Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

La Nouvelle-Aquitaine, pilier de la filière vitivinicole en France

  /  BRÈVES   /  La Nouvelle-Aquitaine, pilier de la filière vitivinicole en France
La Nouvelle-Aquitaine est un acteur majeur dans le secteur vinicole français

La Nouvelle-Aquitaine, pilier de la filière vitivinicole en France

La consommation mondiale de vins était stable voire en légère augmentation en 2018. Elle est en baisse dans ses pays producteurs c’est à dire la France, l’Italie et l’Espagne notamment, selon le rapport de la Filière Vitivinicole Française de 2017 (1). Or, la valeur de la production viticole en France estimée en 2017 représentait 11,2 milliards d’euros selon l’INSEE (2), ce qui est déjà conséquent. Cependant, les pays producteurs de vins ne se trouvent plus être les principaux consommateurs. En effet, la France ne se positionnait plus qu’au deuxième rang sur l’ensemble des pays avec 29% des parts en 2017. Le premier consommateur mondial était alors les Etats-Unis avec 30,3% des parts (2). Avec cette mode du vin sur le continent nord-américain, l’industrie vitivinicole française doit se réinventer et reconquérir sa place de leader sur le marché. C’est dans sa région Nouvelle-Aquitaine que la majorité des ressources vinicoles proviennent.  

La région la plus importante de l’économie vitivinicole française : la Nouvelle-Aquitaine

La filière vitivinicole française, selon la Filière Vitivinicole Française (1), est un secteur économique majeur national, mais aussi un acteur important composant nos territoires, qui y apporte une valeur ajoutée dans ses dimensions historiques, culturelles, esthétiques, patrimoniales.

La région de la Nouvelle-Aquitaine se place en première position sur le plan de la production vitivinicole en France, selon l’INSEE (3). Cette filière vitivinicole régionale emploie environ 54 000 personnes dans plus de 14 000 établissements. Elle rassemble un tiers des emplois nationaux de la filière (3). 

En 2015, la France possédait 220 000 hectares dédiés aux vignes, réparties en 10 bassins vinicoles. La région était la terre d’accueil de quatre d’entre eux. Afin de traiter ses vignes, la région a offert une réelle opportunité d’emplois dans la filière vitivinicole. C’est ainsi que la région de la Nouvelle-Aquitaine représente 93% de l’emploi total de la filière (3).

En plus d’être générateur de nombreux emplois de la filière directe du vin, le marché du vin touche aussi des secteurs non directement agricoles. L’agriculture et le commerce sont fortement impliqués dans la filière, et sont joints par l’industrie des boissons, la fabrication d’autres produits industriels ainsi que la fabrication et la réparation de matériel vitivinicole. 

Empreintes d’une grande renommée, les vins de Bordeaux constituent de vrais produits de luxe qui se vendent énormément et à un prix élevé à l’export. En 2015, la région Nouvelle-Aquitaine réalisait un quart des exports totaux de la France. 

Avec un tel potentiel agricole, la région Nouvelle-Aquitaine est le foyer de bon nombre de domaines ou de châteaux de grands crus. C’est pourquoi la Nouvelle-Aquitaine et plus principalement Bordeaux sont réputés pour leur patrimoine agricole. Le vin fait maintenant partie de leur culture, et définit même leur identité. 

Dans une perspective de conservation de la tradition bordelaise au sein de la filière vinicole, la région protège et développe ces domaines. On peut alors prendre l’exemple de la nouvelle maison d’Estournel de Saint-Estèphe,  qui a ouvert très récemment : le 3 août dernier. 

Modernisation de domaine viticole à Saint-Estèphe

Louis-Gaspard d’Estournel, dès lors qu’il a hérité de quelques hectares de vignes d’Estournel en 1791, n’a cessé d’agrandir son domaine. C’est ainsi que depuis plus de deux siècles, son vin fait partie des grands crus classés en 1855 (4). Ils ont alors étaient classés parmi les deuxièmes crus, aux côtés notamment du Château Ducru-Beaucaillou et de celui de Montrose. 

Envieux de rendre hommage au « Maharadjah de Saint-Estèphe », Michel Reybier décide de recréer l’ensemble architectural qu’il avait imaginé : le domaine de Cos d’Estournel et sa maison de campagne privée où il fait bon vivre. 

Situé au nord du Médoc, le long de l’estuaire de la Gironde que l’on peut même apercevoir aux dessus des vignes au loin, le Cos d’Estournel est un lieu entouré de nombreuses beautés culturelles et esthétiques en plus de ces richesses vinicoles. 

Ainsi Michel Reybier a décidé de rassembler le domaine de Cos d’Estournel et la demeure privée de Maharadjah de Saint-Estèphe pour en allier les qualités diverses et variées. En effet, la maison d’Estournel offre aujourd’hui à ses convives 14 chambres, un restaurant, une bibliothèque ainsi qu’un parc centenaire. 

Les chambres se distinguent au travers de quatre catégories afin de répondre au mieux aux attentes des hôtes. Les Suites Junior et Junior Terrasse permettent de profiter d’une magnifique vue sur les vignes, le parc et même l’Estuaire de la Gironde par jour de beau temps. Les Chambres Cos offre la vue des pagodes emblématiques de Cos d’Estournel. Les Chambres Pagodes, quant à elles, donnent sur les toits fleuris des dépendances alentoures. 

Parce que le monde vinicole ne se résume plus qu’à la simple consommation de vins, mais à l’ambiance conférée par son établissement et ses services annexes, le Cos d’Estournel est désormais devenu une expérience culturelle.

Le domaine propose aujourd’hui un service hôtelier et gastronomique chaleureux, au décor authentique. De nombreux loisirs sont disponibles à proximité. Les hôtes peuvent profiter d’un parcours de golf, d’une balade en vélo dans son parc centenaire de deux hectares ou encore d’un déjeuner au milieu des vignes. 

En plus de son vin de renommée nationale, la maison d’Estournel offre un lieu calme et réservé qui souhaite offrir à ses convives une parenthèse décontractée qui se fait rare au quotidien.  

La France est l’un des principaux pays producteurs de la filière vitivinicole. Cependant, avec la crise financière de 2007/2008, la vente de vins de grands crus s’est vu progressivement baisser. La région de la Nouvelle-Aquitaine, qui accueille la majorité des domaines vinicoles nationaux, observe une volonté de modernisation de ces derniers. C’est le cas de la maison d’Estournel qui a apporté une dimension de loisirs et de déconnexion à son terroir. Le vin de luxe, c’est aussi un état d’esprit. 

Kim GABORIEAU – BORDEAUX BUSINESS

Sources

www.estournel.com

  1. Rapport filière viticole 2017 de La Filière Vitivinicole Française de décembre 2017 : https://www.hcca.coop/Documents%20partages/Section%20%C3%A9conomique%20-%20Rapport%20fili%C3%A8re%20viticole%202017%20(141217)%20V8.pdf
  2. Comptes de l’agriculture en 2017 de l’INSEE, du 05/07/18 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3288090
  3. Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac, piliers de la filière viti-vinicole de Didier LAMPIN et Virginie RÉGNIER du 26/04/18 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/3537235 

Grand cru classés en 1855 par Bordeaux Tradition en 2012 : https://www.bordeaux-tradition.com/wp-content/uploads/2012/10/Classement-de-18553.pdf

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X
%d blogueurs aiment cette page :