citrouilles fond noir halloween
halloween traditions évènement annulation covid-19 épidémie

Halloween, un business qui n’a rien d’effrayant !

Dernière mise à jour:

Halloween, entre traditions et business, cette fête n’a pas dit son dernier mot. Avec une histoire de plus de 2500 ans, elle a été forgée au fil du temps par de nombreux événements. Cette fête en hommage aux défunts a voyagé à travers le temps et les frontières pour devenir le Halloween que l’on connaît si bien. Même aujourd’hui, cet événement ne cesse de réinventer pour s’adapter au contexte mondial…

Halloween, une tradition dans un contexte inquiétant

La fête d’Halloween a pour ancêtre la fête de Samain, une ancienne fête celte et gauloise. À l’origine elle était célébrée pour accueillir la nouvelle année du calendrier lunaire et les esprits des défunts. Elle était rythmée par toutes sortes de rituels mystiques et par un grand festin. L’objectif étant d’ouvrir à la nouvelle année une passerelle entre le monde des vivants et celui des morts. C’était une fête obligatoire qui s’étalait sur une période de 7 jours. Elle était aussi politique, militaire et commercial. Elle a failli disparaître suite aux influences du christianisme qui ne reconnaissait pas les rites païens. Importée aux Etats-unis par les Irlandais, dans les années 1846, lors de la maladie de la pomme de terre, la fête d’Halloween s’est transformée et démocratisée. C’est ainsi que l’on voit apparaître la chasse aux bonbons de porte en porte (1). 

Entre encadrements et annulations , Halloween aura-t’elle lieu ?

Cette année, suite à cette période si particulière la fête d’Halloween doit à nouveau s’adapter à son contexte. En effet, ce dernier qui semble plus effrayant que les monstres et esprits., la tradition de frapper aux portes semble plus que compromise par la situation sanitaire. Si pour le moment, la région Nouvelle Aquitaine ne se trouve pas dans les zones les plus atteintes par la COVID-19, la situation ne semble pas s’améliorer.  Le taux d’incidence est ainsi passé de 98,6 (pour 100000 habitants) à 115,2 en une semaine (2). Au vu des contaminations et de la propagation du virus la préfecture de Gironde prolonge les mesures en vigueur dans le département. Elle annonce que la fête d’Halloween ne sera pas fêtée. 

L’année dernière, des mesures adaptées avaient été mises en place mais elles sont jugées insuffisantes cette année…En effet, la préfecture avait pris les devants pour encadrer Halloween. L’objectif était d’éviter tous risques éventuels liés à la fête. Deux arrêtés encadraient donc la vente de produits d’artifice ou encore d’alcool.

Il en va de même pour la ville d’Arcachon qui se trouve contrainte d’annuler tous les évènements autour de la fête. C’est une décision qui reste amère. En effet, chaque année la ville a pour habitude d’organiser des jeux, des ateliers, des concours de citrouilles décorées ou encore une récolte de bonbons chez tous les commerçants de la ville. C’est un moment de fête ludique entre terreur et convivialité qui dynamise la ville. Les habitants sont privés de f cette année.

citrouilles visages orange et noir
Cette année Halloween doit se ré-inventer, maintenir le business malgré la crise sanitaire est un challenge.

Halloween autrement en 2020, pour maintenir l’effet business

Halloween tombe malheureusement en pleine pandémie de la COVID-19, la situation est d’autant plus incertaine suite au couvre-feu. Nous sommes également dans l’attente des prochaines annonces suite à la seconde vague du virus, désormais bien présente. Ces événements entraînent une évidente baisse des ventes pour les magasins spécialisés dans la vente de costumes. Cette année les consommateurs n’ont pas la tête à aller dans les magasins pour aller choisir un costume. C’est un coup dur pour ces magasins. En effet ils font une grande partie de leur chiffre d’affaires au Carnaval et à Halloween. En effet, la fête étant annulée dont de nombreuses villes les magasins spécialisés risquent de se retrouver avec des stocks importants sur les bras.


Cependant bien que la COVID-19, empêche de faire des activités en raison de la distanciation physique et pour éviter la propagation du virus il y a aussi d’autres manières de fêter Halloween. Il est tout à fait possible de se retrouver en comité restreint autour d’un traditionnel film d’horreur. D’autant plus que les plateformes de streaming comme Netflix adaptent leurs offres pour proposer un catalogue de films d’horreur adaptés à l’occasion. Ainsi, des classiques du cinéma comme Shining, ou encore les Gremlins sont visionnables pour se donner des frissons en famille directement depuis son canapé.

Il est également possible de fêter Halloween en réalité virtuelle, grâce à Virtual Room Bordeaux. En effet Virtual Room propose des expériences originales entre l’escape game et le cinéma tout en alliant la réflexion, la communication et l’esprit d’équipe (3). Cette année vous pourrez notamment incarner une équipe de zombies qui devra lutter pour assurer la suprématie de son espèce.

Ainsi la fête d’Halloween a traversé les époques en s’adaptant à chacune d’elles. Cette année, elle doit encore s’adapter à la situation pour maintenir l’économie qui s’est forgée tout autour. On voit ainsi apparaître de nouvelle façon de fêter Halloween notamment grâce à la réalité virtuelle et à l’offre de Virtual Room.

Sources 

(1) Halloween Histoire et origines – Histoirepourtous.fr

(2) Point presse 26 octobre 2020 ARS POINT DE SITUATION COVID-19 en Nouvelle-Aquitaine.

(3) Virtual Room Bordeaux

Plus d'articles
Octobre Rose femme ruban
Octobre Rose, la Caisse d’Epargne au service de la sensibilisation du cancer du sein
X