Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Élections professionnelles, les enjeux de la représentativité patronale

  /  BRÈVES   /  Élections professionnelles, les enjeux de la représentativité patronale
Patronne élections professionnelles

Élections professionnelles, les enjeux de la représentativité patronale

Les élections professionnelles permettent d’élire des représentants au sein des entreprises du pays, qui représenteront les intérêts de leur secteur. Les organisations patronales sont des groupements volontaires et privés d’entrepreneurs issus d’un même secteur, qui défendent l’intérêt de leurs pairs. Ils peuvent ainsi négocier des accords collectifs de travail. Parmi les plus connues, le MEDEF, l’U2P ou encore l’UNAPL sont des syndicats nationaux. Ces syndicats d’employeurs sont force de proposition en ce qui concerne le Droit du Travail, ou encore les questions politiques et économiques. 

Les élections professionnelles adaptées à la pandémie COVID-19

L’année 2020 est une année spéciale pour les élections professionnelles et les organisations patronales. La COVID-19 a eu un impact important sur l’économie nationale dans son ensemble, mais aussi sur la santé des entreprises. L’élection des organisations professionnelles d’employeurs sera donc placée sous le signe de cette période d’incertitudes. Une fois élues, ces organisations auront des obligations durant 4 années, pour négocier des accords et des conventions collectives. Entre la reprise de l’activité dans certains secteurs, d’autres encore en attente d’une décision ou des entreprises ayant stoppé leur activité… Les débats et les propositions seront très probablement résolument adaptées à la période actuelle. En témoigne l’aménagement du calendrier pour la collecte des cotisations des adhérents aux organisations patronales. Elles auront ainsi jusqu’au 31 décembre 2020 pour collecter les cotisations de leurs adhérents dues au titre de l’année 2019. Les premières candidatures pourront être déposées à partir du 23 septembre 2020.

En Gironde, la CPME fait partie de ces organisations patronales au service des entreprises. Forte de ses 700 adhérents, la CPME s’adresse exclusivement aux dirigeants de TPE et de PME. Elle souhaite avant tout soutenir l’innovation, et sur d’autres secteurs porteurs, symboles du rayonnement girondin. La communication et le digital, la transition numérique, le développement territorial sont des piliers de son fonctionnement. Elle défend également les intérêts de l’entrepreneuriat au féminin, et du développement durable, ainsi que la RSE. Ce sont des sujets qui sont au coeur de l’actualité, avec des enjeux à court, moyen et long terme. A Bordeaux, les créations d’entreprises innovantes sont quotidiennes, et ces organisations patronales souhaitent les soutenir. Cela passe non seulement par une écoute des besoins des entreprises, mais aussi par des conseils. Les adhérents peuvent ainsi donner des conseils sur des secteurs d’ordre juridique, pour accompagner le développement d’une entreprise.

Placer les TPE au coeur des organisations patronales

Les enjeux des entreprises concernent toutes les tailles d’entreprises. Les TPE comme les grands groupes sont ainsi soumis aux mêmes lois, au sein des organisations patronales. Ainsi, les organisations patronales doivent déclarer le nombre de TPE qu’elles représentent dans leur secteur d’activité. Cela a plusieurs objectifs : avoir des informations sur la part de TPE dans les différents secteurs, tout d’abord. Ensuite, cela permet de les encadrer et d’accompagner le dialogue social. Cela sera réalisé par la désignation des membres des commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI). Autant de nouvelles mesures qui visent à ouvrir les dialogues et ne laisser personne de côté.

Tous les secteurs d’activité ont une organisation patronale, à l’instar du vin, référence à Bordeaux. Ainsi, l’Union des Maisons de Bordeaux (UMB) est un syndicat qui ne regroupe que des négociants et des producteurs de vins. Avec un nombre important de domaines et de négociants, cette organisation patronale tient un rôle important au sein de la vie professionnelle bordelaise. Toutes ces organisations permettent de faire avancer les conventions, et de pouvoir soutenir et accompagner le développement des entreprises de toutes tailles. En effet, il s’agit d’un soutien important qui est encore plus essentiel en ce moment, où la COVID-19 touche l’économie. Une économie portée par les entreprises, dont certaines ont besoin de soutien et d’accompagnement pour rebondir. 

Sources : 

CPME Gironde – CPME Gironde

Ministère du Travail – La représentativité syndicale et patronale

Élections professionnelles : obligations de l’employeur – professionnels

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X
%d blogueurs aiment cette page :