Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business… Actualités économiques de la région Bordelaise.

Contactez-nous :
  • No products in the cart.

BORDEAUX Business

  /  BRÈVES   /  La location immobilière virtuelle, un business en devenir ?

La location immobilière virtuelle, un business en devenir ?

La location immobilière a été directement impactée par les événements des derniers mois, liés au COVID-19. Face à un confinement imposé durant pratiquement deux mois, la vente et la location de biens immobiliers a cessé du jour au lendemain. Un coup dur pour bien des professionnels qui n’ont pu exercer, dans une période propice à la recherche d’un bien immobilier. Pour relancer l’activité à la sortie du confinement, certains ont fait le choix de s’adapter aux nouvelles contraintes du marché. Dématérialisation des transmissions de documents entre les acteurs d’une vente immobilière, visites virtuelles… L’heure est à l’évolution technologique de métiers traditionnels.

Une adaptation au confinement, vers une virtualisation de la location immobilière

Dans ce contexte si particulier, les entreprises qui misent sur l’innovation parviennent à tirer leur épingle du jeu. C’est par exemple le cas de la start-up Flatlooker, basée à Paris. Elle propose quelques logements dans les grandes villes de France, à l’instar de Bordeaux. Ce qui différencie la start-up des agences traditionnelles, c’est la dématérialisation de toutes les procédures de location. Aucun contact physique, de la prise de contact à la signature du bail entre l’agent et le client. Tout a été prévu pour que la procédure soit identique, au plus proche de la réalité, sans avoir le moindre contact. Une démarche qui s’inscrit dans les attitudes à adopter pour limiter la transmission du virus. 

Ainsi, le client peut visiter un bien immobilier sans se déplacer de chez lui. Finis les rendez-vous à délai pour visiter le logement, à plusieurs reprises. Le client peut visiter quand il le souhaite le bien immobilier via des photos à 360°, des vidéos commentées. L’entreprise désire que, comme une visite classique, tout soit totalement transparent pour le client. En effet, un tel virage change totalement l’expérience d’un potentiel locataire, jusqu’alors habitué à découvrir un logement de ses propres yeux. 

La possibilité d’une prise de vue “améliorée” pourrait alors être avancée, une façon de faire ressortir les points forts d’un logement avant tout. Toutefois, une fois le dossier constitué, le locataire a toujours la possibilité de se rétracter, et de cesser la démarche. Pour autant, Flatlooker a indiqué que cela n’était jamais arrivé une fois le logement découvert “en vrai”. Il y a donc fort à parier que ce genre de prestations 2.0 pourrait bien se pérenniser, et rencontrer un succès auprès des locataires et acheteurs qui souhaitent gagner du temps lors de la sélection du bien immobilier de leurs rêves.

Une stabilisation des prix après une envolée sur le marché immobilier bordelais

Depuis 5 ans, le marché de l’immobilier bordelais connaissait une forte envolée des prix au m². Cette hausse remarquée arrivait en conséquence de nombreux facteurs, à l’image de l’ouverture au monde de Bordeaux. Le raccordement de la Ligne à Grande Vitesse entre la Belle Endormie et Paris a incité de nombreux franciliens à venir s’installer dans la région. Dans le même temps, cette proximité avec la capitale a précipité l’installation d’entreprises et leur siège social. Betclic, OVH ou encore Ubisoft se sont installés dans les quartiers les plus économiquement dynamiques, profitant d’un développement important des quartiers d’affaires.

Pour l’immobilier ancien, entre 2015 et 2019, selon un rapport de SeLoger, les prix au m² ont augmenté de 38,5%. De septembre 2015 à septembre 2019, le prix au mètre carré est passé de 3410€ à 4722€. Sur la fin de cette période, toutefois, la hausse a ralenti, se rapprochant d’une quasi stabilisation. En effet, en un an, la hausse n’est plus que de 1,1%, au lieu des 12,7% constatés fin 2018. Il y a donc un retour à la normale observable quant à la vente de l’immobilier ancien. 

En revanche, pour ce qui est de la location, l’avis est un peu plus condensé. La ville de Bordeaux est reconnue pour être une ville étudiante dynamique, et de ce fait majoritairement représentée par un marché locatif dense. 67% des Bordelais sont locataires selon une étude menée par LocService. Avec le développement de la ville, la quantité de logements augmente, mais pas suffisamment pour couvrir le nombre de demandes. Ce qui se traduit par un nombre importants de demandes sur un marché locatif plus réduit (à raison de 6,38 demandes pour une offre). 

La location immobilière, une lutte face à une évolution du marché 

Les locations courtes durées comme AirBnb viennent aussi freiner le marché locatif classique. Plus rentables, elles font la part belle aux locations plus longues durée. Ce format séduit davantage des ménages plus modestes, qui n’ont pas à constituer de dossier de location. Pas de garanties à prévoir, de justificatifs de revenus ou de garants à avoir. La mise en location est certes plus réduite dans le temps, mais elle offre plus de facilités pour le locataire. En revanche, impossible de s’approprier le logement, de le décorer et d’y établir sa résidence principale. 

Pour les professionnels de l’immobilier, ce type de business locatif est un frein à l’activité. La hausse de locations courtes durées implique une raréfaction des biens disponibles pour une location plus longue. Ce qui, inévitablement, n’aide pas à développer le marché locatif bordelais. Cette tendance s’explique notamment par la situation géographique de la région bordelaise, propice au tourisme. Nonobstant, la problématique reste la même : à distance, il n’est pas possible de visiter le bien physiquement avant de réserver des nuitées. Ces plateformes proposent donc des photographies des différentes pièces, mais pas encore de visites virtuelles. Il s’agit d’un virage amorcé par certains hôtels de la région, à l’image de l’Hôtel Gambetta, situé à Bordeaux. Les clients peuvent, avant de réserver, réaliser une visite virtuelle complète de l’établissement. Cela les rassure et leur permet de découvrir l’image de l’hôtel pour éviter les déconvenues. Ils peuvent ainsi voir les surfaces, la disposition des chambres et comparer les hôtels plus facilement. 

La visite virtuelle a le vent en poupe. Depuis quelques années, avec l’arrivée de Google Street View, il était possible de découvrir les rues dans un environnement plus que réaliste. Les musées, hôtels et agences immobilières s’y sont également mis, pour proposer une nouvelle manière de découvrir leurs univers …

Sources : 

Flatlooker | Location d’appartements & gestion locative en ligne

Visite virtuelle Hôtel Gambetta

Baromètre Immobilier Bordeaux – Notaires de France

Bordeaux : après 38 % de hausse en 5 ans, le prix immobilier ralentit fortement ! – Se Loger, 2 octobre 2019

Le marché de l’immobilier locatif, la bonne idée ? – BORDEAUX Business, 24 avril 2020 par Candice CIBOIS

Consultante Media pour BORDEAUX Business Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.