Immobilier logistique salarié

Immobilier logistique : une évolution bousculée par la pandémie

Dernière mise à jour:

L’immobilier logistique connaît une période difficile, depuis mars 2020. Il permet à la chaîne logistique de suivre son rythme, afin de livrer tous les clients qui passent par la commande en ligne. Cette dernière connaît un développement fort suite au premier confinement, permettant aux ménages de recevoir directement des produits chez eux, sans se déplacer. Un avantage qui aujourd’hui est largement démocratisé, et utilisé par une grande partie des commerces locaux, tout comme les grands acteurs. Pour autant, comme tous les secteurs d’activité, la logistique connaît elle aussi une période délicate liée à la pandémie. 

L’immobilier logistique face à une instabilité du marché

Le e-commerce connaît une période prospère, avec le développement de l’achat en ligne proposé par les commerces pour lutter contre les effets du confinement et du couvre-feu. Le schéma de l’achat en ligne se compose de trois acteurs : le vendeur, l’acheteur, et entre eux, la logistique. Cette dernière permet d’acheminer d’un point A vers un point B la commande d’un client. Une commande qui parcourt parfois de très longues distances. 

Afin de garantir cette rapidité de livraison et d’acheminement d’un paquet, la logistique joue un rôle central. En effet, grâce aux transporteurs, aux préparateurs au sein des entrepôts, la commande se retrouve dans la boîte aux lettres de son acheteur. Mais avec la pandémie, comment évolue la situation dans ces entrepôts ? Quel est son impact sur la chaîne et l’immobilier logistique, et sur les délais de livraison annoncés aux clients ?

Colis cartons produits entrepôt
Le développement du e-commerce remplit les entrepôts.

La logistique et la distribution connaissent une période particulière, avec des flux erratiques. Dans ce contexte, difficile de se positionner avec certitude sur une posture à avoir. D’autant plus qu’avec la pandémie, les mesures sanitaires strictes impactent le travail des salariés de ce secteur. En effet, les équipes sont réduites, mais le volume de produits entreposés, lui, augmente.  Afin de pouvoir recevoir et stocker toutes ces marchandises, les professionnels du secteur doivent chercher des entrepôts plus vastes. Mais l’immobilier logistique semble tourner au ralenti, voire même devenir immobile.

Le confinement et les limitations de déplacement empêchent les acquéreurs de visiter des entrepôts à acheter ou louer pour leur activité. De manière générale, un investissement en immobilier, logistique ou non, demande de se déplacer. De plus, les autorisations délivrées par l’administration dans le cadre d’une implantation sont plus longues à obtenir… Il s’agit donc d’un autre frein au développement de cette activité si tendue en ce moment. 

L’importance des entrepôts pour l’immobilier logistique

Le confinement a donc marqué une période critique pour l’immobilier logistique. Après un assouplissement des mesures durant l’été, puis une reprise d’un confinement plus léger qu’au printemps… Les données du 4ème trimestre 2020 montrent une réelle reprise du marché. En effet, 1,1 millions de m² d’entrepôts ont été placés à cette période sur les 3,1 millions de m² comptabilisés sur l’ensemble de l’année. Ce résultat suffit à montrer la reprise du secteur, très atteint par le confinement strict du printemps, alors même que la demande continuait de croître. 

Cette situation permet aussi de mettre en évidence d’autres tendances concernant l’immobilier logistique. En effet, on constate un repli de 30% de la demande placée des chargeurs. En revanche, dans le même temps, celle des logisticiens affiche une croissance de 26%. Occupation plus courte, mais avec davantage de flexibilité : voici probablement le nouveau visage de l’immobilier logistique. Une solution plus adaptée aux fluctuations de l’activité, et des besoins de l’entreprise. 

Entrepôt stockage e-commerce
Les entrepôts logistique permettent de stocker les marchandises avant leur expédition.

Le monde est toujours plongé dans la crise actuelle, qui n’est pas encore terminée. Une crise qui bouleverse le fonctionnement et les habitudes des consommateurs. En effet, la crise sanitaire laisse entrevoir une crise économique importante, conséquence de la baisse d’activité. Cette dernière se traduit par la hausse de l’activité partielle pour certains secteurs, voire même de chômage lorsque son fonctionnement n’est pas possible. En conséquence, cela entraînerait aussi une baisse des revenus des ménages… Et donc une baisse des dépenses, notamment pour le e-commerce, faute de pouvoir acheter directement. 

L’immobilier logistique est donc entre deux eaux. D’une part, le besoin des entreprises du secteur ne cesse d’augmenter, avec le développement de la vente en ligne; Mais d’autre part, une question subsiste : pour combien de temps ? 

Les entreprises tournées vers le “monde d’après”

La mise en avant de la situation de l’immobilier logistique montre qu’aucun secteur n’est épargné par la crise. Depuis le début, afin de soutenir les acteurs en difficulté, le Gouvernement avec l’appui des régions met en place de nombreux dispositifs d’aide. Des aides financières, pour accompagner les entreprises à travers cette crise. Pour autant, les interrogations vont crescendo. Que va t-il se passer une fois que les aides seront levées ? Certains considèrent que les aides ne sont qu’une bouée de sauvetage temporaire, un report d’une réalité économique délicate pour les commerces. Les acteurs nationaux avancent donc prudemment, font évoluer leurs attentes, au jour le jour…

Sources :  

Immobilier logistique au temps du Covid : an 2, Cushman & Wakefield

Analyse du marché Cushman & Wakefield

Plus d'articles
Venteo désinfection locaux
Venteo innove dans la décontamination des locaux d’entreprise
X