fonds solidarité entreprises gironde

Un fonds de solidarité entre les entrepreneurs en Gironde

Dernière mise à jour:

Un fonds de solidarité entre les entrepreneurs pourrait être mis en place en Gironde. C’est en tout cas la proposition faite par la CPME Gironde. Ainsi, le syndicat patronal des dirigeants de TPE et PME du département souhaite mettre en place un fonds interprofessionnel de solidarité (1). Doté par les entreprises qui ne souffrent pas de la crise sanitaire et économique, ce fonds aurait vocation à soutenir financièrement les entreprises et les prévenir de la faillite. Un mécanisme basé sur la solidarité entre chefs d’entreprise développé à l’échelle locale.

Un Fonds interprofessionnel de solidarité en Gironde pour les entreprises en difficulté

Si l’on savait les faillites inéluctables, les récents chiffres de la CCI Bordeaux Gironde donnent à voir l’ampleur des dégâts d’ores et déjà présents (2). Ainsi, bien que le rebond de juin eût été salvateur pour certaines entreprises, le reconfinement sonne le glas de beaucoup. Le Tribunal de Commerce enregistre donc 422 jugements depuis le 31 mars dont 199 liquidations judiciaires avec un pic au mois de juillet (127 jugements et 55 liquidations).

A l’écoute du terrain et face à la précarisation de beaucoup de nos petits commerces, nous avons aujourd’hui décidé de passer un pas important et de gérer nous-même notre avenir. 

Philippe Loiseau, président de la CPME Gironde

Ainsi, par la création d’un Fonds interprofessionnel de solidarité, la CPME Gironde souhaite apporter une réponse concrète et rapide aux entreprises en difficultés pour éviter qu’elles ne subissent le même sort.

Notre ambition : Faire une réponse d’entrepreneurs pour des entrepreneurs. […] Nous voulons du pragmatisme, de la rapidité, de l’efficacité, être léger et percutant. Nous devons agir aujourd’hui, demain il sera trop tard.

Un appel au don auprès des entreprises auxquelles bénéficient la crise

Ce fonds de solidarité girondin verra le jour sur le modèle d’une fondation territoriale. L’agrément devrait pouvoir être obtenu en moins d’un mois pour lancer l’initiative en suivant. Pour abonder le fonds, la CPME et ses partenaires institutionnels lanceront avant tout un appel au don auprès des entreprises peu ou pas impactées par la crise économique. Ouvert à tous les élans de générosité, le fonds pourra recevoir de l’argent des entreprises mais aussi des particuliers. La CPME annonce également que “les fonds institutionnels non encore distribués pourront également être utilisés” (1).

fonds interprofessionnel solidarité entreprises CPME Gironde
Les activités commerce (37%) et services (39%) sont à elles seules 76% des jugements rendus (2).

Nous comptons particulièrement sur le soutien de la grande distribution, des assureurs ou de l’agroalimentaire. Leur don représenterait un triple intérêt : la solidarité, d’abord ; la défiscalisation bien-sûr ; et surtout l’intérêt économique, car un tsunami de défaillances sera préjudiciable pour tout le monde. Une entreprise qui fait faillite, c’est un fournisseur ou un client en moins ; et des chômeurs supplémentaires, ce sont des consommateurs avec moins de pouvoir d’achat.

Stéphane Loniewski, vice-président de la CPME Gironde en charge du commerce

Côté e-commerce, alors qu’on fait la chasse à Amazon, il peut être utile de rappeler que la France a aussi son champion national. Lequel se trouve justement en Gironde. Ainsi, Cdiscount tire également parti de la croissance du e-commerce. Suite à l’annonce du reconfinement, la plateforme a annoncé la gratuité de sa marketplace et une réduction voire la suppression de ses commissions (3). L’occasion pour les TPE et PME de continuer à vendre ; et de se doter d’une solution e-commerce et click and collect rapidement.

Attribution des fonds et prévention des risques, un Fonds de solidarité crédible

Que les donateurs du fonds de solidarité se rassurent, l’argent n’a pas vocation à être distribué à toutes les TPE – PME sans condition. Aussi, il sera attribué sur des critères objectifs à commencer par l’analyse des bilans comptables. En complément, chaque dossier devra passer dans les mains de la commission des sages. L’objectif : allouer des fonds aux entreprises les plus aptes à repartir, pour assurer des investissements intelligents. Pour garantir la bonne gestion du fonds interprofessionnel de solidarité, un tiers indépendant aura en charge d’évaluer la performance du fonds.

Nous affecterons des budgets précis, équilibrés, adaptés et justifiés à chaque entreprise, indépendant ou association qui en aura besoin. Notre ambition est de récolter, et donc de distribuer, 100 millions d’euros en 6 mois avec le concours de tous et si vraiment tout le monde est conscient de ses responsabilités…

Frédéric Petit, vice-président de la CPME Gironde en charge de l’industrie

La création de ce fonds interprofessionnel de solidarité prévoit de s’accompagner d’une cellule d’alerte et d’une cellule de traitement. La première gérera la mise en place d’un système d’information pour capter et gérer les situations d’urgence. La seconde donnera accès à 3 plateformes dédiées à l’aide psychologique, technique et à la formation.

Sur ce point, le dispositif s’appuie d’ores et déjà sur les solutions proposées par le département. Ainsi, la Gironde dispose d’une “cellule d’appui” pour les chefs d’entreprise.  Depuis le reconfinement, le nombre d’appels reçus est en croissance de 30% par rapport à la normale, soit 420 appels par jour (4). Entre 30% et 40% des appels sont liés au re-confinement. Une activité qui permet de connaître les principales préoccupations des dirigeants. Mise en place du click and collect, aides de l’Etat, maintien de l’activité, report de charges…

Sources

  1. Un Fonds interprofessionnel de solidarité pour venir en aide aux entreprises en difficulté”, CPME, communiqué de presse publié le 10 novembre 2020
  2. Réconcilier objectifs économiques et sanitaires !” CCI Bordeaux Gironde, communiqué de presse publié le 17 novembre 2020
  3. Dispositif d’accompagnement pour les TPE – PME françaises, Cdiscount, 2 novembre 2020
  4. Re-confinement : Survivre au Covid pour les entrepreneurs girondins !”, CCI Bordeaux Gironde, communiqué de presse publié le 9 novembre 2020
Plus d'articles
Les consultants au service de la transformation digitale
X