entreprise france batiments

L’entreprise en France est elle mal-aimée ?

Dernière mise à jour:

Selon les dernières statistiques de l’INSEE, on compterait plus de 4 495 383 entreprises en France. Elles sont réparties sur tout le territoire mais on compte cependant une plus grosse concentration dans quatre régions. On retrouve ainsi environ 600 000 entreprises en Île de France, 290 000 en Rhône-Alpes, 280 000 en Provence Alpes Côte d’Azur et pour finir 148 000 en Nouvelle Aquitaine. Ces entreprises contribuent majoritairement au chiffre d’affaires et au marché de l’emploi du pays. Pourtant, certains types d’entreprises semblent parfois oubliées au détriment d’autres. Ainsi, faisons un tour d’horizon de la situation des entreprises. 

  Le parcours du combattant pour la création d’entreprise

Comme évoqué précédemment les entreprises ont souvent la vie dure en France. Il en va de même lorsque l’on parle de création. En effet selon une étude de Philippe Hayat professeur à l’ESSEC, en France, la création d’entreprise semble absente des préoccupations de l’État. Cette dimension est absente des enseignements supérieurs mais également du débat politique qui va plutôt privilégier les grandes entreprises que les PME ou TPE. Pour affirmer ces propos il suffit de regarder la constitution des députés, on compte seulement 6% de chefs d’entreprises contre 23 % pour d’enseignants et 17% de fonctionnaires. Aujourd’hui la tendance va plus à la création de “start ups” qui bénéficient d’une image plus neuve, plus moderne, sympathique, et fun. (1)  Les TPE sont mise en avant et les PME se voient délaissées alors que sont elles qui génèrent le plus grand chiffre d’affaires. 

Des difficultés liées aux lois sociales

De plus, entreprendre en France est souvent mal vu, car considéré comme un véritable parcours du combattant à cause de toutes les démarches administratives qu’il faut réussir à décrypter. Il faut aussi savoir que les lois sociales françaises vont plutôt à l’encontre de l’entrepreunariat. En effet, aujourd’hui il semble difficile de donner le goût du travail aux salariés quand dans l’esprit collectif ce dernier est l’opposé absolu du terme loisir. On remarque également un manque d’investissement personnel des salariés dans le cadre de l’entreprise, qui peut notamment être lié au fait qu’aujourd’hui certain prétendent travail moins tout en gagnant autant. Il faut savoir aussi que le cadre de travail incertain pousse les salariés au doute et il peut être difficile d’y pallier. 

Des organisme décident d’aider les entreprises à trouver leur place 

Ainsi, comme nous avons pu le constater, la création d’entreprise peut sembler difficile en France comparé à d’autres pays. En effet selon le classement Doing Business 2019 (2) de la Banque mondiale, la France se situe à la 32ème position des pays où il fait bon entreprendre. A la première place, on retrouve la Nouvelle Zélande. (3) En bref, comme il n’est pas aisé de saisir toutes les spécificités de la création d’entreprise sur notre territoire, il existe des organismes pour aider les futurs entrepreneurs à monter et développer leur entreprise.

Une aide souvent précieuse


Ainsi, parmi ces organismes, on retrouve Bpifrance, la Banque des entrepreneurs. Cet organisme semi-public va principalement soutenir les entrepreneurs dans leur projet en proposant une large gamme de solutions pour soutenir les projets des entreprises(4). Elle accompagne donc les entreprises pour la création, le développement par l’innovation,  la conquête de nouveaux marchés en France ou à l’international, les investissements en fonds propres, la reprise ou croissance externe.. Aussi, afin d’aider les futur entrepreneurs, les CCI proposent un accompagnement complet avec des conseils, des solutions ou encore des formations. (5) Depuis plusieurs année la région bordelaise cherche à développer son attractivité en améliorant constamment son cadre de vie pour amener les entreprises à s’y installer et à entreprendre. En effet, ce fut le cas pour Mano Mano et de nombreuses autres entreprises qui souhaitent dorénavant quitter la capitale. 


Ainsi, il n’est pas aisé d’entreprendre en France, car, dans un premier temps, il semble y avoir des inégalités de traitement au niveau des entreprises. Afin de créer une entreprise, il faut passer par des démarches administratives souvent longues et complexes. A ce jour, on constate également que dans les lois sociales française le travail n’est pas forcément valorisé, il est vu comme une contrainte pour laquelle les salariés ont de plus en plus de mal à s’investir. Cependant, afin de soutenir les futurs entrepreneurs, on voit bien quelques organismes publics ou semi-publics mettre des solutions à disposition afin de développer les futurs business.

  1. L’entrepreneur en France, ce mal-aimé!www.lajauneetlarouge.com
  2. Classement Doing Business
  3. Les meilleurs pays pour créer son entreprise 
  4. Bpi France 
  5. CCI Création d’entreprise
Plus d'articles
manager teletravail equipe
Manager le télétravail, un bénéfice qui devient réalité
X