Investissements environnement villes vertes

Investissements écologiques de demain : focus sur les secteurs stratégiques

Dernière mise à jour:

Le Conseil Économique Social et Environnemental encourage les investissements en faveur du monde de demain. Un monde qui s’implique dans les démarches plus respectueuses de l’environnement, pour lutter contre le dérèglement climatique. La pandémie de COVID-19 a été l’occasion de se poser de nouvelles questions, pour répondre aux problématiques d’avenir. Des problématiques qui vont encore plus loin que la reprise économique de tous les secteurs d’activité impactés par le contexte actuel. Façonner le monde de demain grâce à l’investissement de chacun, un modèle qui se dessine de plus en plus nettement. 

Des investissements qui donnent de nouvelles perspectives

La pandémie de COVID-19 a fait évoluer les priorités des villes, des régions et du CESE. En effet, elle a révélé une opportunité de placer la France sur une toute nouvelle trajectoire. Celle du développement durable, pour lutter contre le dérèglement climatique. Une lutte qui se veut la plus efficace possible, tout en tenant compte des besoins des entreprises, des salariés et des citoyens. 

Ainsi, cette nouvelle trajectoire vise à retrouver la souveraineté sur certains pans industriels considérés comme névralgiques. A la suite de quoi découlent des mesures de reprise adéquates et novatrices. En conséquence, la grande question est de savoir pourquoi, et surtout comment investir massivement dans des efforts pour demain. Pour commencer, le CESE invite à tirer les leçons du passé tout en faisant face aux enjeux actuels. Des enjeux sanitaires, d’une part, mais aussi énergétiques et environnementaux

Panneaux solaires ville immeubles
Les villes prennent en compte les enjeux environnementaux, et s’adaptent.

Ce sont des enjeux essentiels à l’heure actuelle, un effort dans lequel les entreprises doivent s’investir pleinement. Ainsi, il est primordial de relancer durablement et surtout stratégiquement l’économie, le social et l’environnement. 

Il y a urgence à agir. Les entreprises commencent à se positionner dans une démarche RSE, qui englobe ces problématiques. Mais pour autant, il reste encore du chemin. Des métropoles comme Bordeaux s’impliquent dans ces transitions, qui demandent organisation et rigueur. Elles se positionnent notamment sur les technologies de rupture et d’innovation pour mettre en avant les succès… Mais aussi pour identifier les différentes pistes d’amélioration, dans une démarche de progression. 

Dans cet objectif, le CESE a identifié des domaines dans lesquels les investissements sont les plus importants à mettre en place. Des secteurs porteurs de l’avenir, qui peuvent contribuer de manière importante au changement. 

Des investissements ciblés dans les secteurs les plus porteurs 

Les innovations ont vocation à créer de nouveaux besoins, mais aussi de répondre aux problématiques d’avenir. Des problématiques en majorité orientées vers l’environnement, les nouvelles énergies et le développement durable. Une transition énergétique débutée par exemple à Bordeaux, avec la mise en place de ruches urbaines sur le toit des bâtiments bordelais. La présence d’abeilles est essentielle pour l’écosystème, et permet aussi d’alerter sur l’importance de respecter l’environnement. 

La question de la mobilité fait aussi partie intégrante de cette problématique. A Bordeaux, le déploiement des véhicules électriques permet de réduire la pollution de l’air. Des véhicules comme les bus et les tramways, mais aussi des trottinettes, des vélos, des scooters… Et même des voitures, tous en libre service. 

La problématique d’une mobilité plus verte est intimement liée à celle des énergies. En favorisant des énergies renouvelables, les énergies polluantes diminuent. La pollution est l’un des enjeux du secteur aérien, entre autres. Airbus, leader mondial de l’aéronautique, travaille sur le développement d’un avion commercial qui ne fonctionnerait qu’à l’hydrogène. Une première pour l’aviation, qui pourrait voir le jour d’ici 2035. Un délai très court, pour des résultats concrets sur l’environnement. Le constructeur planche aussi sur des avions taxi fonctionnant à l’électricité. 

planète verte respect écologie
Grâce aux efforts de chacun, des résultats probants.

L’un des secteurs dans lesquels ces investissements sont aussi prometteurs est l’immobilier. Dans de grandes métropoles dynamiques comme Bordeaux, la construction immobilière constitue l’un des piliers économiques… Et s’avère être également l’un des piliers de ces évolutions vers le développement durable. 

En effet, le choix de matériaux plus verts comme le bois, ou le choix de placer des panneaux solaires, ou de grandes baies vitrées permet de réduire la consommation énergétique des constructions. Des solutions qui aident à la transformation et la modernisation du secteur. 

Façonner le monde de demain dès aujourd’hui 

La plupart de ces investissements devra se mettre en place dans les prochaines années. Pour autant, ce sont toutes les actions mises en place par les acteurs des différents secteurs d’activité qui parviendront à contribuer au développement durable.

Pour autant, en France, les métropoles s’impliquent dans ces objectifs, et encouragent les entreprises à faire de même. Démarche RSE, mais aussi actions en faveur du développement durable… Des initiatives et des actions qui permettent de faire bouger les lignes, vers un monde plus vert… 

Sources : 

  1. Présentation du projet d’avis  « Financement des investissements nécessaires à l’avenir : enjeux et déclinaison », CESE publié le 24 février 2021
  2. Fontionnement CESE : sachez tout du fonctionnement du CESE, ses membres, ses méthodes
Plus d'articles
Paiement de dette reconfinement
Reconfinement, la porte ouverte à de nouveaux impayés pour les entreprises ?
X