Ke’op, le transport en commun à la demande à Pessac, Mérignac et Le Haillan

Keolis Métropole Bordeaux Business

Ke’op, le transport en commun à la demande à Pessac, Mérignac et Le Haillan

Depuis le 7 septembre, les habitants résidant à Pessac, Mérignac et Le Haillan, en périphérie de Bordeaux, peuvent voir circuler dans leurs rues des van noirs estampillés KE’OP. Lancé par Keolis, ce service nouveau sur la métropole bordelaise propose le transport partagé à la demande. Un moyen de proposer un mode de transport “en commun” différent et complémentaire des services déjà en place.

Une offre de transport simple, à la demande

Munis de l’application sur leurs smartphone, les passagers peuvent réserver à l’avance leur trajet ou bien demander un chauffeur à la dernière minute.

Actif entre 9h et 21h, KE’OP propose une offre unique, sans surprise de fluctuation des tarifs, en opposition au système de VTC qui fait varier ses prix en fonction de l’affluence. Ainsi vous pouvez effectuer le trajet que vous voulez sur la zone desservie pour 5€.

La zone en question représente une cinquantaine de kilomètres carrés sur la Métropole, hors Bordeaux. Elle concerne les villes Pessac, Mérignac et Le Haillan et dessert les endroits phares tels que les campus universitaires, l’aéroport ou encore les hôpitaux.

Les passagers souhaitant se rendre sur Bordeaux ou les autres communes non-desservies par ce service test ont néanmoins la possibilité de choisir une station de bus ou de tram comme destination finale. Ce nouveau service, inspiré de l’ubérisation de nos modes de vie et des nouveaux modèles économique, n’a donc a priori pas vocation à se substituer aux parcours des transports classiques. Il offre une complémentarité au réseau de transport publics existants sur Bordeaux, lui-même déjà exploité par Keolis.

Un modèle économique basé sur le taux d’occupation des vans

Composé d’une flotte de 7 vans Classe V Mercedes-Benz en circulation, le service KE’OP vous sera proposé sur l’application dédiée dès lors que les chauffeurs sont à moins de 15 minutes du lieu où vous souhaitez être récupérés. Pour être rentable, ce service mise sur le volume des transports afin que les véhicules soient occupés au maximum sur le plus de kilomètres possibles.

Chaque van compte 8 places, dont 7 pour les passagers. Pour optimiser les parcours et le taux d’occupation, l’application utilise un algorithme qui calcule les trajets en fonction des points de collecte renseignés. Ainsi, vous pouvez rejoindre le trajet d’un van déjà en route et partager un bout de chemin avec d’autres passagers dans la même zone. La technologie utilisée a été développée par la start-up américaine Via dont Keolis détient des parts. Elle permet le calcul des trajets en temps réel, et l’optimisation continue du service.

A l’heure actuelle, KE’OP reste une initiative fortement concurrencée par des acteurs tels qu’Uber (flotte d’environ 300 véhicules sur Bordeaux), Yep Drive (près de 90 véhicules), Allocab ou encore LeCab. Néanmoins, son modèle économique différenciant, misant sur le concept du trajet partagé, permet de proposer un service de transport sur-mesure rapidement nettement moins cher que la concurrence.

Bordeaux, métropole bêta en France

KE’OP fait pour l’instant l’objet d’une expérimentation de 18 mois. Si cette phase test minimaliste se révèle concluante, le service de van au parcours sur-mesure pourrait être ouvert à de nouvelles zones et multiplier la densité des véhicules en circulation.

Déjà installé en Australie et aux Etats-Unis par Keolis, ce système s’est avéré viable, rapidement adopté par les populations concernées. Son installation sur Bordeaux est une première en France et permettra notamment de savoir si le modèle peut s’appliquer au marché français et donc aux autres villes concernées par les soucis d’embouteillage, de pollution et de surcharge des transports en commun.

Une solution qui tombe à pic à l’heure où, outre les problème de circulation, l’augmentation du prix du gazole ne fait pas que des heureux.

Candice CIBOIS – Bordeaux Business

 

Bordeaux Métropole, Un nouveau service de transport à la demande

 

1 Commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X