aérienne canadienne. En effet, le business model de Air Transat fonctionne sur une stratégie de point à point, comme c’est le cas pour Air Canada Rouge, une marque économique développée par Air Canada. Sur Bordeaux, l’objectif est d’augmenter de 32% l’offre de siège pour la saison estivale, ce qui représente environ 50 000 sièges. La stratégie de développement de Air Canada s’appuie sur le hub de Montréal et des destinations porteuses B2B comme Toronto, Vancouver, Ottawa, Calgary. Le choix du hub de Montréal s’est fait en le considérant comme un point d’accès privilégié vers les Etats-Unis, sans besoin de passer devant la douane canadienne mais directement vers celle étasunienne. En effet, l’objectif est de basculer les clients et touristes bordelais non pas uniquement sur Montréal et sur le Québec qui sont des destinations très prisées des Français mais également vers les autres provinces du Canada et l’Amérique du Nord. Le hub de Montréal comptabilise ainsi une vingtaine de correspondances. L’attrait est déjà là puisqu’en 2018, 200 000 passagers ont voyagé entre la région Nouvelle-Aquitaine et les Etats-Unis. Concernant le Canada, l’année 2018 a été une année celle d’un nouveau record avec une augmentation de 5% de touristes français par rapport à 2017. Ce qui fait de la France, le troisième marché international pour le Canada. L’objectif final d’ouverture sur Bordeaux est de pérenniser l’offre vers le Canada mais également de développer l’offre sur des saisons intermédiaires pour briser l’image de climats arides dont souffre le Canada.

Bordeaux : futur hub prisé des Canadiens ?

Etant donné que Air Canada base son modèle de fonctionnement sur une logique de hub et de réseau, la région Nouvelle-Aquitaine peut tirer profit de ce développement local essentiellement et malheureusement centralisé sur Paris en France. En effet, l’adaptabilité de Air Canada au scandale de sécurité du constructeur aéronautique Boeing témoigne de cet attrait de Bordeaux. Suite aux problèmes rencontrés par Boeing et ses avions 737 immobilisés, Air Canada a dû réaménager son offre. Ainsi, l’inauguration de nouvelles lignes a simplement été reporté et non pas supprimé. Parmi elles, la ligne sur Bordeaux a ainsi été maintenue: il en est de même pour l’offre de siège. Seule la fréquence a été modifiée : au lieu de quatre fois par semaine, la fréquence est passée à trois.

Dans le contexte de l’accord de libre-échange avec le Canada dédié au commerce et à l’économie, le CETA constitue un levier d’opportunités business entre les deux pays. L’objectif premier est la réduction des barrières tarifaires et non-tarifaires, mais aussi un cadre d’investissement stable et favorable aux entreprises européennes et canadiennes. A une échelle locale, la région Nouvelle-Aquitaine vise renforcer la coopération entre le Canada et l’UE en termes de normalisation et de régulation. De cette manière, l’Aéroport de Mérignac abritait depuis 2006 la compagnie Air Transat qui propose elle aussi une ligne directe avec Montréal. Comme indiquée par Margaret Skinner, l’ouverture d’une ligne directe entre Montréal et Bordeaux favorise l’arrivée de Canadiens à Bordeaux. En effet, ceux-ci connaissent davantage la France par les points de passages suivants : Paris, Lyon, Nice… Bordeaux manque donc de visibilité. Il serait ainsi intéressant d’insister sur des points culturels et touristiques non délocalisables propres à Bordeaux. Par exemple, les vins de l’Ouest Canadien étant représentés à la Cité du Vin, l’Okanagan Valley peut constituer une destination intéressante à relier avec Bordeaux. De plus au-delà de leurs fleuves respectifs, la ville de Québec et Bordeaux entretiennent des liens forts depuis 1962, leur année de jumelage.

Labellisée “Meilleure compagnie aérienne en Amérique du Nord”, pour la huitième fois en dix ans, Air Canada mise sur Bordeaux pour poursuivre son développement sur le territoire national. Avec 6 millions d’euros d’impact économique régional, l’aéroport de Bordeaux Mérignac est en expansion avec 39 lignes supplémentaires proposées. Ce dynamisme des deux côtés de l’océan trouve un point de convergence avec l’inauguration de la ligne directe Bordeaux-Montréal, O Canada !

Justine Angibaud

Sources :

Bordeaux Business, « Le Canada s’invite en Nouvelle-Aquitaine », Yoann Saget

Site Europe En Nouvelle-Aquitaine

1 Comment
  • MICHELLE HUNEAU
    Publié à 15:42h, 28 juillet Répondre

    Bonjour,

    C’est effectivement une excellente nouvelle pour les Bordelais désireux de découvrir ce gigantesque pays. C’est aussi une excellente nouvelle pour le tourisme de Nouvelle Aquitaine.

    Nous sommes une maison d’hôtes de charmé située sur le Bassin d’Arcachon, la villa Glen-Tara à Taussat-les-bains, à mi-chemin d’Arcachon et du Cap Ferret. Comment pourrions-nous proposer un partenariat avec un organisme canadien afin de favoriser l’accueil de nos lointains cousins ?

    Merci,
    Michelle

Publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X