EPA Bordeaux Euratlantique rive droite amménagement

EPA Bordeaux Euratlantique, valoriser les espaces pour offrir un cadre de vie idéal

Dernière mise à jour:

EPA Bordeaux Euratlantique, l’Établissement public d’aménagement Bordeaux Euratlantique met en place le bien vivre à Bordeaux et dans ses communes. En effet, le projet Bordeaux-Euratlantique vise à mettre en place des actions d’aménagement sur les communes de Bordeaux, Bègles et Floirac. Il s’agit d’une Opération d’intérêt national pour revaloriser les communes alentour et offrir un cadre de vie agréable aux habitants. Il faut dire qu’à Bordeaux, il fait bon vivre.

Cependant si c’est bien le cas au cœur de la ville certaines communes ont dû bénéficier de nouveaux aménagements pour répondre aux besoins des habitants. La ville de Bordeaux ne cesse de se développer. Par conséquent, son activité tend à se développer de plus en plus sur ses communes environnantes. Ainsi, depuis 2010, l’EPA Bordeaux Euratlantique offre de nouveaux espaces et voies piétonnes et cyclables en parallèle d’une programmation mixte. Cela doit permettre de localiser l’emploi et de répondre aux besoin de logement d’ici 2030

EPA Bordeaux Euratlantique, pour transformer le secteur rive droite en un quartier durable et agréable

Ainsi, l’EPA Bordeaux Euratlantique programme et aménage l’ espace de la rive droite afin de répondre à la dynamique de la ville. En effet, auparavant ce secteur situé entre la Garonne, le quartier de la Benauges et la voie de chemin de fer n’était pas adapté aux piétons et aux cyclistes. Avec l’expansion de Bordeaux, la rive droite ne pouvait plus se permettre ce retard en matière d’aménagement. Ainsi, l’EPA Bordeaux Euratlantique a pour objectif de transformer le quartier en lieu de vie agréable.

Parmi les acteurs du projet il y a notamment des entreprises comme Eiffage TP, Bouygue Energies Services ou encore Idverde. Le projet prévoit donc des équipements publics, des logements, des bureaux, des commerces, des locaux d’activités, des hôtels, mais pas uniquement. Il organise tout un cadre de vie pour offrir un quartier durable au sein duquel il fait bon vivre. D’un point de vue économique, Bordeaux Euratlantique doit permettre de localiser 30 000 emplois. D’un côté démographique, il doit permettre d’offrir des logements à 50 000 personnes d’ici 2030. 

Ainsi, la mise en place des nouveaux aménagements a débuté en 2015 et se déroule jusqu’en 2025. Le premier aménagement a été celui du Parc aux Angéliques, situé entre le Pont de Pierre et le Pont Saint-Jean. La mise en place de ce parc a permis de réhabiliter un ancien parking et une friche laissée à l’abandon. Il offre désormais un espace de verdure ombragée pour les piétons. D’un autre côté, le quai Deschamps subit aussi des travaux d’aménagements depuis 2019. Ils ont pour objectif d’élargir les trottoirs et d’apaiser l’axe. Il en va de même pour les Boulevard Joliot Curie dont les travaux ont débuté en 2021.

Si l’on suit le programme établit l’EPA Bordeaux Euratlantique d’ici peu la livraison du quai Deschamps devrait avoir lieu. De plus, en septembre 2022, le Groupe Scolaire Deschamps devrait ouvrir ses portes. En parallèle, sur l’année 2022-2023, le Pont Saint-Jean sera réaménagé et la place Belvédère sera livrée. Pour finir, en 2025, le Parc Eiffel viendra clôturer le projet global d’aménagement. Mais pour l’heure, l’EPA Bordeaux Euratlantique est fier d’annoncer la livraison du Jardin Suzanne Lenglen qui vient contribuer au bien vivre sur la rive droite. 

EPA Bordeaux Euratlantique Parc
Les aménagements du Parc Lenglen. Photographie : SEBASTIEN SINDEU

Un nouveau jardin pour une pause détente ou sportive

Il s’agira du deuxième espace vert livré dans le cadre de l’EPA Bordeaux Euratlantique. Ainsi le Jardin Suzanne Lenglen, juste en face du parc aux Angélique, va venir offrir aux habitants un espace avec des équipements sportifs, une zone humide ainsi qu’une allée piétonne. Ce nouveau poumon de verdure s’inscrit particulièrement bien dans la vision verte de la ville de Bordeaux. En effet, le maire écologiste de la ville, Pierre Hurmic, s’engage pour que la ville de Bordeaux passe au vert. Il souhaite notamment offrir plus d’espaces pour les piétons et les cyclistes. D’un autre côté, l’urbanisme doit se faire tout en respectant des valeurs écologiques. Ainsi le jardin de 4,2 hectares offre un nouveau visage à la rive droite. En effet, tout comme le parc aux Angélique, le Jardin Suzanne Lenglen a permis de revaloriser des anciennes friches. 

Ainsi, il s’agit d’un espace ou la balade se fait dans un cadre serein et verdoyant. Au-delà d’une revalorisation dynamique de la zone, le parc répond aux besoins d’espaces verts sur le secteur. Grâce au plus de 221 arbres plantés, le parc contribue à la valorisation de la faune et de la flore en zone urbaine.  Les habitants peuvent désormais profiter de terrains de hockey, de football, d’une piste d’athlétisme ou encore de courts de tennis.
Depuis 2015, l’EPA Bordeaux Euratlantique valorise de manière complète la dynamique de la ville et de ses alentours.

Tout en respectant les nouveaux besoins, le projet s’inscrit dans une démarche d’aménagement en cohérence avec les ambitions du territoire. En ce sens, petit à petit de nouveaux quartiers émergent pour contribuer un peu plus au bien vivre dans une ville en pleine expansion qui compte 262 146 habitants. Une augmentation de 6,5% sur 20 ans et qui place la ville à la 4ème position des villes avec la plus forte hausse démographique. 

Sources : 

“L’EPA dévoile le nouveau jardin sportif et ses abords à Bordeaux rive droite”, Bordeaux Euratlantique, communiqué de presse du 26 mai 2021

Nombre d’habitants à Bordeaux en 2020”, Visiter Bordeaux

Abonnez-vous à la Newsletter

X