Le concours Fundtruck ou la voix de l’économie locale en région

concours-fundtruck-2018-economie-locale-region-capitale-paris-france-obvy-webreath-JHO-Smartrenting-Sublimed-dracula-technologies-layer-bordeaux-business

Le concours Fundtruck ou la voix de l’économie locale en région

 

 

Premier concours national en roadshow (grâce au camion du financement circulant dans toute la France), le fundtruck a été crée à l’initiative de Sowefund. Il rassemble entrepreneurs et financeurs pour offrir des opportunités réelles de développement aux entreprises sélectionnées.

Pour sa quatrième édition, les sélection se sont déroulées au cours de l’été 2018 et les six finalistes ont été dévoilés, parmis lesquels la start-up bordelaise Obvy.

La finale a eu lieu le 15 novembre au sein même du Ministère de l’Economie et des Finances, en présence d’un jury d’une trentaine de professionnels parmis lesquels l’organisateur Sowefund, BPI France ou encore Bordeaux Technowest. Si c’est le projet JHO qui a remporté les suffrages, tous sont révélateurs d’une tendance générale, un souhait d’apporter des solutions concrètes aux grands défis de notre siècle…

 

La technologie et le bien-vivre à l’honneur…

 

Cette année, d’ailleurs portée par les innovations inspirées par l’intelligence artificielle et la Smart Data, les start-up repérées semblent avoir globalement basé leur concept sur l’alliance ingénieuse de la technologie et des problématiques de vie, au service du bien-être.

Ainsi, le projet Webreath (start-up de la Somme) entreprend de mesurer les flux d’individus en temps réel dans les transports en commun pour améliorer le service public. Une solution qui tombe à point nommé quand de nombreuses grandes villes sont en développement et peinent à adapter efficacement le système de transports en commun. Des difficultés auxquelles la Métropole bordelaise notamment tente d’apporter des solutions.

De son côté, Dracula Technologies (projet né dans le Rhône) développe LAYER, une technologie imprimée générant de l’énergie propre à partir de la lumière ambiante.

En Loire Atlantique, JHO (pour Juste et Honnête) conçoit et fabrique des protections hygiéniques féminines en coton bio certifié GOTS (minimum 95% de fibre bio certifiées) et ICEA (Institut de Certification pour l’Éthique et l’Environnement) en achat ponctuel ou par abonnement. Au delà d’un travail sur la santé et l’environnement, la marque lutte contre les inégalités d’accès aux produits de première nécessité en faisant don, à chaque achat, d’une boîte à une femme en situation de précarité.

Sur Paris, c’est la start-up Smartrenting qui a retenu l’attention du Fundtruck. Témoin des besoin de mobilité internationale accrus et de la difficulté à trouver un logement à l’étranger, l’entreprise propose une agence immobilière d’un nouveau genre libérant les individus de la recherche de leur logement.

L’Isère comptait également un projet novateur parmis les finalistes, faisant concurrence, à sa manière, à la start-up bordelaise Lucine. Ainsi, la start-up Sublimed développe des dispositifs médicaux pour la prise en charge des douleurs chroniques. Miniaturisés et connectés, ils viennent solutionner les gênes occasionnées par les dispositifs traditionnels.

Pour la Gironde, c’est Obvy qui aura su séduire le Fundtruck en proposant un moyen de paiement mobile sécurisé pour les achats et ventes entre particuliers adaptable à tout type de transaction.

 

Les start-up bordelaises représentées

 

Déjà médiatisé depuis plusieurs mois, la start-up Obvy prouve son potentiel en décrochant sa place dans ce concours.

Surfant sur le développement de l’achat et vente entre particulier, elle propose une solution universelle permettant d’éviter les arnaques tristement communes. En se faisant tiers de confiance, Obvy sécurise et stocke les fonds nécessaires le temps de la transaction et vérifie les profils utilisateurs pour garantir des relations sécurisantes. Outre la fonction d’intermédiaire, la solution propose également la possibilité de noter et de laisser un avis sur les utilisateurs pour conforter acheteurs et payeurs dans leur choix, ainsi qu’un accès vers l’historique détaillé des transactions réalisées.

Adapté à toute activité nécessitant la sécurisation des transactions, Obvy est particulièrement indiqué pour les sites de petites annonces tels que LeBonCoin, Facebook, Ebay… La start-up s’attaque en réalité à un marché national de près de 70 millions de transactions par an, des transactions qui n’attendent qu’à se faire en toute sécurité.

 

Le concours Fundtruck offre un tremplin fortement intéressant aux start-ups retenues. En mal de visibilité en France auprès des investisseurs, dans la masse des projets innovants portés par le mouvement start-up, ce concours national d’un genre nouveau s’impose d’année en année comme vecteur de démocratisation de l’investissement dans les start-ups. En outre, il permet de porter le regard sur les projets prometteurs développés en régions quand la plupart des investissements et levées de fonds ont lieu sur Paris…

 

Candice CIBOIS – Bordeaux Business

 

https://fundtruck.com/

Grand Dossier Bordeaux Business : le mouvement start-up, entre effervescence et incertitudes

 

Aucun commentaire

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X