Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Travailleur indépendant, une gageure ?

  /  Brèves   /  Travailleur indépendant, une gageure ?
Ordinateur blog crayon équerre lunettes

Travailleur indépendant, une gageure ?

Le travail indépendant est un secteur d’emploi qui a largement évolué. D’antan, un travailleur indépendant qualifiait principalement les professions agricoles. En sachant que ces professions s’amenuisent, le statut de travailleur indépendant évolue. La création du régime d’auto-entrepreneur en 2009 a participé à cette évolution. Dès lors, de plus en plus de Français se lancent le pari de partir à l’aventure du statut d’indépendant. Cependant, la crise sanitaire de la Covid-19 a fortement impacté la destinée de la croissance de l’emploi indépendant. Heureusement, l’Etat et de nombreuses associations, leur prête main forte pour espérer contribuer à une relance ou, du moins, à une reprise significative de leur activité. 

Une croissance de l’emploi indépendant portée par le tertiaire 

“En 2016 en France hors Mayotte, 3,1 millions d’actifs en emploi (12 % d’entre eux) sont des indépendants.” selon l’Insee (1). Avant les années 2000, le statut d’entrepreneur était de plus en plus délaissé. Le passage dans le nouveau millénaire lui a donné une nouvelle dimension. Les effectifs diminuent toujours au sein de l’agriculture et du commerce de détail en magasin. Cependant, ils augmentent significativement dans le tertiaire. Les emplois de travailleurs indépendants sont toujours considérables dans la construction notamment, mais le tertiaire reste la première source. 

Cette effervescence dans le tertiaire s’explique par l’importance grandissante donnée aux services ainsi qu’aux professions dans la santé. En effet, l’évolution de l’économie et des lois du pays a entraîné l’expansion de certains secteurs. Avec la garantie de la sécurité sociale et des soins pour tous, la santé est en besoin constant d’effectifs. De plus, avec la Covid-19, il se peut qu’il y ait un essor encore plus conséquent d’offres d’emplois dans ce secteur afin de répondre à la demande massive. De plus, le statut d’auto-entrepreneur ; cette voie de la liberté et de l’opportunité professionnelle, profite également au statut d’indépendant. En effet, en 2017, un quart des entreprises composant le système productif marchand, hors agricole et financier ; sont des micro-entreprises, selon une étude l’Insee (2). 

Vers une économie sociale et solidaire

Les indépendants et entrepreneurs pesant alors beaucoup dans le paysage économique français doivent relancer leur activité au plus vite. De plus, la France est un pays qui propose un échelonnage de plusieurs aides en fonction de l’activité, du statut professionnel et familial ainsi que des revenus de chacun. L’Hexagone tend à se diriger progressivement vers une économie solidaire. Cette crise sanitaire puis économique de la Covid-19 représente un moment opportun pour l’Etat pour mettre en oeuvre ses plans de soutien. C’est le concept de l’économie inclusive.

Selon l’OCDE, “la croissance inclusive met l’accent sur l’emploi productif, plutôt que sur l’emploi en soi ou la redistribution des revenus. La croissance de l’emploi résorbe le chômage et accroît les revenus, tandis que la croissance de la productivité peut augmenter le niveau de rémunération des salariés et des travailleurs indépendants.” (3). Le Gouvernement se trouve de plus en plus dans une démarche de bienfaits de la croissance économique et de l’humain. C’est pourquoi, il a mis en place certaines mesures pour aider les travailleurs indépendants notamment, à reprendre leur activité

En effet, pour pallier aux difficultés engendrées par la Covid-19, l’Etat octroie des délais de paiement pour les travailleurs indépendants. De plus, aura lieu un ajustement de leur échéancier de cotisations. Cela permet de tenir compte d’ores et déjà d’une baisse de leur revenu. Ainsi, une ré-estimation de leurs revenus sera faite sans attendre la déclaration annuelle. Enfin, pour prendre en charge leurs cotisations, est prévue une intervention de l’action sociale du conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) selon le Gouvernement (4).

Les entrepreneurs, vers une reprise de l’activité grâce aux associations

Le Gouvernement n’est pas le seul à se pencher sur des alternatives et solutions pour venir en aide aux entrepreneurs et travailleurs indépendants. Certaines associations proposent également des aides. C’est le cas l’Adie Nouvelle-Aquitaine. Ces spécialistes oeuvrant en faveur d’une économie inclusive, ont notamment développé une offre gratuite d’accompagnement digital pour simplifier le nouveau rythme de télétravail qui en concernent beaucoup. L’association propose également une procédure accélérée de report d’échéance et de rééchelonnement pour les entrepreneurs ayant une certaine crainte quant à leur capacité à rembourser leurs mensualités. Enfin, concernant les problèmes de trésorerie, l’association a débloqué à l’échelle nationale, une ligne d’1 million d’euros afin de financer un dispositif de crédit de trésorerie pour couvrir les situations d’urgence.

Pour accompagner ce statut de travailleur indépendant qui prend davantage d’ampleur au sein de notre économie française ; le Gouvernement cherche des solutions. La Covid-19 est responsable d’un changement drastique du rythme et du modèle de travail. Pour certains secteurs, il est difficile de reprendre son activité convenablement. C’est pourquoi l’Etat et des associations leur apportent leur soutien.

Sources

Adie Nouvelle-Aquitaine : www.adie.org/devenir-partenaire/nouvelle-aquitaine/

  1. Les indépendants : le rebond amorcé dans les années 2000 se poursuit en 2016, de l’Insee, du 1er août 2019 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4199203
  2. Tableaux de l’économie française, de l’Insee, du 27 février 2020 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4199203
  3. Croissance inclusive, de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), du 6-7 mai 2014 : https://www.oecd.org/fr/rcm/IG_MCM_FRENCH.pdf
  4. L’activité de votre entreprise est impactée par le Coronavirus COVID-19, du Gouverment, du 30 juin 2020 : https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/Coronavirus-MINEFI-10032020.pdf

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X