blue valet service voiturier interview

“Services de voituriers, entre stratégies et crise sanitaire”, Interview de Hugo RICARD, Blue Valet

Dernière mise à jour:

Les services de voituriers sont un secteur touché par la crise sanitaire. En effet, au départ des gares et aéroports, ces services sont dépendant des allers et venues des touristes. Fermetures des frontières, restrictions de déplacements et appréhension des clients, les services de voituriers sont dans l’obligation de s’adapter.

Service de voituriers, comment se porte le marché de Blue Valet ?

Blue Valet a été créée en 2015 par Benoit et Hugo RICARD. Commençant d’abord par l’aéroport de Bordeaux Mérignac, les deux frères ont testé leur projet et cela a porté ses fruits. Par la suite, Blue Valet à lancé deux levées de fonds afin de se développer pour devenir leader européen du parking avec voiturier. L’entreprise a ainsi connu une hypercroissance de 100% tous les ans et s’est imposée comme leader en Europe dès 2018. Les levées de fonds ont ainsi permis à l’entreprise d’ouvrir le service dans de nouvelles gares et aéroports en France et à l’étranger

voiturier blue valet service gare aéroports
Blue Valet permet à ses clients de gagner du temps à l’arrivée comme au départ grâce à son service de parking avec voituriers.

Ainsi, depuis 2015, Blue Valet a connu un rythme de croissance très soutenu. Cela a induit un grand nombre de recrutements. Au total, plus de 350 salariés font partie de la famille Blue Valet. Néanmoins, étant étroitement liée aux gares et aéroports, l’entreprise a connu des hauts et des bas. En effet, les grèves et les manifestations notamment ont eu un impact sur la gestion interne et la gestion des clients. Ainsi, le service a dû s’adapter au contexte pour rester ouvert aux clients.

Quels ont été les impacts de la crise sanitaire sur l’activité de l’entreprise ?

La crise sanitaire de la Covid-19 a eu un impact très important sur l’activité de Blue Valet. Ainsi, elle a forcé les fondateurs de Blue Valet à adapter leur stratégie dans le but de protéger les équipes et les clients. Le service a donc fermé durant la durée du confinement, du 15 mars au 15 juin 2020, plaçant ainsi les salariés au chômage partiel. Lors de sa réouverture en juin, Blue Valet a eu l’occasion de récupérer 30 à 50% de son activité. Cela étant dû à la possibilité pour les Français de se déplacer à nouveau. Ainsi qu’à la remise en service de différentes compagnies aériennes, comme Easyjet ; ou l’assouplissement des conditions pour les billets, comme avec Ryanair.

Pour protéger les clients et les équipes, Blue Valet a mis un point d’honneur à la sécurité de chacun : “Le protocole sanitaire est très stricte, chaque voiture est désinfectée avant et après chaque utilisation” précise Hugo Ricard. Ainsi, les voituriers sont équipés de gants et du gel hydroalcoolique est mis à disposition (1). Le but étant de rassurer au maximum les clients et les salariés, afin que leur expérience client soit tout autant positive qu’avant la Covid.

Néanmoins, avec l’arrivée de la seconde vague en octobre, le service à choisi de fermer à nouveau ses portes. Une décision compliquée mais portée sur l’avenir.

Selon nos prévisions, les trafics aérien et ferroviaire seront trop faibles en cette fin d’année 2020. La réouverture du service est coûteuse. Blue Valet préfère ainsi préserver la trésorerie et les emplois pour ré-ouvrir sereinement en janvier 2021.

Hugo RICARD, co-fondateur de Blue Valet

Quelle est la stratégie de Blue Valet pour les mois à venir ?

“Pour commencer, la réouverture de notre service est l’étape majeure” nous indique Hugo Ricard. Ainsi, le service misant sur une réouverture en janvier, trouve que les résultats sur le vaccin sont encourageants. Blue Valet espère ainsi une vaccination, afin que les frontières s’ouvrent à nouveau et que les gens puissent se déplacer. En effet, une troisième vague serait très dure pour l’entreprise. Le protocole sanitaire sera ainsi toujours aussi rigoureux, afin de rassurer et protéger l’ensemble des acteurs du service. Blue Valet sera là pour la reprise, avec toujours autant de plaisir pour accompagner ses clients.

De plus, Blue Valet souhaite continuer à s’étendre en Europe afin de s’inscrire de façon pérenne en tant que leader européen. Après avoir ouvert ses services en Espagne et au Luxembourg, le développement à l’international est en cours. Les projets prévus pour 2020 ne sont donc que partie remise avec un aboutissement prévu en 2021. Pour cela, l’entreprise compte reconquérir ses actionnaires et en trouver de nouveaux afin de financer leur développement.

Sources

Interview de Hugo RICARD, co-fondateur de Blue Valet, 2 décembre 2020

  1. Blue Valet protect : notre protocole sanitaire, Blue Valet, 25 mai 2020
Plus d'articles
Centre de conférence - Table
L’encadrement des plateformes collaboratives, entre nouvelle économie et “privatisation” par les assureurs de la protection sociale
X