économie française femme entrepreneure

L’économie française en berne ? Quelles défaillances ?

L’économie française est particulièrement touchée par la pandémie qui touche l’ensemble des secteurs depuis le début d’année. Le premier confinement, décidé en mars 2020, a touché tous les secteurs d’activité. Symbole pour de nombreux salariés de chômage partiel, il a été pour les entreprises symbole d’insécurité, notamment financière. Un événement qui met en lumière des défaillances parfois trop importantes. Alors que le mois de novembre est marqué lui aussi par l’instauration d’un nouveau confinement, l’heure est aux constats. Malgré des mesures plus souples, permettant aux entreprises de continuer leur activité, ces dernières composent avec de nombreuses inconnues. Des inconnues parfois décisives pour leur avenir. 

Une santé financière instable pour l’économie française

Même si les défaillances semblent moins importantes au mois de novembre comparé au début d’année, la situation n’en reste pas moins inquiétante. En effet, aucun territoire n’est épargné sur l’ensemble du pays. D’autant plus qu’un autre phénomène malheureux, preuve de la situation délicate des entreprises, connaît une croissance importante : les liquidations judiciaires. Si elles représentaient ⅔ des procédures au T3 2019, elles concernent désormais 75% d’entre elles aux T3 2020. Une situation qui s’explique notamment par les difficultés des entreprises à passer le cap suite au premier confinement. Même si les aides proposées par l’Etat et les Régions aident les entreprises… Elles devront être remboursées ensuite. Par conséquent, ces dispositifs ne font que retarder la crise à venir, dont les prémices commencent à se ressentir. 

Défaillances entreprises en France
Le nombre d’entreprises en défaillance augmente au T3 2020, mais reste plus faible qu’en mars 2020. – Source Idaia

À l’échelle régionale, le constat est d’autant plus important. En effet, l’Île de France concentre 25% des défaillances du pays. En Nouvelle-Aquitaine, les entreprises défaillantes ne concernent “que” 8% des défaillances françaises. Pour l’économie française, il s’agit d’un coup dur. En effet, au T3 2019, 77% des procédures étaient des liquidations judiciaires en Île de France, contre 24% au T3 2020. En Nouvelle-Aquitaine, au T3 2019, cela concernait 64% des procédures, contre 70% au T3 2020. La Gironde suit elle aussi ce schéma, avec un passage de 62% au T3 2019 à 74% au T3 2020. Sur les 30 derniers jours, elle recense pas moins de 60 défaillances. Un scénario qui semble se répéter après mars 2020, et le premier confinement, mais de manière un peu moins importante. 

Défaillances entreprises Gironde Nouvelle Aquitaine
Les entreprises girondines, aussi concernées par les défaillances. – Source Idaia

La Data et l’IA au service des entreprises françaises

Le confinement ou l’évolution du travail entraînent des adaptations pour de nombreuses entreprises. Afin d’éviter à ces dernières de se retrouver dans des situations délicates, l’entreprise IDAIA a mis en place un outil permettant d’aider les entreprises. Ainsi, en se prémunissant face aux risques, elles peuvent sécuriser leurs interactions commerciales et financières avec les acteurs tiers. Les fournisseurs, ou encore les clients font eux aussi partie de l’équation. Dans les relations entre une entreprise et ses partenaires en période de confinement, des impayés se constatent fréquemment. Une situation délicate lorsque l’économie est un pilier pour une entreprise française. L’outil permet également d’éviter toute fraude, mais aussi de contrôler la solvabilité d’une entreprise. Cela, afin que la prise de risque soit minime, et que tous les acteurs s’en sortent. Enfin, l’objectif de cet outil est aussi de pouvoir maintenir le contact, à l’heure où tout se fait à distance. 

Rue commerçante Sainte Catherine Bordeaux
De nombreux commerces contribuent à l’économie française. Ils sont aussi en difficultés à cause du confinement.

L’économie française se trouve en grande difficulté suite à deux confinements successifs et à des difficultés financières pour les entreprises. Depuis mars 2020, de nombreux secteurs d’activité comme le tourisme, la restauration, l’hôtellerie ou l’événementiel subissent la pandémie de plein fouet. Ce sont autant de professionnels en difficulté qui sont à leur tour sous le joug de la COVID-19 et qui veulent pouvoir rebondir pour mieux relancer leur activité. Des entreprises qui, elles aussi, ont besoin de solutions pour repartir du bon pied, et tourner la page de 2020 pour se projeter à l’après-pandémie.

Sources : 

Les défaillances au 3e trimestre 2020 – Communiqué de Presse – IDAIA Group – 6 novembre 2020

Défaillances d’entreprises par territoire – IDAIA Group 

Plus d'articles
Salle de conférence BIG 2020
BPI BIG 2020, la célébration du renouveau
X