Easyjet inaugure le nouveau trajet Bordeaux-Manchester

Easyjet inaugure le nouveau trajet Bordeaux-Manchester

Easy jet Airline Company a annoncé cet été sa future ligne aérienne entre Bordeaux (Aéroport de Mérignac) et Manchester (Manchester Airport). Il s’agit là une avancée symbolique pour la compagnie aérienne puisque cette ligne sest la millième ligne aérienne desservie par les vols Easyjet. Afin d’obtenir des taux d’occupation de vols élevés, l’entreprise britannique a choisi la ville de Bordeaux pour des raisons stratégiques. La proximité géographique avec le Royaume-Uni, l’attractivité touristique de la ville de Bordeaux auprès les voyageurs britanniques et la passion commune que ces deux villes ont pour la Gastronomie et Sport.

Easyjet a donc vu en cette nouvelle ligne une connectivité intéressante pour y affecter un nouveau trajet aérien. En effet,  souhaitant conforter sa position de seconde compagnie aérienne européenne – en nombre de passagers transportés, il était important de sélectionner une nouvelle destination prisée par les voyageurs britanniques. Après l’implantation d’une société à Vienne (2017), Easyjet poursuit donc son déploiement avec une nouvelle ligne à Bordeaux.

A partir du 2 novembre 2018, deux vols hebdomadaires (le lundi et le vendredi) permettront aux résidents bordelais et britanniques de se rendre dans le pays voisin. Il faudra compter 35 euros minimum (prix plancher), pour se procurer un billet d’avion.

Easyjet, un acteur majeur des compagnies aériennes low-cost

Ce nouveau trajet montre la volonté d’Easyjet Airline Company  d’investir intelligemment. L’ouverture de la base EasyJet le 28 mars dernier a permis de renforcer l’offre aérienne depuis et vers la métropole en augmentant ses fréquences de vols (2 vols hebdomadaires supplémentaires vers Lille, Nice et quatre supplémentaires vers Marseille).

Pascal PERSONNE, Président du Directoire de l’Aéroport de Bordeaux, déclare :

« La montée en puissance d’EasyJet est une excellente nouvelle pour nos passagers du Sud-Ouest. Bordeaux-Manchester est la 1000ème ligne d’EasyJet mais aussi la 32ème au départ de Bordeaux. C’est un véritable foisonnement de destinations que propose la compagnie sur notre plateforme bordelaise, signe de la remarquable confiance d’un partenaire essentiel au développement de la connectivité aérienne de notre territoire. »

Easyjet a donc amélioré progressivement son déploiement territorial en France, en affinant sa stratégie de couverture aérienne en fonction des villes qui suscitent le plus d’intérêt pour les voyageurs, selon des périodes calendaires bien précises. Plus encore, les trajets saisonniers allant à Tel-Aviv (Israël) et Faro (Portugal) seront désormais disponibles tout au long de l’année afin de proposer des destinations ensoleillées aux passagers, y compris en hiver. Plusieurs changements sont donc annoncés pour améliorer les conditions de déplacements des voyageurs et pour élargir la présence d’Easyjet sur son marché. La volonté est claire : améliorer la couverture géographique – sans forcément choisir des longs courriers – pour obtenir des taux d’occupations de vols importants. C’est probablement dans cette logique que la compagnie aérienne britannique se contente pour l’instant de proposer uniquement deux vols hebdomadaires sur la région Bordelaise.

En effet, un appareil aéronautique est très coûteux à chaque vol. Si le nombre de passagers est trop faible, les pertes financières sont inévitables. Pour les compagnies aérienne « low-cost », il est donc difficile au regard de leurs marges serrées de tenir la barre dans un environnement aussi concurrentiel dominé (bien que difficilement) par les compagnies aériennes classiques (Air France, Lufthansa ou British Airways). D’autant que celles-ci ont progressivement intégré à leurs business model des compagnies low-cost pour les petits courriers. Par exemple, Air France a fusionné avec KLM en ce sens. La sélection des trajets à couvrir est donc une stratégie vitale pour les compagnies aériennes. Dans le cas d’Easyjet, on comprend le désir de se positionner sur des trajets courts ou moyens très prisés par la clientèle pour des motifs tels que les vacances ou le travail. En ce sens, la ligne vers le Luxembourg  a été annualisée pour répondre aux demandes des voyageurs d’affaires.

La Nouvelle Aquitaine, une destination très appréciée par les voyageurs britanniques

La région Nouvelle Aquitaine compte aujourd’hui 39000 habitants originaires de Grand de Bretagne. Selon une étude de l’Insee, la Nouvelle Aquitaine est la première région d’accueil en France pour les ressortissants britanniques. En effet, 26% des britanniques du territoire français résident en Nouvelle Aquitaine. Avec 17% et 13%, la région Occitanie et la région Île de France arrivent respectivement en deuxième et troisième position. Les villes de Toulouse, Biarritz et Paris sont très prisées d’un point de vue touristique par les voyageurs britanniques. Aujourd’hui, la France accueille au total 150.000 résidents Britanniques soit 1,5 fois plus que l’Allemagne, mais deux fois moins que l’Espagne qui reste un pays plus attractif pour les ressortissants britanniques. La culture du vin, les domaines viticoles, les châteaux historiques et la proximité avec de belles plages (Arcachon et Cap Ferret notamment) fréquentées par une clientèle internationale, font de Bordeaux une ville très attractive. D’un point de vue touristique, cette nouvelle ligne reliant la région Bordelaise à la Grande Bretagne constitue en définitive, une excellente opération pour les deux territoires.

Anthony NSANGUE – BORDEAUX Business

 

Sources :

Communiqué de presse (Easyjet) – 12 juillet 2018

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X