L’aviation privée en Nouvelle-Aquitaine

Vol jet privé Bordeaux Business

L’aviation privée en Nouvelle-Aquitaine

La filière aéronautique et spatiale en Nouvelle-Aquitaine participe amplement à l’économie de la région. Fin 2016, 758 entreprises sont implantées dans la région pour un total de 44 500 salariés. Il s’agit maintenant pour les grands groupes d’augmenter le nombre de commandes et de développer l’énergie électrique. Le tourisme de luxe tire aussi son épingle du jeu, avec la création de plateformes collaboratives en ligne ou bien la fabrication de jet privés.

 

Une plateforme collaborative en ligne pour la location d’avions privés

 

Fondée en 2015 par 3 associés, Air Affaires est un réseau collaboratif de location d’avions privés. La plateforme met en relation les acteurs de la filière : pilotes, propriétaires d’avions, compagnies aériennes et membres du club. Le contact provient d’un manque cruel d’offre d’emploi dans ce secteur. Environ 40 000 pilotes français sont sur le marché dont 25 % de professionnels et il y aurait plus de 1 500 avions privés ne volant que quelques heures par an (300 heures de vol par an sont nécessaires pour rentabiliser l’appareil). La France compte 350 aéroports dont seulement 20 sont utilisés par les grandes compagnies. Il existe donc un marché à fort potentiel développé par Air Affaires.

 

Avion privé Bordeaux Business

 

C’est le cas de l’aéroport de Niort (chef-lieu du département des Deux-Sèvres en Nouvelle-Aquitaine) qui a été sélectionné pour accueillir chef d’entreprises et cadres. Niort est la troisième place financière française grâce à ses mutuelles, la Maif a d’ailleurs rejoint le club Air Affaires. Elles sont quasiment une cinquantaine d’entreprises à avoir rejoint le club en France.

 

Le jet Falcon 6X sera assemblé à Mérignac

 

Suite à l’arrêt du programme d’avion d’affaires Falcon 5X pour cause de problèmes de moteur, le Falcon 6X est le nouveau projet de l’avionneur Dassault Aviation. Le prix du nouvel avion privé sera d’environ 38.5 millions d’euros et proposera la cabine la plus spacieuse (segment longue portée) avec 1.98 m de haut, 2.58 m de large et 12.3 m de long. L’autonomie du Falcon 6X devrait atteindre 10 186 km.

 

La Nouvelle-Aquitaine produira une grande partie des Falcon X sur 3 sites principaux :

  • Mérignac (assemblage final, mise au point au sol et en vol, livraison);
  • Martignas-sur-Jalles (industrialisation et fabrication des voilures);
  • Biarritz (industrialisation et fabrication des éléments composites et assemblage des tronçons de fuselage).

 

Par ailleurs, l’armée française vient d’annoncer une commande estimée à 2 milliards d’euros pour l’achat de Rafale F4. La ministre des armées Florence Parly était présente lundi 14 janvier 2019 à l’usine de Dassault Aviation à Mérignac employant 1 400 personnes. Selon les estimations, cette commande génère 2 500 à 5 000 emplois directs et indirects.

 

Avions de l'armée Bordeaux Business

VoltAero développe son avion de tourisme hybride

 

Après s’être attelé au développement de l’e-Fan, l’avion électrique d’Airbus, Jean Botti porte un nouveau projet : le Cassio 1, aéronef de 9 places fabriqué par VoltAero. La propulsion hybride électrique est basée sur 5 moteurs électriques d’une puissance de 220 kW et un moteur thermique d’une puissance de 150 kW. Jean Botti mise sur la cellule certifiée “  D’abord, l’augmentation de l’autonomie et une économie de carburant. Ensuite, l’amélioration de la sécurité grâce à la redondance. Enfin, la réduction des nuisances sonores à l’atterrissage et au décollage”.

 

Le projet est soutenue par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 1.8 millions d’euros (une subvention de 1.3 millions d’euros et un prêt de 500 000 euros). Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine partage son ambition “Je crois à l’hybride dans l’aviation, même si cela suppose de prendre des risques. Il n’était pas question de se dessaisir du savoir-faire né autour du projet de l’E-Fan, qui avait été abandonné pour de mauvaises raisons. N’oublions pas que cela peut représenter 500 emplois dans dix ans”.

 

L’oenologie fait voler les hélicoptères et les jets privés

 

Les grands châteaux et domaines viticoles attirent de plus en plus les touristes ou amateurs de dégustations. L’an dernier, l’aéroport de Bordeaux-Mérignac a accueilli plus de 300 jets privés par mois. PrivateFly propose ainsi de nombreux vols en jet privés et l’organisation des visites de vignobles en hélicoptère. Selon Charlotte de Beaumont, responsable marketing de PrivateFly, “pour vivre un voyage unique à travers les vignobles bordelais, prendre l’hélicoptère est la meilleure option”. L’effet grandiose est garanti avec une vue magnifique des domaines viticoles, et la possibilité de visiter 3 ou 4 domaines en une journée. Comptez 7 700 euros pour aller simple Paris-Bordeaux à bord du Citation Mustang de 4 places et à partir de 2000 euros pour un aller simple en hélicoptère entre les châteaux, les grands hôtels de la région et l’aéroport.

 

L’aviation privée a encore de beaux jours devant elle en Nouvelle-Aquitaine. Nos châteaux et lieux magnifiques à visiter attirent les touristes fortunés souhaitant une visite privée la tête dans les nuages. Encore une fois, le numérique disrupte la façon de consommer et de voyager via les plateformes collaboratives sur le web. Les grandes entreprises de l’aéronautique et du spatial sont particulièrements présentes dans la région et pousse l’économie vers le haut.

 

Kévin HEUGAS – BORDEAUX Business

 

Sources :

AirAffaires

Dassault Aviation

Voltaero

Privatefly

 

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X