Emploi en 2018 en Nouvelle-Aquitaine

Candidats embauche Bordeaux Business

Emploi en 2018 en Nouvelle-Aquitaine

La région Nouvelle-Aquitaine rayonne par son attractivité en France et dans le monde. Principalement pour son patrimoine historique et gastronomique unique, mais aussi par la valorisation d’industries florissantes et d’innovations quasi constantes. Jobijoba, leader français de la recherche d’emploi sur internet, publie son baromètre de l’emploi en Nouvelle-Aquitaine en 2018. Cet arrêt sur image nous donne une représentation précise des postes recherchés par les entreprises.

 

La Nouvelle-Aquitaine, 3ème région française en nombre d’offres d’emploi

 

La région Nouvelle-Aquitaine représente à elle seule 8.4 % des offres d’emploi en France soit un total de 528 527 offres d’emploi en 2018. Elle se place en 3ème position des régions proposant le plus d’offres d’emploi, derrière la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 13.9 % des offres d’emploi en France. La région Ile-de-France est naturellement la première région de France avec 23.7 % des offres d’emploi en France, la région regroupe en effet la plus grande concentration d’entreprises dans l’hexagone.

Suivent les régions Pays de la Loire (8.1 %), Grand-Est (7.3 %), Occitanie (7.1%), Provence-Alpes-Côtes d’Azur (7%), Hauts-de-France (6 %), Bretagne (5.5 %), Centre-Val de Loire (3.9 %), Normandie (3.8 %), Bourgogne-Franche-Comté (3.6 %), Dom-Tom (0.8 %) et la Corse (0.2 %).

La ville de Bordeaux est la première ville de la région offrant le plus d’emplois avec 62 992 offres, suivi par Poitiers (16 640 offres), Mérignac (16 286 offres), Limoges (15 684 offres), Pau (15 276 offres), La Rochelle (14 541 offres), Niort (13 689 offres), Angoulême (10 622 offres), Agen (9 069 offres) et Pessac (8 699 offres).

 

Dynamisme bordeaux Business

La région Nouvelle-Aquitaine est le cœur de l’aéronautique et de l’industrie automobile, elle emploie des milliers de salariés. Les projets aéronautiques des entreprises Dassault ou bien VoltAero pourraient créer des milliers d’emplois.  

 

Les métiers les plus recherchés par branches

 

Les offres d’emploi sont principalement émises par 6 secteurs d’activités en Nouvelle-Aquitaine en 2018.  Sous chaque filière sont représentés les métiers les plus recherchés par les recruteurs, le salaire médian moyen brut annuel et le pourcentage du nombre d’offres d’emploi du métier par rapport aux offres totales du secteur.  

 

L’industrie est la filière proposant le plus d’offres d’emploi avec 15 % des offres :

  • Technicien maintenance avec 8 % des offres du secteur (25 000 € brut / an)
  • Cariste avec 6 % des offres du secteur (19 100 € brut / an)
  • Ouvrier avec 5.2 % des offres du secteur (18 000 € brut / an)
  • Soudeur avec 3.2 % des offres du secteur (18 200 € brut / an, -13 .7 % par rapport à 2017)

 

Le BTP (bâtiment et travaux publics) propose 13 % des offres d’emploi :

  • Maçon avec 6.4 % des offres du secteur (20 450 € brut / an)
  • Electricien avec 6 % des offres du secteur ( 21 200 €brut / an)
  • Conducteur de travaux avec 4.7 % des offres du secteur (35 000 € brut / an)
  • Menuisier avec 4.4 % des offres du secteur (19 100 € brut / an)

 

Le commerce propose 9.1 % des offres d’emploi :

  • Commercial avec 16.8 % des offres du secteur (32 500 € brut / an)
  • Technico-commercial avec 8.1 % des offres du secteur (31 700 brut / an)
  • Assistant commercial avec 6.6 % des offres du secteur (21 600 brut / an)
  • Chargé d’affaires avec 6.1 % des offres du secteur (45 000 € brut / an, + 22.2 % par rapport à 2017)

 

La santé propose 7.9 % des offres d’emploi :

  • Infirmier avec 26.1 % des offres du secteur (25 000 € brut / an)
  • Aide soignant avec 21.1 % des offres du secteur (19 000 € brut / an, – 31.6 % par rapport à 2017)
  • Masseur-kinésithérapeute avec 3.7 % des offres du secteur (24 000 € brut / an)
  • Médecin avec 4.1 % des offres du secteur (50 000 € brut / an)

 

La restauration propose quant à elle 5.2 % des offres d’emploi :

  • Serveur avec 24.9 % des offres du secteur (18 000 € brut / an)
  • Cuisinier avec 20.2 % des offres du secteur (19 200 € brut / an)
  • Commis de cuisine avec 10 % des offres du secteur (18 000 € brut / an)
  • Plongeur avec 6.1 % des offres du secteur (17 900 € brut / an)

 

Le transport propose 3.8 % des offres d’emploi :

  • Chauffeur super poids lourd avec 21.1 % des offres du secteur (20 000 € brut / an)
  • Chauffeur livreur avec 7.9 % des offres du secteur (20 000 € brut / an)
  • Chauffeur avec 7.4 % des offres du secteur (19 200 € brut / an)
  • Conducteur de pelle avec 5.2 % des offres du secteur (18 200 € brut / an)

 

Le chômage n’est pas en reste en Nouvelle-Aquitaine

 

L’Observatoire de l’Emploi en Nouvelle-Aquitaine est un partenaire de Pôle emploi Nouvelle-Aquitaine. Il établit le nombre de demandeurs d’emploi et le taux de chômage dans la région. Au 4ème trimestre 2018, la région compte 289 700 inscrits sans activité (catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi). Le taux de chômage au 3ème trimestre 2018 est à 8.4 % en Nouvelle-Aquitaine et l’emploi intérimaire a progressé de 1.5 % en Nouvelle-Aquitaine entre novembre 2017 et novembre 2018.

Carton personnel Bordeaux Business

La durée prévisible au chômage au 3ème trimestre 2018 en Nouvelle-Aquitaine s’établit à 394 jours pour 396 jours en France. Cette durée prévisible est plus faible pour les hommes, les ouvriers ou employés non qualifiés et les demandeurs d’emploi de moins de 26 ans. Cette étude est réalisée selon l’Indicateur Conjoncturel de Durée du Chômage (ICDC). Il évalue la durée moyenne de chômage d’une cohorte fictive de demandeurs d’emplois selon le marché de l’emploi du trimestre en cours.

 

La région Nouvelle-Aquitaine possède donc de sérieux atouts pour développer ses activités et inciter à l’embauche et à la création d’emploi. Elle investit régulièrement dans de nouvelles infrastructures pour attirer les touristes et les entreprises, ce qui participe au rayonnement de la région et de l’emploi. Elle doit cependant consolider ses grandes entreprises et les PME-ETI et garantir des carnets de commande stable et croissant. Le chômage baissera naturellement même s’il reste assez préoccupant dans notre pays.   

 

Kévin HEUGAS – BORDEAUX BUSINESS

 

Sources :

Jobijoba

Observatoire de l’Emploi Nouvelle-Aquitaine

 

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X