Bordeaux Business

BORDEAUX Business, accélérateur de Business… Actualités économiques de la région Bordelaise.

Contactez-nous :
  • No products in the cart.

BORDEAUX Business

  /  BRÈVES   /  Le business du vegan, la “food” de l’avenir ?
Alimentation vegan BORDEAUX Business

Le business du vegan, la “food” de l’avenir ?

La France est reconnue depuis toujours pour sa gastronomie. Une gastronomie variée, où il est possible de déguster aussi bien des plats traditionnels que plus exotiques. Depuis quelques années, cependant, l’on assiste à une évolution du comportement des consommateurs avec l’alimentation. En effet, les restaurants et les commerces alimentaires ont amorcé une diversification de leur offre, avec des plats adaptés à chaque régime alimentaire. Sans gluten, végétarien, végétalien, les produits évoluent pour convenir à tous. Dans ce flux d’évolutions, un régime alimentaire prend son ampleur : le régime vegan.

Un mouvement respectueux du bien-être animal, au-delà du simple régime alimentaire

Les Français sont de plus en plus soucieux de la qualité de ce qu’ils consomment. Leur comportement a considérablement évolué, tout comme leur alimentation. D’après une étude de l’OBSOCO (Observatoire Société et Consommation) de décembre 2017, 82% des français admettent faire plus attention à leur alimentation. Si une toute petite part des Français se tourne vers un régime alimentaire excluant tout produit d’origine animale (2%) elle est en forte augmentation. Le mouvement vegan refuse également l’utilisation de produits ou d’objets d’origine animale, comme les vêtements, les cosmétiques … C’est un nouveau mode de vie qui séduit de plus en plus de personnes, qui veulent consommer mieux en priorisant le bien-être animal. 

Ce choix soulève ainsi plusieurs questions fondamentales, qui sont au coeur des préoccupations des Français, tous régimes alimentaires confondus. L’origine des produits est la principale information qui est recherchée. Cela avait notamment fait grand bruit lors d’un scandale lancé par une célèbre marque de produits surgelés, en 2013. En effet, un plat de lasagne supposé être composé de boeuf, était en réalité fait de viande de cheval. Cette affaire avait alors fait fortement chuter les ventes de la marque, et son image par la même occasion. 23% des Français interrogés à ce sujet ont affirmé qu’ils n’achèteraient plus des produits de cette marque, un résultat difficile pour le marché du surgelé. 

La communication de vidéos et de communiqués liés au bien-être animal a également joué pour beaucoup dans le choix des vegans. Des images et des messages pour la plupart insoutenables, rendant impossible la consommation de produits d’origine animale. Ce déclic est ainsi l’occasion de se tourner vers une consommation de produits naturels, non transformés. Ce virage, bien compris par les professionnels, est devenu un véritable tremplin. 

Le vegan, un business florissant porté par une prise de conscience générale

A l’instar du régime sans gluten, le vegan et le végétarien sont ainsi devenus des gammes de produits à part entière, très prisées et demandées. A l’origine, les enseignes de grande distribution se lançaient dans la commercialisation de produits biologiques. Cela permettait d’éviter l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides, pouvant avoir des risques pour la santé. Un succès fort, pressenti jusque dans le secteur vitivinicole, où le marché biologique et biodynamique gagne du terrain. Les nouveaux besoins des consommateurs ont encore évolué, pour se rapprocher de l’alimentation la plus pure possible.

Certains établissements et restaurants proposent même une carte avec des plats spécifiques, et en font même leur concept. Des plats à la fois détox et bons pour la santé, qui ne lésinent ni sur la quantité, ni sur la qualité des produits. Il y a encore quelques années, manger au restaurant était très difficile du fait de la rareté des cartes sans viande ou produit animal. Mais aujourd’hui, la majorité des restaurants a déjà inclus cette nouvelle demande, qui conquit le monde.

Au-delà de changer les cartes des établissements et les rayonnages des grandes surfaces, le régime végétarien / vegan agit sur l’environnement. L’élevage des animaux destinés à la consommation demande une quantité importante d’énergie et d’espace. Un facteur important dans un pays où le nombre d’habitants augmente, et où les terres agricoles diminuent. De plus, la consommation importante de viande peut causer des problèmes de santé pour l’Homme. Problèmes cardio-vasculaires, obésité, diabète.. la liste est longue. La viande animale est aussi le facteur de transmission de maladies à l’Homme. Un exemple édifiant, celui que nous connaissons actuellement : le COVID-19 provient de la consommation de viande animale…

L’introduction du véganisme dans le quotidien bordelais

Bordeaux est une ville qui est mondialement connue. Connue pour son vin, pour le dynamisme économique et business de ses quartiers, pour son bon vivre et sa gastronomie. Elle se développe et veut se tourner vers un fonctionnement plus vert, moins polluant. Comme évoqué précédemment, le secteur vitivinicole connaît un bouleversement de ses pratiques ancestrales. Les vins traditionnels partagent les domaines avec les vins biologiques, biodynamiques, et plus récemment les vins vegan. A la différence du premier genre, ces vins sont cultivés dans une terre sans aucun ingrédient chimique. Une façon de découvrir le vrai goût du vin, en respectant la nature. Ce procédé est très long et demande de l’investissement. Mais l’intérêt et le succès de ces cuvées permet de noter le potentiel de marché disponible. 

Réputée également pour sa gastronomie, la Belle Endormie voit ouvrir de nouveaux établissements qui ne proposent que des produits biologiques ou végétarien. En France, selon une étude réalisée par La Fourchette by TheFork, le nombre de réservations dans ces restaurants a été multiplié par 10. Un succès au rendez-vous, et plus particulièrement dans la ville qui a été sacrée troisième ville où l’on mange le mieux en France… 

Végétarien, vegan, flexitarien … Le nombre de régimes alimentaires s’est bien diversifié. Face à l’envie d’agir pour le bien de la planète, de l’environnement et des espèces animales, les Français ont plus qu’envie de faire un geste. Un succès qui, dans les années à venir, s’il est suivi par tous, pourrait avoir des conséquences positives sur notre monde…

Sources : 

Les répercussions de l’affaire Findus – Boucherie – LSA Conso 14/02/2013

Mieux s’alimenter, entre expérience culinaire et sanité – BORDEAUX Business 04/03/2020

Consultante Media pour BORDEAUX Business Apporter une analyse sur les grands événements business à Bordeaux me tient à cœur. Un travail de recherche intense, sur toutes les tendances du marché local. Avec BORDEAUX Business, je souhaite apporter aux entrepreneurs toutes les réponses pour évoluer sereinement, au gré de l'économie bordelaise.

Post a Comment