Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Initiative Européenne des Paiements : unifier l’Europe à l’international

  /  Brèves   /  Initiative Européenne des Paiements : unifier l’Europe à l’international
Carte bancaire paiements

Initiative Européenne des Paiements : unifier l’Europe à l’international

Les paiements sont régis par des leaders qui ont un poids considérable à l’international. Grâce à ces solutions, les consommateurs et les commerçants peuvent ainsi réaliser des transactions partout… ou presque. Les principaux dispositifs bancaires, Visa et Mastercard, détiennent le monopole, suivis de près par WeChatPay et AliPay. Ces solutions, respectivement américaines et chinoises ne laissent que peu de place à l’Europe, qui se plie à ces usages. Elle n’a donc que pour solution d’utiliser ces dispositifs, et ne dispose pas d’un système propre à son continent. Mais cela pourrait bien changer. Un programme ambitieux pourrait être fonctionnel dès 2022…

Réduire la fragmentation du marché grâce aux paiements paneuropéens

Seize banques européennes, présentes dans cinq pays ont réfléchi à la création d’une solution de paiement unifiée en Europe. A l’image de Visa, ou de Mastercard, cette solution pourrait être utilisée par tous les consommateurs et les commerçants du continent. Cela permettrait d’avoir une solution de paiement commune à tous les pays membres de l’Union Européenne. Une manière efficace de faciliter les transactions entre les différents pays. Aujourd’hui, dix pays européens n’acceptent pas les paiements par carte provenant d’autres pays de l’Union Européenne. Ainsi, en instaurant une solution de paiement commune, cela permettrait de réduire la fragmentation du marché. Elle s’imposerait alors comme un nouveau standard de paiement pour tous types de transactions, aussi bien ligne qu’en magasin… Cette solution de paiement a donc pour ambition d’être la première solution de paiement unique exclusivement européenne. 

Au milieu des géants qui dominent le marché, l’Europe était cliente, mais ne trouvait pas sa place. Ainsi, le développement de l’Initiative Européenne de Paiement (European Payments Initiative) aura un impact positif sur la place de l’Europe dans la balance. Elle a en effet comme objectif d’être plus indépendante sur le marché mondial des paiements. Portée par l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France et les Pays-Bas, elle a donc pour objectif de se placer comme solution égale. L’EPI est ainsi prévue pour être opérationnelle d’ici à 2022. D’ores et déjà, six banques françaises travaillent sur l’élaboration de ce système, en accord avec les autres pays. A l’heure où le commerce européen et le tourisme sont importants, il est temps de proposer une solution de paiement digitale utilisable partout en Europe. Il est donc essentiel de déployer ce système le plus facilement possible.

Des initiatives européennes moins instantanées

L’EPI n’est pas la première solution de paiement paneuropéenne à exister. En effet, il existe déjà le virement SEPA, exclusivement pour l’Europe. Il couvre notamment les pays suivants. Les 27 pays membres de l’Union européenne, L’Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse, appartenant à l’AELE, la principauté de Monaco, Saint-Marin et le Royaume-Uni. Il est alors possible de transférer des fonds dans les mêmes conditions en France et dans l’ensemble des pays de l’espace SEPA. En Europe, tous les pays n’utilisent pas l’Euro. Le virement SEPA réalise la conversion immédiatement lors d’un transfert, si les deux comptes ne possèdent pas la même devise. Seul bémol, les frais appliqués lors des transactions, notamment pour le bénéficiaire. Avec l’EPI, les paiement seront instantanés, et surtout sans problème de sécurité. Le commerce reçoit ainsi l’argent directement sur son compte, et n’a plus besoin d’attendre plusieurs jours.

Les solutions de paiements permettent aux personnes amenées à voyager souvent de ne pas se retrouver bloquées lors d’un achat. Si certains commerces voire même certains pays empêchent le paiement avec certaines cartes, l’EPI devrait apporter une vraie réponse. Prévue pour l’Europe dans un premier temps, elle pourrait bien fonctionner à l’international, à terme. Une solution qui pourrait venir bousculer le marché dominé par les États-Unis…

Sources : 

Banque Centrale Européenne – Avril 2019 – EN – Card payments in Europe – current landscape and future prospects: a Eurosystem perspective

Assurance Banque Epargne – Virement SEPA et prélèvement SEPA.

Consultante Media pour BORDEAUX Business. Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

X