MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.
BRÈVES

La CFPB organise « Alternance 2018 » pour ses étudiants dans le secteur bancaire

20 avril 2018, Auteur : Bordeaux Business

Le 28 avril 2018 se tient le rendez-vous Alternance 2018 organisé par l’école de l’enseignement bancaire CFPB. L’initiative permet aux étudiants de mettre un pied dans un secteur en pleine mutation, dont l’avenir reste encore à définir.

La CFPB organise le rendez-vous Alternance 2018

Créé à l’initiative des établissements bancaires, la CFPB  rassemble les enseignements qui préparent environ 35 000 étudiants par an aux métiers de la banque en France. Cette année, l’Ecole Supérieure de la banque lance une nouvelle campagne baptisé « Alternance 2018 ». Cette campagne a pour objectif de fournir 85 postes en alternance dans le secteur bancaire en Nouvelle Aquitaine d’ici septembre 2018.

Le rendez-vous se tient le 28 avril au 10, Quai de Paludate à Bordeaux, dans le Hall B. Journée dédiée aux Masters exclusivement, de nombreux acteurs du secteur seront présents pour échanger avec les étudiants à la recherche d’emplois. Ce job dating s’inscrit dans une démarche de forte demande de candidatures. Un première journée destinée aux bacheliers avait, le 17 mars dernier, permis aux étudiants de trouver des postes en fonction de leur parcours professionnels. La rentrée 2018 se présentant sous de meilleurs auspices pour les banques de la région Nouvelle Aquitaine.

Le secteur bancaire qui est soutenu par l’embelli économique…

La Nouvelle Aquitaine est dotée d’environ 2570 agences, employant 22 500 salariés. Le secteur bancaire retrouve un certain élan économique, et  sera amené à recruter de plus de plus dans les mois à venir, surtout dans la Région Nouvelle Aquitaine laquelle, avec l’Ile-de-France et la région PACA, connait un réel dynamisme économique. La raison d’une prochaine augmentation des recrutements dans la banque est en partie dû au départ prochain des salariés aux postes tenus par les baby-boomers.

Cependant, il faut aussi rappeler que le marché bancaire est dépendant des autres secteurs. Maillé dans l’économie régionale et nationale, le secteur bancaire est tributaire de la (bonne) santé de ses partenaires économiques. Avec un taux d’embauche de 9,64%, la banque ne fait en effet pas partie des secteurs proposant le plus de postes, contrairement au tertiaire qui peine à trouver de la main-d’oeuvre.

…mais qui doit faire face à de nouveaux concurrents

Des nouveaux candidats s’insèrent dans un secteur en plein bouleversement. Depuis le début de l’année 2018 déjà, le poids des banques dématérialisées, des nouveaux acteurs comme Orange Bank ou la place prise des crypto-monnaies ont tous chamboulé un secteur bien affaibli par les fluctuations de l’économie et les réticences des consommateurs.

De plus, en plein débat sur la gestion des données privées, les banques restent muets quant à leur gestion et la protection des données personnelles. Les nouveaux acteurs viennent donner un coup de grâce avec des idées plus innovantes et révolutionnaires. La startup Revolut propose par exemple une carte bancaire sans frais de compte, utilisable partout dans le monde. Les utilisateurs de la carte ont la possibilité de faire circuler de l’argent sans frais, ou d’effectuer des changes entre plusieurs devises ou d’acheter des crypto-monnaies à leur guise. On peut aussi parler des sites de financements participatifs qui contournent les établissements financiers et démocratisent la pratique du prêt et de la rente financière.

 

Les étudiants du secteur bancaire vont donc devoir s’adapter à un marché mouvementé par des nouveaux arrivants bien décidés à faire leur place. Cela peut être vu comme une menace à une stabilité pensée acquise, mais on peut aussi voir dans ces changements de nouvelles opportunités qui révolutionneront aux devises.

Yoann Saget – Bordeaux Business

Sources :

Communiqué de presse

Etude Pôle Emploi

Etude bancaire en Aquitaine

X