L’auto entrepreneuriat en Nouvelle-Aquitaine

Auto-entrepreneuriat Bordeaux

L’auto entrepreneuriat en Nouvelle-Aquitaine

Le statut auto-entrepreneur est de plus en plus sollicité par les jeunes en quête d’aventure et d’opportunités. Ce statut s’est considérablement répandu lors de l’ubérisation de l’économie et du marché du travail, directement lié aux empires UBER et les différentes entreprises de livraison de repas à domicile. Fêtant ses 10 ans, il reste cependant très volatile car les auto-entrepreneurs n’ont pas accès aux mêmes assurances et protections qu’un salarié lambda d’une enseigne. En Nouvelle-Aquitaine et à Bordeaux, il existe de nombreux accompagnements auprès de l’entrepreneur pour ce statut tant plébiscité.

 

10 ans entrepreneuriat célébration

 

Le statut auto-entrepreneur fête ses 10 ans

 

Créé en 2009, l’auto-entreprise ou bien l’auto-entrepreneuriat a depuis conquis des dizaines de milliers de français. En 2018, la création d’entreprise en Nouvelle-Aquitaine a augmenté de 16.6 % par rapport à l’année 2017, et de + 8.1 % en 2017 par rapport à l’année 2016. Ce régime comporte de nombreux avantages, les démarches administratives sont considérablement simplifiées, les charges sociales et fiscales représentent un certain pourcentage du chiffre d’affaires. Les auto-entrepreneurs n’ont pas à calculer la TVA, elle est prise en charge par leur statut et une protection sociale dédiée est mise en place. Cependant, le statut auto-entrepreneur peut être à double tranchant. Depuis 2009, 1 200 000 auto-entreprises ont été créées en France et seulement 60 % d’entre elles réalisent une activité économique réelle et les 40% restants ont un CA moyen qui atteint seulement les 14 000 €. Lorsque les taxes sont payées, le salaire moyen des auto-entrepreneurs reste inférieur au SMIC. Les entreprises proposant des missions seulement aux auto-entrepreneurs peuvent profiter de la législation et de l’instabilité des auto-entrepreneurs pour augmenter leurs profits au détriment de l’humain. Fait notable et marquant, l’entreprise Take Eat Easy (livraison de repas à domicile en vélo) déclare faillite en juillet 2016 et laisse coursiers et restaurateurs sur le carreau. Plus de 450 coursiers ne percevront jamais les salaires dus et des centaines de dossiers sont encore aujourd’hui en attente de jugement au tribunal.

 

La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne les porteurs de projets souhaitant travailler sous ce statut à travers “Entreprendre, la Région à vos côtés”. Il s’agit de renforcer l’économie territoriale et l’entrepreneuriat, de la création ou reprise de l’auto-entreprise à son développement et son rayonnement. Les objectifs sont multiples :

  • La proposition et la mise en place de plans d’actions de proximité à destination des porteurs et porteuses de projets et s’inscrivant dans un processus de création ou de reprise de TPE, en particulier dans les milieux ruraux et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville;
  • La réponse aux différentes phases du concours d’un futur entrepreneur en lui proposant l’accompagnement à la création et à la reprise, tout en intégrant l’information, l’orientation, le diagnostic, le conseil, l’accès à la formation et le financement;
  • La garantie d’une offre de service qualitatif, homogène et accessible, à l’échelle départementale, par tous les porteurs et porteuses de projet quel que soit leur lieu de résidence ou d’implantation de la future entreprise.

 

Les femmes entrepreneures sont jeunes et qualifiées

 

En Nouvelle-Aquitaine, 3 entreprises sur 10 (hors auto-entreprises) sont créées par des femmes. Orientées principalement vers le tertiaire, elles sont plus diplômées et plus jeunes que les hommes. L’entrepreneuriat féminin peine à se développer en Nouvelle-Aquitaine, pourtant la population régionale de 15 à 65 ans est majoritairement féminine. La région souhaite donc une parité homme-femme des créations d’entreprises à l’horizon 2020. L’Etat, la Région et la Caisse des dépôts, en association avec BNP Paribas et la Caisse d’Epargne, proposent des actions régionales pour l’entrepreneuriat féminin.

 

Dans 6 cas sur 10, autant chez les femmes que chez les hommes, la création de l’entreprise est en rapport avec le métier ou la formation d’origine. Les créatrices sont donc très orientées vers le commerce, la santé, les services à particuliers, la restauration et les services administratifs et de soutien aux entreprises. La répartition des création d’entreprises par secteur d’activité montre bien cette tendance :

  • 24 % travaillent dans le commerce, la réparation d’automobiles et de motocycles;
  • 19 % travaillent dans la santé humaine;
  • 13 % travaillent dans d’autres activités de services;
  • 9 % travaillent dans l’hébergement et la restauration;
  • 6 % travaillent dans des activités juridiques, comptables, de gestion, d’architecture et d’ingénierie;
  • 6 % travaillent dans des activités de services administratifs et de soutien;
  • 4 % travaillent dans la construction;
  • 19 % travaillent dans d’autres secteurs d’activités.

 

Groupe de femmes tablette ordinateur

 

Staffme se déploie à Bordeaux

 

Lancée en 2016 par deux avocats, StaffMe propose la mise en relation entre les jeunes indépendants de 18 à 30 ans et les entreprises. Les missions sont ponctuelles et nécessitent le statut auto-entrepreneur. La plateforme part à la conquête de la Nouvelle-Aquitaine et est disponible depuis plusieurs mois sur le territoire. L’application propose déjà de nombreux partenariats avec les entreprises (Coravin, Deliveroo, Back MArket, Sogeres et les entreprises locales viticoles…) dans différents domaines d’activités (vente en boutique, service client, logistique, restauration, aide administrative, etc). L’ambition de StaffMe est de transformer en profondeur le marché du travail temporaire en permettant aux utilisateurs de la plateforme de gagner en compétences et en employabilité.

L’inscription est gratuite et la rémunération est garantie au minimum à 12 €/heure soit 50 % de plus que le SMIC. Depuis sa création, 2 500 entreprises clientes ont fait confiance à StaffMe et 70 000 staffers ont utilisé la plateforme.

 

Le statut auto-entrepreneur est cohérent lorsque vous souhaitez créer rapidement une activité économique et développer votre activité. Le statut est aussi très plébiscité par les étudiants qui souhaitent un revenu partiel et ceci “grâce” à l’ubérisation du marché du travail. Cependant, vous devez peser le pour et le contre avant de vous lancer et bien identifier les forces et faiblesses de ce statut. La Nouvelle-Aquitaine accompagne les porteurs de projets tout au long de la vie de l’entreprise, tout en proposant de nombreuses aides financières. À vous maintenant de bâtir un projet innovant !

 

Kévin HEUGAS – BORDEAUX Business

 

Sources :

INSEE – Les Créations d’Entreprises en 2018 – 29 Janvier 2019 par Hugo GOURDON

Les Aides Nouvelle-Aquitaine 

INSEE – L’Entrepreneuriat au féminin rime avec jeunesse, qualification et services – 07 Mars 2019 par Michèle CHARPENTIER

Site de Staffme

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X