MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

BRÈVES

La Cité du Vin : premier bilan

29 juin 2017, Auteur : Bordeaux Business

Le 1er Juin dernier, la Cité du Vin soufflait sa première bougie. En effet, il y a un an déjà ce bâtiment à la forme atypique ouvrait ses portes à un public impatient de découvrir l’histoire du vin.

Située à côté des Bassins à Flot, et du pont Chaban Delmas, la Cité du Vin bénéficie d’une situation géographique idéale, et, en ce 1er Juin, Philippe MASSOLE et Sylvie CAZES, respectivement directeur général et présidente de la fondation de la culture et des civilisations du vin, rendaient hommage à son architecture.

Intriguant, atypique, original… Les qualificatifs du bâtiment ont longtemps été entendus sur Bordeaux ainsi que sur sa région. Pour sa première année d’existence, la Cité du Vin a enregistré pas moins de 425 000 entrées, des visiteurs venus de la région, mais aussi de l’étranger, attirés par le patrimoine bordelais à la réputation mondiale.

En tout, elle a reçu 150 nationalités différentes, ce qui représente 27% des visiteurs. Des chiffres dont se félicite la Cité du Vin, qui, au-delà du musée en lui-même, propose l’accès à des expositions temporaires, à un bar à vin, un restaurant  avec vue sur la Garonne et le quartier des Chartrons. 

Il ne faut pas penser que cette structure n’intéresse que les touristes ! 38% des visiteurs sont des Bordelais, qui viennent pour découvrir ou redécouvrir le vin et son histoire… Un pari qui s’avère réussi, au vu des résultats de cette première année. En effet, dès sa première année d’existence, elle est parvenue à atteindre l’équilibre financier tout en diversifiant sa clientèle.

De bons résultats qui devraient s’amplifier, puisque 99% des personnes qui arpentent le musée et ses différents secteurs en sortent satisfaits et recommandent cette visite à leurs amis ou proches.

De plus, le Dirigeant de la Cité du Vin avait annoncé que la création du bâtiment aura pour impact le développement de l’emploi, tablant sur 250 emplois créés en temps plein. Objectif, qui, dès la première année s’avère atteint, de quoi donner le sourire au marché bordelais, entre les personnes travaillant pour le musée et les différents emplois créés relatifs aux métiers de bouche, notamment dans les restaurants de la Cité, entre serveurs, cuisiniers, sommeliers..!

Outre les billets d’entrée au musée vendus aux visiteurs, la Cité du Vin peut compter sur le soutien de mécènes, aussi bien sur la région bordelaise qu’à l’étranger, citons entre autres Bellot, qui propose à la vente du matériel vinicole et qui est basé à Gradignan, Kéolis, ou encore la Fondation Philippe de Rothschild.

Nul doute que l’engouement pour le vin et le cachet bordelais sera de mise pour l’année à venir…

 

Audrey Kozaczka – Bordeaux Business

Sources :

Communiqué de la Cité du Vin