Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business…
Le Media des Entreprises & des Entrepreneurs

Contactez-nous :
  • Aucun produit dans le panier.

Lancer son projet e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur

  /  ENTREPRISE   /  Lancer son projet e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur
Ecommerce autoentrepreneur BORDEAUX Business

Lancer son projet e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur d’aujourd’hui peut tout à fait lancer une activité e-commerce. En effet, ce secteur offre de nombreuses possibilités, dont la vente de biens et la prestation de services. En effet, si le e-commerce fait autant d’adeptes, c’est parce qu’il recèle d’innombrables avantages. Il ne faut pas non plus oublier que de plus en plus de personnes se ruent vers les achats en ligne. Pourquoi démarrer son activité d’e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur ? Quelles sont les démarches administratives à suivre pour lancer son projet de e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur ? Comment créer une boutique en ligne en tant qu’autoentrepreneur ? Toutes les réponses dans cet article.

3 bonnes raisons de se lancer dans l’e-commerce

Les autoentrepreneurs ne sont pas les seuls à s’intéresser de près au business en ligne ou encore à la vente en ligne. Parmi les principaux acteurs, vous trouverez aussi des TPE, des PME et des groupes de société. Un fort engouement pour l’activité d’e-commerçant s’explique tout simplement par les multiples avantages de ce statut. Nous vous proposons d’en découvrir quelques-uns.

Un secteur très rentable

Selon les dernières statistiques, le secteur du e-commerce représente environ 90 milliards d’euros de vente, et ce, rien qu’en France. Imaginez quels pourraient être les chiffres de vente sur le plan international. Autres données intéressantes : d’après les résultats d’une étude publiée par la FEVAD (fédération du e-commerce et de la vente à distance), le nombre d’internautes français qui achètent en ligne s’élève actuellement à plus de 36 millions. Pour ce qui est des transactions réalisées en ligne, elles atteignent plus d’un milliard. Il convient néanmoins de préciser que pour tirer un maximum d’avantages de la vente en ligne, vous devez accorder une attention particulière à la création de votre entreprise. Des prestataires professionnels comme Pole-autoentrepreneur peuvent vous aider en ce sens.

Un marché florissant

Les analystes s’accordent à dire que le secteur du e-commerce ne cesse de croître. Ceci s’explique non seulement par une préférence accrue pour l’achat en ligne, mais aussi par la diversité des domaines et des activités qui y sont associés. Pour être on ne peut plus clair, lorsque vous décidez de lancer votre projet e-commerce, vous devez impérativement déterminer le domaine dans lequel vous souhaitez exercer. Pour être sûr d’augmenter rapidement votre chiffre d’affaires, préférez des domaines qui intéressent les internautes : la mode, la santé, l’alimentation, l’informatique…

Le e-commerce, un domaine accessible à tous

Tout le monde peut se lancer dans le métier du e-commerce. Tout ce qu’il faut, ce sont des fonds pour démarrer son activité. Pour briller dans le secteur, il faudra aussi acquérir des connaissances de base. En effet, ces dernières vous seront utiles pour comprendre le fonctionnement du marché en ligne. Ce n’est pas tout ! Il vous sera plus facile de mettre en place votre stratégie de vente et ainsi de concurrencer les autres sites de vente en ligne. N’oubliez pas que le e-commerce est un marché extrêmement concurrentiel, bien qu’accessible à tous.

Créer une boutique en ligne en tant qu’autoentrepreneur

Lancer un projet d’e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur n’est pas chose facile. Outre les démarches administratives, il faut aussi prendre en compte d’autres éléments. Pour que votre projet se solde par une réussite, vous devez passer par quelques étapes.

L’élaboration d’un concept

L’idée est de créer un concept unique et original qui vous démarquera de vos concurrents. Pour faciliter votre tâche, posez-vous les bonnes questions : quelles seraient les raisons qui pourraient motiver les internautes à acheter chez vous plutôt qu’ailleurs ? Serait-ce parce que vous proposez des tarifs intéressants ou parce que vous avez adopté une politique de communication sans égale ? Vous devez aussi garder en tête que le concept développé doit être entièrement à votre image. Ce sera aussi l’occasion de déterminer votre secteur d’activité.

L’étude de marché

N’importe quel prestataire ou consultant vous le dira : une étude de marché est indispensable pour percer dans le secteur du e-commerce. La raison est qu’elle vous permet de trouver une offre parfaitement adaptée aux internautes ou à vos clients cibles.

Cette étape consiste non seulement à comprendre les habitudes de consommation des internautes, mais aussi à déterminer leurs besoins. Grâce à une étude de marché, vous pourrez également en savoir davantage sur le marché global du e-commerce. Avec une étude plus poussée, il est même possible d’obtenir des informations cruciales sur ses concurrents.

La réalisation du business plan

Si vous voulez formaliser votre projet de e-commerce, vous devez nécessairement réaliser un business plan. Ce document vous permet d’avoir une vue d’ensemble sur le projet. Vous en aurez également besoin pour demander un prêt auprès d’un établissement bancaire. Lors de cette étape, vous pouvez recourir aux services d’un tiers.

Les démarches administratives pour lancer son projet

Les démarches administratives pour lancer un projet d’e-commerce en tant qu’auto-entrepreneur se veulent plus simples. Elles se divisent en quatre étapes :

  • l’ouverture d’un compte bancaire professionnel,
  • le dépôt de capital social,
  • la rédaction des statuts,
  • le dépôt des documents au CFE compétent,
  • la déclaration à la CNIL,
  • la rédaction des mentions légales du site e-commerce.

Il est à noter que pour une micro-entreprise ou un auto-entrepreneur, le plafond de chiffre d’affaires est fixé à 170 000 euros dans le cas d’une vente de biens et à 70 000 euros pour une prestation de services. Pour ce qui est du dépôt des documents légaux et contractuels, il donne lieu à l’obtention d’un numéro de TVA intracommunautaire et à l’immatriculation au RCS ou au RM.

Pour simplifier autant que possible votre tâche et vous affranchir des démarches administratives, pensez à vous faire accompagner par une entreprise spécialisée dans le domaine. En principe, elles vous demandent de remplir un formulaire en ligne et de préciser votre domaine d’activité, puis elles se chargent du reste. Certaines vont même jusqu’à proposer des services clés en main.

Consultante Media pour BORDEAUX Business Le monde évolue si rapidement culturellement, économiquement, artistiquement... qu'il faut bien le raconter quelque part. La ville de Bordeaux en traduit bien les nuances. C'est un plaisir de vous les relater !

X