MontBlanc
0
Aucun produit dans le panier.

BRÈVES

La Nouvelle-Aquitaine, une démographie en hausse

19 janvier 2017, Auteur : Bordeaux Business

En ce début d’année, l’INSEE a dévoilé ses chiffres concernant le recensement en Nouvelle Aquitaine au 1er Janvier 2014. La Grande Région compte 5 904 800 habitants, et représente 8,9% de la population totale en France métropolitaine. C’est d’ailleurs l’une des régions connaissant la plus forte croissance démographique. Le département de la Gironde est le plus concerné par cette croissance, et représente ainsi un quart de la population Néo-Aquitaine. Les villes les plus prisées par les nouveaux habitants sont principalement les villes situées le long du littoral Atlantique, préféré aux terres pour la douceur de son climat ainsi que la proximité de l’océan en été.

Ce sont aussi des villes où l’offre d’emploi est plus forte, avec notamment l’émergence des pôles d’excellence dans les alentours de Bordeaux – d’hier et d’aujourd’hui – vin, aéronautique, nouvelles technologies, numérique… mais aussi dans la construction de nouvelles infrastructures, à l’image du Stade Matmut Atlantique, inauguré à Bordeaux en mai 2015, les travaux sur les lignes de transports en communs (extension/ création de lignes de tramway) on encore le pont Chaban-Delmas, inauguré en 2013.

L’un des inconvénients majeurs est que des écarts de développement se créent entre les différents départements, et même entre les villes, faute d’attractivité homogène. Les villes telles que Limoges, Angoulême ou Brive-la-Gaillarde connaissent un déclin démographique avec un taux de croissance négatif. De plus, et d’une manière générale, la population française vieillit, et la région de la Nouvelle Aquitaine “perd” ses jeunes, qui partent s’installer ailleurs, très souvent à proximité de la capitale. Cependant l’INSEE a constaté que les jeunes qui se trouvent en Aquitaine restent plus longtemps dans le milieu des études. Ils sont donc qualifiés à la sortie de leurs études, leur permettant de voir s’ouvrir de nombreuses possibilités de carrière, et donc de possibles installations dans d’autres régions de France, voire  à l’étranger.

Dans la plupart des grandes communes de la région, la croissance est aussi forte dans l’agglomération plutôt qu’au cœur même des villes comme Bordeaux, ou Bayonne, mais dans d’autres communes, notamment dans le Limousin, les villes connaissent un repli de leur population, qui part plus qu’elle n’arrive.  Dans d’autres villes, comme à La Rochelle, en Charente Maritime, le centre de la ville perd des habitants tandis que sa “couronne” est en augmentation démographique. La construction de nouveaux logements hors de la ville et les prix plus attractifs incitent les personnes à s’installer en agglomération, souvent bien desservie dans les communes de taille plus importante.

La région Nouvelle Aquitaine est à ce jour la quatrième région la plus peuplée de France métropolitaine. Au lendemain de la refonte des régions, les prochains chiffres de l’INSEE devraient être très intéressant, afin de rejouer l’attractivité des territoires. 

 

AK – Bordeaux Business

Sources :
INSEE
Aquitaine Online