Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

EVE : Transport routier et environnement, un nouvel élan

  /  Brèves   /  EVE : Transport routier et environnement, un nouvel élan
Camion sur route montagne

EVE : Transport routier et environnement, un nouvel élan

Le transport routier occupe une place importante en Nouvelle-Aquitaine. En effet, en 2018, les marchandises transportées par la route représentent 10 595 millions de tonnes-kilomètres, à l’intérieur même de la région, sans en sortir (1). Ces chiffres de l’INSEE permettent de dresser un premier constat : les transports au sein de la région sont courts, et limitent le nombre de kilomètres effectués. Les transporteurs sont réputés pour parcourir des distances très importantes, à travers plusieurs pays parfois. Avec la prise de conscience liée à l’environnement et à l’écologie, la France veut faire évoluer les choses dans des secteurs réputés pour être polluants. 

L’environnement au coeur des préoccupations régionales et nationales

Depuis quelques années maintenant, la France et ses différentes régions se tournent vers des engagements écologiques forts. Polluer moins, utiliser des solutions plus vertes font partie des programmes présentés à court, moyen et long terme aux entreprises et aux populations. L’un des premiers engagements est de pouvoir réduire considérablement l’émission de Gaz à Effets de Serre (GES). Ils se retrouvent par exemple dans l’immobilier, secteur dans lequel Bordeaux se développe considérablement. En effet, en construisant de nouveaux quartiers, la ville cherche à mettre en place des bâtiments moins énergivores. Elle privilégie ainsi l’énergie solaire, comme dans le quartier Euratlantique où les bâtiments sont principalement faits de baies vitrées. Elles laissent passer le soleil et réduisent la consommation d’électricité ou de chauffage. La construction à base de bois permet aussi de réduire les matériaux polluants, et se tourner vers des procédés plus naturels. C’est l’un des secteurs porteurs de l’économie bordelaise.

Les transports sont eux aussi très importants dans l’économie régionale. C’est pour cette raison que l’ADEME, le ministère de la Transition écologique et les organisations professionnelles du secteur ont mis en place EVE. Le Programme d’Engagements Volontaires pour l’Environnement a vocation d’accompagner le secteur de la logistique et des transports dans une dynamique plus verte. Il recueille les données transmises par les entreprises, et les croise. Il est alors en mesure de donner des solutions pour réduire l’émission de GES et de polluants atmosphériques dans tout le processus d’activité.C’est une une plateforme accessible à tous, et gratuite. Elle permet également aux transporteurs de voir anonymement les données de leurs concurrents, pour savoir où ils se positionnent. Cela leur permet de voir les progrès accomplis, et de se sentir valorisés dans leurs démarches.

Transition énergétique et écologique, transports, l’exemple bordelais

Bordeaux s’inscrit depuis quelques années maintenant dans une démarche de transition énergétique et écologique. Avec plusieurs actions de toutes envergures, les premiers résultats se font ressentir. En effet, la ville est dotée d’un réseau de transports en commun dense, afin de limiter les déplacements en véhicule privé. Cela permet non seulement de désengorger les grands axes de la ville, mais aussi de limiter la pollution atmosphérique. Dans le même temps, les transports en commun sont eux aussi améliorés. Les tramways fonctionnent à l’électricité, et les bus commencent peu à peu à suivre ce chemin. Les grandes lignes traversant la ville sont désormais assurées par des bus électriques. Cette initiative pourrait bien s’étendre progressivement à l’ensemble du réseau. Les voitures électriques en libre service, les Blue Cub, permettent de se déplacer librement sans polluer, et à moindre coût.

La mobilité, la construction, la logistique et le transport sont autant de secteurs qui sont réputés pour être pollueurs. Les entreprises oeuvrent pour limiter leur empreinte écologique, et se tournent vers des solutions d’avenir, plus vertes. A Bordeaux, les initiatives sont nombreuses pour faire un geste en faveur de l’environnement. Mettre une ruche sur son toit, par exemple, permet de préserver les arbres et l’écosystème en ville. De bonnes actions, mises bout à bout, qui pourront faire la différence…

Sources : 

INSEE – 6 juin 2019 – “Transports, un Bilan globalement positif”

Bordeaux : essai d’un bus électrique Bolloré | transbus.org

Communiqué de Presse – EVE

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X